* Michel BLANC :06 62 61 65 91 / 04 94 77 76 01 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter

 
LES ACCIDENTS ET INCIDENTS
SAISON CHASSE 2018-2019

Mercredi 23 janvier 2019
 
Trois chasseurs blessés dont un gravement en deux jours

http://www.francesoir.fr/sites/francesoir/files/images/ab8a72a695f5b077dc724142d990eb2134d56cfe_field_mise_en_avant_principale_1_0_0.jpg

Trois chasseurs ont été blessés dont un gravement en un week-end.
© Jean-François Monier / AFP/Archives. Source : francesoir.fr

 
Trois chasseurs ont été blessés samedi et dimanche en France. L'un a été touché par le tir d'un de ses compagnons, le deuxième chargé par un sanglier et le troisième a fait une chute d'une trentaine de mètres.

Un chasseur a été blessé par balle dimanche 20 par l'un de ses compagnons, sur la commune d'Avreuil, dans le département de l'Aube. Il a été touché à la jambe et a dû être transporté à l'hôpital, mais ses jours ne seraient pas en danger.
Selon L'Est Eclair qui révèle l'affaire, c'est une balle qu'aurait reçu la victime et non des plombs, ce qui suppose qu'il s'agissait d'une chasse au gros gibier. Selon les premiers éléments rapportés, le projectile aurait ricoché avant d'atteindre le chasseur.
Il pourrait donc s'agir d'un des rares cas d'accidents "imprévisibles" observés par l'Office nationale de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Dans la plupart des cas, les blessures par balle survenant durant une partie de chasse concernent en effet d'autres chasseurs en raison du non respect de l'angle de 30 degrés que chaque tireur doit observer à sa gauche et à sa droite. Il doit par ailleurs effectuer un tir "fichant", avec l'arme dirigée vers le bas. Ce qui n'empêche cependant pas la balle de parfois ricocher sur une surface dure. En 2014, l'ONCFS considérait que seuls 4% des accidents de chasse pouvaient être qualifiés d'"imprévisibles".

Deux autres chasseurs ont été blessés durant ce week-end.
Le premier dans la Meuse, où un homme a été chargé par un sanglier touché. Il a été blessé à la cuisse par la défense de l'animal.

Dans le Gard, un chasseur a fait samedi soir une chute d'une trentaine de mètres alors qu'il se trouvait au bord d'une route. Victime d'un traumatisme crânien, il a dû être héliporté vers l'hôpital de Nîmes dans un état grave.

Les chasseurs sont les premières victimes des accidents de chasse (10 morts sur 13 sur la saison 2017-2018).

Publié par : francesoir.fr

 Mardi 15 janvier 2019

   Alpes-Maritimes - Utelle - 06

Un homme se tue pendant une partie de chasse
 
Image d'illustration.
Image d'illustration. Photo archives Nice-Matin.com
 
Un septuagénaire s'est tué samedi à Utelle, alors qu'il s'était joint à une partie de chasse. Se trompant de chemin, il aurait emprunté un sentier escarpé bordant une falaise, et aurait été victime d'une chute dans le courant de la matinée.

Son corps inanimé a été retrouvé à 80 mètres en contrebas.
Pompiers et gendarmes se sont rendus sur les lieux pour tenter de porter secours et procéder aux premières investigations.
Ce chasseur, un Niçois âgé de 75 ans, devait faire l'objet d'une autopsie de lundi, même si la cause accidentelle du décès ne semble faire aucun doute.

Par F.M.
Publié par : nicematin.com

Lundi 14 janvier 2019

  <=  Haute-Corse
Un homme meurt après un accident de chasse
© Patrick Guyot/Maxppp
© Patrick Guyot/Maxppp - Source : francetvinfo.fr

Un homme de 82 ans est mort ce dimanche à Carpineto dans un accident de chasse. Les circonstances de l’accident restent inconnues.
Un homme de 82 ans est mort ce dimanche lors d'une partie de chasse à Carpineto, en Haute-Corse. Les circonstances du drame sont encore inconnues.
Lorsque les secours sont arrivés (VASB de La Porta, le chef de groupe de Casinca et le Dragon 2B) la personne était déjà décédée.
Une enquête devra déterminer les causes exactes de l’accident.

Par P.S
Publié par : francetvinfo.fr

Mercredi 9 Janvier 2019  
 
   Loir-et-Cher - Chouzy-sur-Cisse - 41
Un labrador tué par une balle de chasseur
alors qu’il était dans la cour d’une maison



le chasseur a indiqué aux gendarmes qu’il avait tiré sur un sanglier,
mais que sa balle aurait été déviée par une pierre.
DR-Illustration source :
leparisien.fr
 
Le parquet de Blois a ouvert une enquête pour mise en danger de la vie d’autrui
Ce mardi, l’association 30 millions d’Amis en appelle à François de Rugy après un nouvel incident impliquant des chasseurs. Dimanche dans le Loir-et-Cher, à Chouzy-sur-Cisse, un labrador qui se trouvait dans la cour de ses maîtres a été atteint par une balle de chasseur, rapporte La Nouvelle République.

Le chien est mort. Le parquet de Blois a ouvert une enquête pour mise en danger de la vie d’autrui. L’auteur du tir et le propriétaire du chien ont déjà été entendus. Toujours selon la Nouvelle République, le chasseur a indiqué aux gendarmes qu’il avait tiré sur un sanglier, mais que sa balle aurait été déviée par une pierre. Il se serait trouvé à 300 m du domicile de la cour de la maison où était le labrador. Les gendarmes vont procéder à des constations techniques pour vérifier la crédibilité du scénario avancé par le chasseur.
Ces derniers mois, plusieurs incidents graves impliquant des chasseurs ont eu lieu.
En novembre dernier, le tir d’un chasseur avait ainsi atteint une maison en Gironde et mi-décembre c’est une balle qui avait traversé la vitre d’un TGV sans faire de blessé.

Publié par :
leparisien.fr

 Dimanche 6 Janvier 2019

   Haute-Garonne - Labastide-Clermont - 31
2 chevaux sévèrement blessés par balle :
« l’accident » de chasse privilégié
La jument à l'encolure transpercée se porte mieux, mais le pronostic du cheval le plus blessé est réservé. © Solène Pillier - Illustration source : 30millionsdamis.fr

Deux chevaux ont été découverts ensanglantés dans leur pré à Labastide-Clermont (31), une balle ayant traversé l’encolure de la jument avant de perforer la cuisse d’un second cheval. Si l’origine du tir reste encore inconnue, la piste d’un « accident » de chasse est privilégiée. La propriétaire des équidés a déposé plainte et la Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile.
Lorsque Solène Pillier s’est rendue dans son pré pour apporter du foin à ses chevaux, au lendemain de Noël, ce qu’elle a trouvé l’a d’abord laissée sans voix. « Le chien était tout près du cheval, ce qui m’a intriguée. Je me suis approchée, et j’ai remarqué du sang qui coulait sur sa cuisse. J’ai tout de suite appelé le vétérinaire », raconte avec émotion la jeune femme qui s’est confiée à 30millionsdamis.fr.  Entre temps, son conjoint a remarqué une plaie à l’encolure de l’une de leurs trois juments.

L’enquête devra déterminer si la balle provenait d’un fusil de chasse
 
La balle traverse l'encolure d'un cheval et se loge dans la cuisse du second !
© Solène Pillier - Illustration source : 30millionsdamis.fr

Le vétérinaire qui est intervenu pour examiner les équidés a confirmé à 30millionsdamis.fr qu’une balle de chasse était l’hypothèse privilégiée pour expliquer les graves blessures : « Les lésions sont compatibles avec une arme à feu […] Au vu des dommages, il s’agit d’un gros calibre ». Récupérée dans la cuisse du cheval, la balle devra cependant être analysée afin de confirmer cette hypothèse. « Ma présomption, c’est que la jument a été la première touchée. Le projectile métallique, après avoir traversé son encolure, a fini sa course dans les cuisses de l’autre cheval », explique le praticien.
La balle expansive a déchiqueté les chairs du second cheval, dont le pronostic reste réservé. Sa plaie, d’une quinzaine de centimètres de diamètre, contient en effet des corps étrangers, fragments du projectile. Quant à la jument  - touchée alors qu’elle était pleine – elle se porte mieux.
Les deux équidés doivent cependant subir des soins quotidiens : « Il faut bouger leurs drains, leur faire 3 à 4 piqûres, nettoyer les plaies. C’est lourd, d’autant plus qu’on les fait souffrir et qu’ils ne comprennent pas pourquoi », se désole la jeune femme qui soupçonne « un acte de braconnage ou quelqu’un qui n’a pas respecté les règles »…

Crainte des représailles
Solène Pillier s’est rendue à la gendarmerie afin de déposer une plainte contre X pour blessures involontaires sur animal domestique, mise en danger de la vie d’autrui et non-respect des règles de chasse, mais elle craint déjà d’éventuelles représailles : « Je n’ai pas dormi de la nuit. Le lendemain, il y avait un brouillard épais et nous entendions des tirs. Nous n’avons pas osé sortir, ça nous a fait peur ». Elle a néanmoins le courage de témoigner, pour « faire changer les choses » avoue-t-elle : « C’est arrivé à nos chevaux, mais ç’aurait pu être un enfant, n’importe qui ! »

La Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile afin que toute la lumière soit faite sur cette affaire ; elle déplore les trop nombreux accidents de chasse qui font chaque année des dizaines de victimes, humaines et animales et réclame que le dimanche soit un jour sans chasse.

Publié par : 30millionsdamis.fr

Mardi 1 er Janvier 2019

   Gers  - Juillac - 32
Un homme grièvement blessé par balle
dans un accident de chasse

 
Un homme gravement blessé par balle, après avoir été pris en charge et médicalisé sur place, a été évacué par hélicoptère sur l'hôpital de Tarbes. / © MaxPPP
Un homme gravement blessé par balle, après avoir été pris en charge et médicalisé sur place, a été évacué par hélicoptère sur l'hôpital de Tarbes. / © MaxPPP - Illustration source : francetvinfo.fr

Un homme de 63 ans a été grièvement blessé, dimanche 30 décembre à Juillac dans le Gers. Il participait à une battue au sanglier lorsqu'il s'est pris une balle d'un chasseur.
Les chasseurs gersois ont frôlé le drame, dimanche 30 décembre, à Juillac. Comme le raconte nos confrères du journal du Gers, il est 16 heures lorsque l'un des chasseurs d'une battue aux sangliers s'effondre. Il vient d'être touché par une balle. Heureusement aucun organe vital n'est atteint. Le projectile à traversé la jambe gauche de cet homme de 63 ans, sans provoquer de fracture.
Très rapidement, les pompiers de Marciac interviennent sur place. Le blessé est médicalisé sur place avant d'être héliporté sur l'hôpital de Tarbes.  
Une enquête de gendarmerie a été ouverte pour connaître les circonstances exactes de cet accident.

Par Sylvain Duchampt
Publié par : francetvinfo.fr

 

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



Bookmark and Share

 


 
 
 
 
 
 

 

 

 

 


LeClosduPoste.com traduit - LeClosduPoste.com translates - LeClosduPoste.com traduce - LeClosduPoste.com übersetzt
Contact - Conditions Générales d'Utilisation de Wifeo.com