* Michel BLANC :- 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter

 
LES CHIENS DE THERAPIE
 
 
 Samedi 19 janvier 2019

Chiens détecteurs de diabète :
leur efficacité confirmée par une étude
 
https://www.sciencesetavenir.fr/assets/img/2019/01/17/cover-r4x3w1000-5c40b880aa753-chiens-detecte-diabete-efficacite-confirmee.jpg
Chienne entraînée à la détection des épisodes d'hypo et hyperglycémie
chez sa maîtresse, diabétique de type 1. Carsten Rehder/ DPA / dpa Picture-Alliance
Illustration source :
sciencesetavenir.fr

83% : c'est le taux de détection des chiens entraînés pour détecter les épisodes d'hypoglycémie chez leurs maîtres, diabétiques de type 1, selon une étude britannique.

Les chiens dressés pour alerter leur maître diabétique de type 1 d'une éventuelle hypo ou hyperglycémie sont réellement efficaces, d'après une nouvelle étude britannique publiée dans la revue PLOS One. Selon ces travaux, les premiers à grande échelle, ces chiens détecteraient mieux l'hypo (83%) que l'hyperglycémie (67%).

Des chiens qui sentent le diabète
Les chiens entraînés à réagir à l'odeur de la maladie humaine peuvent aider leurs propriétaires à vivre avec des maladies potentiellement mortelles. Dans le cas du diabète, les chiens sont conditionnés à réagir par des comportements d'alerte - coups de museau dans la jambe ou dans un bouton sonore installé à sa hauteur - lorsque la glycémie de leurs propriétaires se situe en dehors des limites cibles.
Cette méthode est arrivée des Etats-Unis par le biais de Jennifer Cattet, formatrice en éducation canine. Durant leur année d'éducation, le cerveau des chiens est notamment conditionné pour se réveiller la nuit lorsqu'il détecte une hypoglycémie. "Nous avons prouvé il y a quelques années que les chiens étaient bien sensibles à une odeur liée aux hypoglycémies des enfants atteints par le diabète. Néanmoins, nous n'en sommes qu'au début. On ne sait pas encore ce qui provoque cette réaction du chien", explique-t-elle. Encouragé par le comportement d'alerte de son chien, si de tels épisodes hors limites se produisent, le patient peut prendre les mesures appropriées, généralement en s'administrant de l'insuline ou en mangeant pour conserver le bon niveau de glucose.

Les chiens détectent 83% des épisodes d'hypoglycémie
"Nous avions déjà appris dans des études précédentes que la qualité de vie des patients s’améliorait considérablement grâce à la présence d’un chien de dépistage médical", explique dans un communiqué le Dr Nicola Rooney, auteur principal de l'étude, qui constitue "la première évaluation à grande échelle de leur utilisation". Une précédente étude réalisée en 2016 sur 8 chiens entraînés avait conclu à un taux de succès de seulement 36% sur la détection des hypoglycémies. Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont évalué la fiabilité de 27 chiens d’alerte à la glycémie bien entraînés, dont les propriétaires ont fourni pendant six à douze semaines des registres de sang détaillés pour chaque alerte du chien.
Résultat, sur les plus de 4.000 épisodes examinés, 83% des hypoglycémies et 67% des hyperglycémies ont été détectées par les chiens, soit un taux de réussite de 81%.
Sur les 27 chiens, 3 étaient sous les 50% de succès, tandis que 4 ont réussi dans 100% des épisodes.

Un lien renforcé entre le chien et la famille pourrait jouer en faveur d'une meilleure performance
Les caractéristiques individuelles du chien, du lien avec son maître et de la famille étaient associées de manière significative à la performance : par exemple, si le chien était auparavant l'animal de compagnie de la famille, à quel moment il a été formé, ou encore si son partenaire était un adulte ou un enfant. Ainsi, les chiens ayant été d'abord des animaux de compagnie avaient un meilleur taux de succès, suggérant que le lien renforcé entre le chien et la famille était un paramètre important dans sa performance.
De même, les chiens avaient en moyenne un taux de succès plus faible avec les enfants que les adultes, en raison d'après les chercheurs de leur longue séparation pendant les heures d'école. "Ces résultats sont une excellente nouvelle pour tous ceux qui vivent avec le diabète de type 1 et d'autres affections. Les chiens de dépistage médicaux sont principalement destinés aux patients à la recherche de moyens plus efficaces et indépendants pour gérer leur état", explique dans un communiqué le Dr Claire Guest, directrice générale et cofondatrice de l'association britannique Medical Detection Dogs,
"Étant donné que l'utilisation de ce type de chien se développe, il est important que tous les chiens employés soient formés, comparés et contrôlés par des organisations professionnelles telles que Medical Detection Dogs. Il est également essentiel que la recherche se poursuive afin d'en évaluer l'efficacité réelle et de déterminer les moyens d'optimiser leurs performances", conclut le Dr Rooney. Quant au Dr Claire Guest, elle voit déjà d'autres possibilités pour ses chiens. "En tant que compagnons naturels et dotés d'un odorat extrêmement raffiné, pourquoi ne pourraient-ils pas détecter d'autres changements survenus dans notre santé personnelle ?"

 
ACADIA
Le chien est éduqué pour détecter les hypoglycémies. Pour les signaler, il tape son museau contre la jambe de son maître, ou contre ce bouton sonore.

Par Camille Gaubert
Publié par : sciencesetavenir.fr

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



Bookmark and Share

 


 
 
 
 
 
 

 

 

 

 


LeClosduPoste.com traduit - LeClosduPoste.com translates - LeClosduPoste.com traduce - LeClosduPoste.com übersetzt
Contact - Conditions Générales d'Utilisation de Wifeo.com