* Michel BLANC :- 04 94 77 76 01 - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter


ACTUALITES  DU DIMANCHE
 
 
Dimanche 15 Septembre 2019

   Nièvre - 58
 
Ouverture de la chasse :
le ras-le-bol des chasseurs face aux sangliers

https://image1.lejdc.fr/photoSRC/VVNUJ1paUTgIBhVOCRAHHQ4zRSkXaldfVR5dW1sXVA49/illustration-nature-faune-chasse-sanglier-sports-course-a-pi_4473561.jpeg
   Les sangliers sont omniprésents dans la Nièvre et rien (ni personne) ne semble pouvoir les arrêter
© Salesse Florian-Illustration source :
lejdc.fr

 - Avec l'ouverture générale de la chasse, dimanche 15 septembre, est quelque peu morose dans la Nièvre. Face aux sangliers, les chasseurs nivernais ne semblent pas peser lourd... Et les agriculteurs sont excédés par les dégâts causés par ces bêtes.

 - L'ouverture générale de la chasse est prévue dimanche 15 septembre. Mais, le temps est à l'orage... Les sangliers semblent connaître une extension sans précédent.
 - Avec, de surcroît, une deuxième année de sécheresse, les chasseurs ont le moral au fond des bottes.
 - Les sangliers sont le problème numéro un des chasseurs... Et aussi des agriculteurs, éreintés de voir ces bêtes, sans prédateur, dévaster leurs cultures. Des dégâts qui doivent être indemnisés par la fédération de la chasse de la Nièvre. Mais, entre la baisse du nombre de chasseurs et la hausse du nombre de sangliers : le compte n'y est pas.
  • « Nous ne pourrons plus faire face. Nous sommes là au bout d'un système, il faut que l'Etat nous aide. » Bernard Perrin (Président de la fédération de la chasse de la Nièvre)
 - « Rien que pour les prairies, nous devons indemniser 700.000 euros sur les dégâts sur les prairies, de l'hiver dernier », explique Bernard Perrin, président de la fédération de chasse de la Nièvre. « Le budget total des dégâts devrait monter à 1,5 million d'euros. Nous ne pourrons plus faire face. Nous sommes là au bout d'un système, il faut que l'Etat nous aide. »

Les sangliers ne trouvent plus rien à manger dans les bois.
 - Evidemment, d'autres départements font face au même phénomène, sur fond de réchauffement climatique. « Avec cette deuxième année de sécheresse, il n'y aura pas de miracle », poursuit Bernard Perrin. « Les dégâts ne seront pas à la baisse. Les sangliers ne trouvent plus rien à manger dans les bois, alors ils s'attaquent aux cultures. »

De nouvelles dispositions en vigueur dans une zone allant du Morvan au centre de la Nièvre
 - Du côté de l'Etat, la préfecture de la Nièvre est bien consciente du problème, du côté des agriculteurs, comme du côté des chasseurs. Certaines dipositions ont été prises, notamment dans une vaste zone qui comprend le Morvan et le Nivernais central. Des dispositions en vigueur depuis le 1er juin, date de l'ouverture de la chasse aux sangliers. Par exemple, dans cette zone, les tirs sont libres sur les sangliers. Ou encore une ouverture de la chasse, tous les jours.
 - Ces dispositions ne vont pas porter leurs fruits immédiatement. Le sanglier va encore se trouver au coeur des discussions entre agriculteurs et chasseurs.

 Laure Brunet
Publié par : lejdc.fr
 
================
   Orne - 61
 
 Luc Besson assigné en justice par des chasseurs

Luc Besson assigné en justice par des chasseurs
Illustration source : actu.orange.fr

Selon RTL, la fédération des chasseurs a porté plainte contre Luc Besson dont les cerfs saccagent leurs cultures.

 - Luc Besson se retrouve en difficulté à cause de ses animaux. RTL annonce que la fédération des chasseurs a décidé de porter plainte contre lui.
 - Ils reprochent au cinéaste de ne pas bien encadrer les cerfs qui vivent dans sa propriété à la Trinité-des-Laitiers, aux alentours de Gacé dans l'Orne. Depuis plus d'un an, les animaux posent problème. « Les cerfs viennent pâturer dès le printemps quand nos animaux sont encore en stabulation. Les dégâts ont dû être couverts par les chasseurs du département responsables devant la loi de la surpopulation d'animaux », expliquait la fédération au site actu.fr le 4 septembre 2019.
 - Le réalisateur de la saga « Taxi » ou du film « Le Grand Bleu » était parvenu à trouver un arrangement avec les agriculteurs locaux. Un plan de chasse avait été établi en accord avec la préfecture de l'Orne en 2017 selon RTL. Mais visiblement, il n'a pas été respecté. « Ils sont là pratiquement en permanence. C'est des hardes parfois de quinze à vingt et tout est dévasté », confie un agriculteur local. Céréales, maïs : ils ne résistent pas au passage des animaux de Luc Besson.

Des dégâts considérables pour les chasseurs
 - Lors de chaque passage, les animaux du cinéaste ne cessent de dégrader les cultures voisines. Leur trop grand nombre fait qu'il est difficile de les cadrer. « On a recompté minimum 70 bêtes sur 80 hectares de bois. C'est un minimum, moi je partirais plus sur une centaine. [...] Il faut que ça s'arrête. De toute façon, la balle est dans le camp de l'administration. Nous on attend des résultats, c'est tout », réclame Stéphane Lecaché de la fédération des chasseurs au micro de RTL.

Publié par : actu.orange.fr
 
================

Une quinzaine de chiens et chats traumatisés
sauvés par la Fondation 30 Millions d’Amis

 

Les caniches n’étaient jamais sortis de l’appartement, et une chatte avait mis bas dans l'indifférence totale.
©Fondation 30 Millions d'Amis
La Fondation 30 Millions d’Amis est intervenue aux côtés de la police municipale de Cergy-Pontoise dans une cité HLM du Val d’Oise afin de saisir 8 chiens et 6 chats victimes de manque de soin (24/06/2019). Les animaux ont été mis en sécurité.
 
Traumatisés, les chiens et les chats souffraient d'un cruel manque de soins.
 -©Fondation 30 Millions d'Amis

 
 - Derrière les fenêtres d’une barre HLM à St-Ouen l’Aumône (95), près d’une quinzaine d’animaux survivaient au milieu de leurs excréments. C’est l’odeur pestilentielle dégagée par le logement qui avait inquiété, en premier lieu, les habitants…

Des animaux craintifs et amaigris
 - Sur place, avec l’appui de la police municipale de Cergy-Pontoise, nos équipes ont découvert 3 molosses, 5 caniches et 6 chats dans un état déplorable. Des animaux craintifs et amaigris, se frayant leur chemin entre les flaques d’urines. « Juste avant notre arrivée, la propriétaire avait sévèrement blessé l’un de ses caniches à la patte… en essayant de le tondre pour enlever les crottes dont il était couvert ! », se désole Arnauld Lhomme, responsable des enquêtes à la Fondation 30 Millions d’Amis. Une femelle de type Pit Bull s’est mise à uriner de peur sous les yeux des sauveteurs, traumatisée.
 - Les chiens n’étaient jamais sortis de l’appartement. Les chats souffraient également d’un cruel manque de soins ; une chatte venant de mettre-bas… sans même que la propriétaire – visiblement dépassée par le nombre d'animaux – ne s’en soit rendue compte ! Interrogée par les autorités, celle-ci a mis en cause son ex-conjoint – chez qui nos équipes ont récupéré un mâle de type Pit Bull, qui semble lui aussi avoir été victime de violences.

Recherche de familles d’accueil
 - La Fondation 30 Millions d’Amis a déposé plainte pour abandon et pour actes de cruauté envers un animal. Les chiens et les chats ont été transférés au refuge 30 Millions d’Amis de la Tuilerie (77), où ils ont été rassurés et soignés. Pour devenir famille d’accueil et offrir le calme de votre foyer à l’un de ces animaux, merci de contacter nos équipes au 01 64 00 15 45.

Publié par :
30millionsdamis.fr
 
 
 
 
 
 

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



Bookmark and Share

 


 
 
 
 
 
 

 

 

 

 


LeClosduPoste.com traduit - LeClosduPoste.com translates - LeClosduPoste.com traduce - LeClosduPoste.com übersetzt
Contact - Conditions Générales d'Utilisation de Wifeo.com