* Michel BLANC :06 62 61 65 91 / 04 94 77 76 01 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter

 

HYGIENE DU CHENIL - LES COCCIDIOSES

 




 

 
 

Hygiène du chenil : les règles à suivre
 

Pour loger nos chiens dans un environnement sain, il est très important de procéder régulièrement au nettoyage du chenil. Grâce à un minimum d'hygiène, la charge en micro organismes sera diminuée, ce qui permettra de réduire l'incidence de nombreuses pathologies (respiratoires, dermatologiques, digestives...).

Il est essentiel de ramasser fréquemment les déjections des chiens. Il est conseillé de le faire tous les 2 jours, après quoi beaucoup d'agents pathogènes commencent leur développement.

Lors d'épisodes de maladies infectieuses ou parasitaires, il faut évidemment nettoyer le chenil plus souvent.



Source iconographique : Chenil du Coteau de Beaurepaire

 

Quel type de sol faut il choisir ?
 

Le béton a l'avantage d'être très facile d'entretien, contrairement à la terre battue et aux sols mous qui s'imprègnent d'urine et d'eau. En revanche, les chiens aiment creuser, s'amuser, ce qui leur est permis uniquement lorsque le sol n'est pas bétonné. Dans ce cas là, ils pourront aussi ingérer de l'herbe afin de se «purger». On peut donc conseiller de bétonner le sol si le chenil est petit ou si les chiens sont nombreux. Si l'enclos est de taille suffisante, il est possible de laisser le sol tel quel. Il faut être attentif à ce que les chiens ne se brûlent pas les coussinets sur le béton en été. Chacun, en fonction de ses attentes et possibilités choisira le type de sol qui convient le mieux à son chenil.

Lorsque le type de sol le permet, il faut régulièrement procéder à un lavage à l'eau claire. Il permettra d'éliminer 90% de la population microbienne. Quand on lave à l'eau, on doit bien veiller à éliminer les poils, les bouts de bois, la terre... en résumé, toute la matière organique et minérale ! Ce type de nettoyage doit être fait le plus souvent possible.

Aussi, il convient de nettoyer à la brosse ou à l'aide du nettoyeur haute pression (idéal avec de l'eau chaude). Le nettoyage haute pression est très efficace car il élimine à lui seul 99,8% de la contamination, même sans désinfection ultérieure. Il est possible d'utiliser des savons pour le nettoyage préalable, mais il faut être conscient qu'ils ne tuent que très peu de bactéries.


La désinfection
 

Elle a pour but de contrôler le développement de la population microbienne.
Il vaut mieux un nettoyage sans  désinfection qu'une désinfection sans nettoyage préalable.

 

Afin de bien choisir son désinfectant, il est utile de savoir quelles sont les caractéristiques d'un désinfectant idéal

Il devrait avoir un spectre le plus large possible   (être actif contre les bactéries, les spores, les virus, les champignons, les œufs, larves et formes adultes des parasites)
Il devrait agir rapidement  et être actif le plus longtemps possible (notion de rémanence) » II ne devrait pas être toxique, ni pour les chiens, ni pour la nature, ni pour l'homme
Il doit être facile d'utilisation
Il doit être le moins cher possible
L'application de désinfectant doit être effectuée dans tous les types de chenils 

Les chenils dont le sol est bétonné seront préalablement passés au nettoyeur haute pression puis désinfectés. Dans le cas des chenils dont le sol reste en terre, comme il est difficile de nettoyer à l'eau, il est indispensable de désinfecter encore plus souvent. L'application de désinfectant peut être effectuée au pulvérisateur. Il convient dans ce cas-là de «forcer» la dose de produit.

Le formol : est un désinfectant très actif qui tue bactérie, virus, champignons et spores. Il est par contre peu efficace en présence de matière organique (par exemple poils, os, paille...).
Les vapeurs sont très irritantes pour les yeux, le nez et la gorge, il convient donc de porter un masque lors de l'application. Les animaux doivent être tenus à l'écart, ce qui le rend difficilement utilisable.

L'eau de javel : il faut diluer au moins un litre de javel pour 10 litres d'eau. Elle est efficace même à basse température. Attention l'eau de Javel est inactivée par les eaux dures
et par la matière organique. C 'est un produit corrosif pour le métal, les structures en fer du chenil seront donc abîmées au fil des nettoyages. Ce produit ne présente pas de rémanence. L'utilisation est donc limitée.

Les crésols ou acides cré-syliques.  Ils sont très actifs, même en présence de matière organique et peuvent être utilisés même en présence d'animaux ! Ils agissent sur les virus, bactéries, champignons et sur les œufs des parasites (vers notamment) . L'évaporation étant très lente, ils ont donc une longue rémanence (l'action persiste quelques jours après l'application du produit) . Ils sont odorants, on dit que cette odeur ferait fuir les rongeurs. Le fameux Crésyl ® apparaît donc comme le désinfectant idéal. C'est un des rares produits efficaces dans les chenils où le sol n'est pas bétonné.

Il est judicieux d'alterner le type de désinfectant utilisé, ceci afin de couvrir le spectre le plus large possible et d'éviter le développement de résistance chez les micro-organismes.

Lors d'épisode de parvoviro-se (appelée communément «gastroentérite») dans un chenil, il est important de savoir que le parvovirus résiste à la plupart des désinfectants classiques. Il faut à ce moment là se procurer (en pharmacie ou chez le vétérinaire) un désinfectant adapté et destiné à éliminer ce virus. Sinon, la javel est le désinfectant ménager de choix. Dans le cas de la maladie de Carré, le virus présente une très faible résistance à la javel et au formol, la désinfection des locaux est donc aisée.

 

Les particules en suspension dans l'air
 

Différents types de particules microscopiques polluent l'air :

  • Qu'elles soient d'origine minérale (provenant par exemple des matériaux de construction), d'origine organique (poils, cellules desquamées, aliments, foin) ou qu'elles soient vivantes (virus, bactéries, champignons), les poussières sont une cause favorisante dans le développement de maladies respiratoires. Il est important de changer la litière de foin ou de paille régulièrement. La litière doit être remplacée dès que la paille ou le foin est en trop petits morceaux. On évitera ainsi la formation de poussières dans les niches. L'air doit y être sain. Il est indispensable de nettoyer et de désinfecter les niches, seaux, mangeoires...

  • Il est important de veiller à éviter que de l'eau stagne aux abords du chenil. En effet, celle-ci attire les moustiques, qui, dans le bassin méditerranéen, transmettent la leishmaniose, la dirofilariose et bien d'autres pathologies. L'eau souillée peut être un réservoir de Lep-tospira. Cette bactérie provoque la leptospirose chez le chien, le renard et l'homme. Le chien se contamine au contact de l'urine de rongeurs (rats, mulots, souris...) ou en buvant de l'eau croupie. C'est une maladie très contagieuse. Cette bactérie résiste plusieurs mois dans le milieu extérieur, notamment dans l'eau douce.

Sans que ce soit trop contraignant, rien qu'en respectant quelques règles élémentaires d'hygiène, il est possible d'avoir un chenil très propre sans trop d'effort. Ainsi, on met nos chiens à l'écart de nombreux virus, bactéries, champignons et autres, ce qui leur épargne de nombreuses pathologies.



Maude Marcoccio-Dr Vétérinaire
Sanglier Passion août/sept.2006

 



 
 
Que sont les coccidioses ?
 
Ce sont des maladies parasitaires liées à la présence dans l'intestin du chien de parasites microscopiques unicellulaires, appelés coccidies. Il existe plusieurs sortes de coccidies chez le chien : les coccidioses les plus fréquentes en élevage sont dues au genre Isospora.

 
Symptômes
 
L'alimentation lactée inhibe le développement des coccidies, mais le stress du sevrage constitue au contraire un facteur qui favorise l'éclosion d'une coccidiose. Une coccidiose s'extériorise donc surtout chez les chiots au sevrage chez qui elle prend une allure contagieuse.

Les chiots ont alors des selles diarrhéiques et jaunâtres, avec éventuellement présence de sang en nature (rouge) ou digéré (noir). Ces symptômes disparaissent en général spontanément en une quinzaine de jours : les chiots éliminent leurs parasites et s'immunisent.

Parfois cependant, les diarrhées s'accompagnent d'une atteinte sévère de l'état général (déshydratation, arrêt de l'alimentation, troubles nerveux) pouvant conduire à la mort chez les animaux dont les capacités immunitaires sont insuffisantes. Les coccidioses peuvent aussi être associées à une autre maladie virale : Carré ou parvovirus.


 
Sources de parasites
 
Les chiots se contaminent par ingestion d'œufs (oocystes) qui deviennent infestant en quelques jours (sporulation). En milieu humide et peu ensoleillé, les œufs peuvent résister plus d'une année dans le milieu extérieur.

En revanche, ils sont détruits rapidement par la chaleur, la dessiccation et les rayons ultra-violets. Les œufs peuvent être transportés par de nombreux vecteurs : bottes, litières souillées, insectes coprophages, animaux non réceptifs qui absorbent des oocystes et les évacuent intacts...


 
Diagnostic
 
Une semaine à 15 jours après l'apparition de premiers symptômes, on peut mettre en évidence des oocystes dans les selles des chiots. Avant cette date, les examens sont souvent négatifs.

En cas de mortalité, on peut détecter les parasites dans l'intestin des chiots, à condition que le vétérinaire fasse les prélèvements et les fixe moins de 6 heures après la mort du chiot.


 
Prévention

 
Elle est assurée par une hygiène stricte des maternités en élevage :

- Enlèvement des selles et les litières souillées deux fois par jour (pour empêcher que les œufs ne deviennent sporulés, donc infestant).

- Nettoyage à la vapeur d'eau surchauffée (Supervap ND ).

- Lutte contre les vecteurs humains : nettoyage de l'élevage en commençant par la maternité avec des outils qui ne servent qu'à elle.

- Lutte contre les animaux vecteurs : insectes et rongeurs.

La plupart des désinfectants usuels sont inactifs contre les oocystes. Seuls certains produits à base d'ammoniac (Oo-cide ND) peuvent être utilisés pour assainir certains parcours herbeux ou boueux. Prophyl 75 fait partie des produits actif sur coccidiose. Désinfectant phénolique à action bactéricide, fongicide et virucide. Grâce à sa formule unique le Prophyl 75 est actif sur cryptosporidiose et coccidiose à 3%. Agréé DSV - Biodégradable.

 

 
 
Traitements
 
Le traitement fait appel aux sulfamides ( trisulmix ; septotryl ext ....) et à certains pansements intestinaux ("anti-adhésines") qui empêchent les parasites d'adhérer puis de pénétrer dans les cellules intestinales.

Le traitement doit être précoce et suivi au moins une semaine, pour que des résultats durables soient obtenus. Cependant, l'effort de l'éleveur doit surtout se porter sur l'environnement des chiots.
 

 
Conclusion
 
Les coccidioses à Isospora peuvent atteindre tous les élevages, même les mieux entretenus.
Une analyse coprologique au bon moment permet souvent de dépister et d'identifier la coccidie en cause.

Si la recherche est négative, il est conseillé de renouveler plusieurs fois l'examen, en recherchant des types de coccidies moins fréquentes qu'Isospora telles que :
- Les cryptosporidies transmises par des mammifères intermédiaires (rongeurs, chats, ruminants...) - Ou les sarcosporidies transmises par la chair d'un animal contaminé (carcasses de volailles, viandes crues...).


Publié par : cfbam.com



 

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



Bookmark and Share

 



 
 
 
 

 

 

 

 


LeClosduPoste.com traduit - LeClosduPoste.com translates - LeClosduPoste.com traduce - LeClosduPoste.com übersetzt

Contact - Plan du Site - Conditions Générales d'Utilisation de Wifeo.com