* Michel BLANC :06 62 61 65 91 / 04 94 77 76 01 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter


LA SPA  ALERTE ET INFORME
 

1er Novembre 2018
 
   Vienne - Poitiers - 86

En deux ans, elle a accueilli 20 chiens abandonnés


Depuis près de deux semaines, Lucie Bienvenut s’occupe d’Oxy, une chienne âgée de 4 mois.
Depuis près de deux semaines, Lucie Bienvenut s’occupe d’Oxy, une chienne âgée de 4 mois.
© Photo
lanouvellerepublique.fr

Lucie Bienvenut est famille d’accueil pour le refuge SPA. Elle s’occupe de chiens, le temps qu’ils soient adoptés. Un moyen de désengorger le refuge.

"Si on a du temps et de l’amour à donner, il faut le faire." Lucie Bienvenut, 22 ans, encourage ceux qui en ont la possibilité à devenir famille d’accueil pour les petits pensionnaires du refuge SPA (Secours et protection des animaux). A Beaulieu, avec sa colocataire Aurore Kimborowicz, l’étudiante a accueilli successivement 20 chiens en l’espace de deux ans. Des chiots la plupart du temps mais aussi quelques chiens souffrant de pathologies dues à leur âge.

Préparer l’adoption
Certains sont restés quelques jours, d’autres plusieurs mois, le temps d’être adoptés. Depuis une semaine, Lucie s’occupe d’Oxy, une femelle croisée staff et berger âgée de 4 mois.
Le refuge SPA fournit tout le nécessaire pour s’occuper de l’animal : nourriture, panier, laisse, collier, jouets, cage de transport. Les frais vétérinaires sont également pris en charge par le SPA. Les familles d’accueil donnent, elles, de leur temps. Toutes les 2 h 30, Lucie offre une longue promenade au chiot débordant d’énergie. « Il faut aussi la sociabiliser et l’éduquer un peu. » Car l’objectif final est que l’animal soit prêt à intégrer une famille. Les candidats à l’adoption viennent voir le chien chez la famille d’accueil. L’occasion de connaître leurs attentes et de voir si le contact passe avec l’animal.

Elle s’investit par conviction
« On s’attache forcément vu qu’on passe tout notre temps avec eux, alors c’est triste de les quitter mais on est contentes qu’ils aient une bonne famille. Et on reste en contact avec les adoptants qui nous donnent des nouvelles », explique Lucie. D’ailleurs, sa colocataire a fini par adopter l’un de leurs pensionnaires, Mia, 2 ans, croisé Setter.
Au départ, Lucie voulait s’investir auprès du SPA en tant que bénévole, finalement elle a découvert la famille d’accueil. Une formule qui correspond mieux à son emploi du temps chargé d’étudiante en quatrième année de médecine. « Je le fais par conviction. Avec ma colocataire on aime les animaux et on veut leur bien-être. On veut leur donner de meilleures conditions de vie et les aimer car certains ont une histoire atroce. »

 
en savoir plus
Libérer des places dans le refuge SPA

Caroline Langlois, coresponsable du refuge SPA, rappelle le besoin criant de familles d’accueil. Le refuge est saturé. « Placer des chiens en famille d’accueil nous permet de faire entrer ceux qui sont sur liste d’attente. On a 70 demandes d’abandon en attente. » Si les animaux ne sont pas confiés rapidement au refuge, certains propriétaires choisissent de recourir à l’euthanasie. La semaine dernière, deux chiens ont été ainsi euthanasiés. « Avec le froid qui arrive, on cherche à placer les vieux animaux et les bébés pour qu’ils soient cocoonés. »
elle a dit :
“ Je voudrais sauver tous les chats ”

Nathalie Liaud apporte elle aussi son soutien au refuge SPA de Poitiers. Elle est famille d’accueil pour 8 chats, en plus des 12 qui lui appartiennent.
Les chats dont elle s’occupe avec son mari sont âgés, parfois en fin de vie, et souvent malades. « Les voir mourir dans une cage me crève le cœur », explique-t-elle.
Le couple consacre quatre heures par jour (deux heures le matin, autant le soir) aux soins, au nourrissage, au changement des litières. « Je voudrais tous les sauver mais ce n’est pas possible », lâche Nathalie Liaud.

Publié par : lanouvellerepublique.fr
   Vienne - Saint-Clair -

Sauvetage de sept chiens de meute maltraités à Saint-Clair

 
 
Il ne restait que sept chiens lors de l'opération de sauvetage.
© NR-CP -
lanouvellerepublique.fr
 

Sept chiens d’une meute de chasse d’au moins 39 individus à l’origine ont été pris en charge par le refuge SPA, hier, en accord avec la fille du propriétaire.

Tout a commencé mardi, lorsque des chasseurs qui suivaient leurs chiens lors d’une battue sur les chemins de Saint-Clair ont été attirés par une odeur de charogne aux alentours du chenil de Régis Laillault, habitant et conseiller municipal de la commune. Chasseur, ancien louvetier et ancien administrateur à la Fédération de chasse, l’homme possède un chenil dans un chemin à la sortie de Saint-Clair, en direction de Moncontour.

“ Ce sont des animaux qui n’étaient pas entretenus et qui sont très craintifs ”
Quand les chasseurs sont arrivés aux abords, les portes du chenil étaient ouvertes : ils ont découvert une quarantaine de bêtes, des chiens de race anglo, pour la plupart décharnés et un cadavre de chien, d’après un témoin qui a souhaité rester anonyme.

 
 
Les chiens devaient se nourrir dans cette mangeoire.
Les chiens devaient se nourrir dans cette mangeoire.© Photo NR - lanouvellerepublique.fr
 
Une opération de sauvetage a eu lieu hier après-midi concernant les sept derniers chiens présents. On ne sait ce qu’il est advenu du reste de la meute.
- La direction départementale de la protection des populations (DDPP), dont les agents se sont déplacés à deux reprises en fin de semaine sur place, n’avait pas rédigé de réquisition. C’est en accord avec la fille du propriétaire que les responsables du refuge SPA (Secours et protection des animaux) ont pris en charge les chiens.
« En début de semaine, on nous a annoncé 39 chiens mais il y en aurait eu plus par le passé, a expliqué la responsable de la communication de l’association. Ils ne sont pas en bon état. L’un est maigre, pour les autres, ça va. Ils ont surtout des gros problèmes de peau, souvent des cicatrices parce qu’ils devaient se battre. Ce sont des animaux qui n’étaient pas entretenus et qui sont très craintifs. Ils ont tous beaucoup de tiques et de puces. Nous étions dans une situation de protection animale, nous ne pouvions pas laisser les chiens dans cet état. » Un ossement de chien (une mâchoire) a également été découvert sur place.
Le propriétaire n’était pas présent et nous ne sommes pas parvenus à le joindre. Il a été hospitalisé il y a peu. Nicole Berger, maire de Saint-Clair, était en revanche sur les lieux. Elle a affirmé qu’elle avait découvert cette situation vendredi. Les gendarmes de Saint-Jean-de-Sauves étaient sur place.
Les bénévoles sortent les Vary Kennel pour transporter les sept chiens récupérés hier après-midi : « Ils vont aller directement chez le vétérinaire et seront au moins trois semaines à l’isolement. »
 
Les bénévoles sortent les Vary Kennel pour transporter les sept chiens récupérés hier après-midi : « Ils vont aller directement chez le vétérinaire et seront au moins trois semaines à l’isolement. »
Les bénévoles sortent les Vary Kennel pour transporter les sept chiens récupérés
hier après-midi : « Ils vont aller directement chez le vétérinaire et seront au moins trois semaines à l’isolement. »© Photo NR -
lanouvellerepublique.fr


Publié par : lanouvellerepublique.fr
 
   Belgique - Mouscron
 
SPA : la photo choc et le texte puissant d'un refuge de Belgique

Qu'est-ce qui peut justifier l'abandon d'un animal ? Voici la question essentielle posée par ce post créatif et poignant.
Les refuges pour animaux étant surchargés, il est grand temps de s’interroger : qu’est-ce peut bien justifier que des hommes et des femmes se débarrassent ainsi de leurs chats ou de leurs chiens ? Pour que chacun prenne conscience de son geste, un refuge de Belgique a publié une photo choc accompagnée d’un texte et essentiel et puissant.

Ce refuge, c’est celui de la SPA de Mouscron. Vendredi, sur sa page Facebook, il a eu une idée forte et culottée : imaginer la lettre qu’un chien pourrait écrire à son maître après avoir été abandonné puis euthanasié… Objectif : donner la parole à ceux qui ne l’auront jamais. Regardez :

 
    « Je suis mort aujourd’hui. Tu en as eu marre de moi et tu m’as emmené à la fourrière. Ils étaient surchargés, et j’ai été malheureux.

    Je suis dans un sac en plastique noir dans une décharge. Un autre chiot recevra la laisse mal utilisée que j’ai laissée. Mon collier était sale et trop petit, mais tu me l’as pris avant de m’envoyer ici.

    Je serais toujours à la maison si je n’avais pas mâché ta chaussure ? Je ne savais pas ce que c’était, mais c’était en cuir, et j’étais par terre. Je plaisantais, c’est tout. Tu as oublié de m’acheter des jouets.

    Je serais toujours à la maison si j’avais été domestiqué ? Se frotter le nez sur mon pipi m’a juste gêné d’avoir le nez mouillé. Il y a des livres et des dresseurs qui t’auraient appris à me sortir.

    Je serais toujours à la maison si je n’avais pas apporté des puces à la maison ? Sans médicaments anti-puces, je ne pouvais pas les enlever moi-même après que tu m’aies laissé dehors dans le jardin pendant des jours.

    Je serais toujours à la maison si je n’avais pas aboyé ? J’avais juste peur : « Je suis seul, je suis là, je suis là ! Je veux être ton meilleur ami. »

    Est-ce que je serais toujours à la maison si je t’avais rendu heureux ? Me battre ne m’a rien appris.

    Est-ce que je serais toujours à la maison si tu avais pris le temps de t’occuper de moi et de m’élever ? Tu n’as pas fait attention à moi dès la première semaine. J’ai passé tout mon temps à attendre que tu m’aimes. Je suis mort aujourd’hui.

    Ton chien


    PS : ce n’est pas notre photo, c’est une photo prise sur internet. On veut juste parler du ras-le-bol des abandons en nombre… »

Il y a tout dans ce texte. Toute l’incurie de maîtres irresponsables qui achètent un chien comme on achèterait un meuble ou un nouvel écran plat. Mais aussi toutes les solutions pour vivre en harmonie avec son animal de compagnie.

En moins de trois jours, ce post a déjà suscité plus de 25 000 réactions, et ce bien au-delà de la Belgique. Pourvu qu’il continue son petit bonhomme de chemin, histoire que les refuges ne soient plus considérés comme des déchetteries pour animaux…

Par : Axel Leclercq 

Publié par : positivr.fr

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



Bookmark and Share

 



 
 
 
 

 

 

 

 


LeClosduPoste.com traduit - LeClosduPoste.com translates - LeClosduPoste.com traduce - LeClosduPoste.com übersetzt

Contact - Plan du Site - Conditions Générales d'Utilisation de Wifeo.com