* Michel BLANC : - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter

 
LES ACCIDENTS ET INCIDENTS
SAISON CHASSE 2018-2019
 
Mardi 23 Octobre 2019

Deux nouveaux accidents de chasse dimanche :
un vététiste grièvement blessé, un chasseur tué


 
Deux nouveaux accidents de chasse dimanche : un vététiste grièvement blessé, un chasseur tué
Deux accidents de chasse ont fait un mort et un blessé grave en France ce dimanche.Illustration Jean-François Monier AFP- Illustration source : sudouest.fr


Deux accidents de chasse survenus dimanche dans la Meuse et en Ariège ont fait un blessé grave et un mort, côté chasseurs et non chasseurs.

Une semaine seulement après la mort d’un vététiste tué par un chasseur en Haute-Savoie, un accident similaire s’est produit dimanche matin sur la commune de Mirepoix, en Ariège.
Selon La Dépêche du Midi, un vététiste a été grièvement blessé par le projectile d’une arme de chasse lors d’une battue au sanglier. Touchée à l’épaule, la victime a été évacuée vers Toulouse. Ses jours ne sont pas en danger. Le parquet de Foix a ordonné l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur cet accident.

Pris dans la végétation
Le même jour, quasiment à la même heure, un autre drame est survenu dans la Meuse : un chasseur est mort après avoir été touché par un projectile pendant une battue près de Mauvages. D’après l’Est Républicain, l’homme occupait la fonction de traqueur et était chargé de rabattre le gibier. Il se trouvait dans des broussailles lorsqu’il a été touché.
L’auteur du coup de feu, qui s’est désigné à l’arrivée des gendarmes, a été placé en garde à vue et pris en charge psychologiquement.

Entre le 1er juin 2017 et le 31 mai 2018, treize personnes sont mortes dans des accidents de chasse, contre dix-huit la saison précédente, selon l’Office national de la chasse et de la fausse sauvage (ONCFS). 

Publié par : sudouest.fr

Vendredi 19 Octobre 2018
 

Faut-il interdire la chasse le week-end pour éviter des accidents ?
Ca fait débat sur RMC

 
Le débat est relancé après la mort d’un vététiste le week-end dernier à Montriond, en Haute-Savoie. C’est le quatrième accident de chasse mortel depuis juin dernier en France, le deuxième en 3 ans dans ce département. Le maire de Montriond a pris un arrêté pour interdire provisoirement la chasse sur son territoire le temps de l’enquête.

Dans la région de Montriond en Haute-Savoie, l’émoi est palpable. Mark avait 34 ans, il était d’origine britannique, il tenait deux restaurants près de Montriond.
Pour se protéger des chasseurs, quand il circulait à VTT, il avait pris l’habitude de porter des vêtements de couleurs vives. C’était le cas samedi. Il a été abattu par un chasseur qui se trouvait à 40 mètres de lui.
Selon le président de la Fédération nationale des chasseurs, Willy Schraen, "Il n’y a rien qui puisse expliquer pourquoi il a tiré. Ses yeux ont vu quelque chose. Il s’est passé quelque chose dans sa tête: il a cru voir un sanglier là où des millions de personnes auraient vu un mec sur un vélo en train de rouler sur un chemin. Je suis comme vous, je ne le comprends pas."

L’un de ses amis, Tom, témoigne ce matin sur RMC. Pour lui, c’est clair, il faut limiter le périmètre de chasse le week-end :
    "Je comprends la tradition de la chasse, mais le règlement a été écrit il y a trop longtemps. Morzine et ses environs ont énormément changé, il y a beaucoup plus d'habitants, donc ça doit changer pour que cela n'arrive plus. Sur les réseaux sociaux, beaucoup d'étrangers me disent qu'ils ne viendront plus à Morzine et cela va avoir un impact sur le business car les touristes ne viendront plus ici".

Les conclusions du procureur accablantes pour le tireur
Les premières conclusions du procureur sont accablantes pour le chasseur de 22 ans qui a tiré. La visibilité était parfaite. Les chasseurs et le vététiste étaient à 40 mètres de distance.

Matthieu Muffat est le président de l’association locale de chasse à Montriond. Lui aussi est prêt à à revoir la règlementation de la chasse dans sa région, notamment le week-end, quand les promeneurs sont nombreux:
    "Aujourd'hui on a déjà un partage de la nature qui se fait et qui se passe très bien normalement. On a toute une législation en terme d'information au public. Est-ce qu'il faut aller plus loin ? C'est à discuter. Moi ce que je veux c'est que personne ne reste dans sa petite case, il va falloir se mettre autour d'une table pour que cette tragédie n'arrive plus jamais".
Le Dauphiné Libéré, le journal régional, a sondé ses lecteurs. Plus de 9.000 ont répondu. 76% d’entre eux sont favorables à une interdiction de la chasse le week-end.

Matthieu Rouault (avec P.B.)
Publié par : bfmtv.com

Jeudi 18 Octobre 2018

   Lot -
Montdoumerc - 46
Accident de chasse dans le Lot,
une balle finit dans le mur d'une maison


 
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2018/10/16/chasse_5-3898980.jpg?itok=u6iYwqy6
Une balle perdue lors d'une battue de chasse s'est retrouvée dans une maison.
/ © Photo MAXPPP
-Illustration source : francetvinfo.fr


On n' est pas passé loin du drame ce week-end dans le Lot. Lors d'une battue de chasse à Montdoumerc, une balle perdue a percuté  le mur d'une habitation à proximité. Une femme et ses enfants se trouvaient à l'intérieur.

3 coups de feu puis un bruit sourd. Voilà ce qu'a entendu Marie-Laure Gregoire, avant de retrouver un impact de balle sur la façade de sa maison.
Par chance cette habitante de Montdoumerc, se trouvait à l'intérieur de sa maison avec ses trois enfants au moment où la balle a percé le mur de son habitation.
 
Une battue à proximité
La balle perdue aurait été tirée depuis un bois à proximité où se déroulait une battue de chasse, organisée par la société de chasse Fontanes. Marie-Laure et son conjoint ont déposé plainte à la gendarmerie de Lalbenque qui a ouvert une enquête.  Mais le couple n'a eu pour l'heure aucun contact, ni aucune explication de la part de la société de chasse.

 
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/sites/regions_france3/files/styles/asset_list_medium/public/assets/images/2018/10/16/rod_balle_perdue_chasse_a_montdoumerc-00_00_06_23-3899102.jpg?itok=_R54n5cD
L'impact de balle a perforé la façade de la maison / © France 3 Occitanie
Illustration source :
francetvinfo.fr


Les représentants de la société de chasse de Fontanes vont s'entretenir jeudi avec Marie-Laure et son mari, pour constater les dégâts et donner une explication.
 
Une mère de famille retrouve un impact de balle sur la façade de sa maison.
 
Par Cécile Frechinos
Publié par : francetvinfo.fr

Lundi 15 Octobre 2018

   Haute-Savoie - 74
Un chasseur tue accidentellement un cycliste

Un vététiste britannique a été mortellement atteint d'une balle samedi 13 en fin d'après-midi près de Montriond (photo d'illustration).afp.com/Miguel Riopa - Source : lexpress.fr
 :
La victime est un restaurateur britannique de 34 ans installé dans la région. Il a été tué pendant une battue au gros gibier.

Drame en Haute-Savoie.
Samedi 13 octobre, aux alentours de 18 h, un vététiste de 34 ans a trouvé la mort alors qu'il arpentait un itinéraire en lisière d'un bois de Montriond, dans le Chablais (Haute-Savoie). Il a été atteint par la balle tirée par un chasseur de 22 ans.
Selon France Bleu Pays de Savoie, la victime est un restaurateur britannique installé depuis quelques années aux Gets, station voisine de Montriond. Passionné de VTT, l'homme était "parfaitement identifiable" selon le procureur de la République de Thonon-les-Bains Philippe Toccanier.  

L'auteur du tir en état de choc
Le cycliste empruntait un chemin pentu, bien connu des adeptes de balade à vélo de la région, lorsqu'il a été mortellement atteint.
L'auteur du tir, qui participait à une battue au gros gibier organisée par les membres de l'association de chasse locale, n'a pu être entendu par les forces de l'ordre : sous le choc après le drame, il a été hospitalisé et n'a donc pu être placé en garde à vue.  

Une enquête de flagrance a été ouverte pour homicide involontaire aggravé par manquement délibéré d'une obligation de sécurité. L'autopsie doit être réalisée en début de semaine prochaine.

Publié par : lexpress.fr

Vendredi 12 Octobre 2018


   Bouches-du-Rhône - 13
 
Un chasseur abat un chien de deux balles et prend la fuite
 
https://img.20mn.fr/pBgfXDoHSimhNOVK1I2OzQ/960x614_prix-permis-chasse-va-etre-divise-deux-courant-juin.jpg
Illustration de chasseurs. — Jean-François Monier/ AFP
source :
20minutes.fr

Un chasseur a abattu délibérément un beauceron de deux balles…

Elle n’a pas assisté à la scène, mais ne peut contenir sa peine. Cindy Sauvy pleure la mort de son chien Bounty depuis lundi, rapporte La Provence.
Cette habitante de Saint-Julien-les-Martigues, dans les Bouches-du-Rhône, avait alors confié ses deux chiens à Mireille, sa voisine retraitée pour les promener. Alors que la retraitée était partie promener les animaux dans la colline, elle s’est trouvée à une centaine de mètres de Bounty quand elle a entendu un premier coup de feu.

Plainte contre X
Elle a couru vers l’animal, alors qu’un deuxième tir retentissait. Un chasseur venait d’abattre le beauceron croisé âgé de 3 ans. Une balle dans le flanc, et une balle dans la tête. Le chasseur a pris la fuite en lâchant que Bounty n’avait qu’à être attaché, et qu’il aurait pu attaquer ses propres chiens. Mireille, sous le choc, n’a pas pu identifier le chasseur, mais seulement donner la description de l’un de ses chiens.

La police de Martigues a confirmé à 20 Minutes qu’une plainte contre X avait bien été déposée par Cindy. Elle a également sollicité 30 Millions d’amis pour que l’association se porte partie civile, dans le cas où des poursuites seraient engagées.

A.M.
Publié par : 20minutes.fr

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



https://static.pecheur.com/responsive/chasseur/dist-img/logo/Logo-Chasseur.png