* Michel BLANC :- 04 94 77 76 01 - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter


LE BERGER BELGE MALINOIS
 
 

 
Central Canine aller à l'accueil
 
Description brève de l'historique de cette race formidable
le Berger Belge

https://www.centrale-canine.fr/sites/default/files/styles/litters_list_382x249/public/logos/53110969_250618372486610_8479865729938620416_n.jpg?itok=zJtkwGOK
Illustration source : centrale-canine.fr
ORIGINE : Belgique.
DATE DE PUBLICATION DU STANDARD OFFICIEL EN VIGUEUR : 13.03.2001.
UTILISATION : A l’origine chien de berger, aujourd’hui chien d’utilité (garde, défense, pistage, etc.) et de service polyvalent, de même que chien de famille. CLASSIFICATION FCI : Groupe 1 Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses). Section 1 Chiens de berger. Avec épreuve de travail.
BREF APERCU HISTORIQUE : A la fin des années 1800, on avait en Belgique une foule de chiens conducteurs de troupeaux, dont le type était hétérogène et les robes d’une extrême diversité. Afin de mettre un peu d’ordre dans cet état de choses, des cynophiles passionnés constituèrent un groupe et se laissèrent éclairer par le professeur A. Reul, de l’Ecole de Médecine Vétérinaire de Cureghem, que l’on peut considérer comme le véritable pionnier et le fondateur de la race. C’est entre 1891 et 1897 que la race naît officiellement. Le 29 septembre 1891 se fonde à Bruxelles le « Club du Chien de Berger Belge » et la même année encore, le 15 novembre, le Professeur A. Reul organise à Cureghem un rassemblement de 117 chiens, ce qui permit d’effectuer un recensement et d’opérer un choix des meilleurs sujets. Les années suivantes on commence une vraie sélection, en pratiquant une consanguinité extrême sur quelques étalons. Le 3 avril 1892, un premier standard de race fort détaillé fut déjà rédigé par le « Club du Chien de Berger Belge ». Une seule race fut admise, avec trois variétés de poil. Toutefois, comme on disait à l’époque, le Berger Belge n’était qu’un chien de petites gens, donc une race qui manquait encore de prestige. Par conséquent, ce n’est qu’en 1901 que les premiers Bergers Belges ont été enregistrés dans le Livre des Origines de la Société Royale Saint-Hubert (L.O.S.H.). FCI-St. N° 15 / 22. 06. 2001 3 Au cours des années qui suivaient, les dirigeants de la cynophilie bergère belge se mettaient avec ténacité à la tâche pour unifier le type et corriger les défauts. On peut dire que vers 1910 le type et le caractère du Berger Belge étaient déjà fixés. Au cours de l’histoire du Berger Belge, la question des diverses variétés et des couleurs admises a donné lieu à beaucoup de controverses. Par contre, en ce qui concerne la morphologie, le caractère et l’aptitude au travail, il n’y a jamais eu de désaccord.
Sources : https://www.centrale-canine.fr/club-francais-du-chien-de-berger-belge/articles/le-standard-du-berger-belge

Caractéristiques physique du Berger Belge Malinois

ASPECT GENERAL : Le Berger Belge est un chien médioligne, harmonieusement proportionné, alliant élégance et puissance, de taille moyenne, de musculature sèche et forte, inscriptible dans un carré, rustique, habitué à la vie en plein air et bâti pour résister aux variations atmosphériques si fréquentes du climat belge. Par l’harmonie de ses formes et le port altier de la tête, le chien de Berger Belge doit donner l’impression de cette élégante robustesse qui est devenue l’apanage des représentants sélectionnés d’une race de travail. Le Berger Belge sera jugé en statique dans ses positions naturelles, sans contact physique avec le présentateur.
PROPORTIONS IMPORTANTES : Le chien de Berger Belge est inscriptible dans un carré. La poitrine est descendue jusqu’au niveau des coudes. La longueur du museau est égale ou légèrement supérieure à la moitié de la longueur de la tête.
ROBE : Uniquement le fauve-charbonné avec masque noir.
TAILLE, POIDS ET MENSURATIONS : Hauteur au garrot : la hauteur désirable est en moyenne de 62 cm pour les mâles. 58 cm pour les femelles. Limites : en moins 2 cm, en plus 4 cm. Poids : mâles environ 25-30 kg. Femelles environ 20-25 kg. Mensurations : mesures moyennes normales chez un chien de Berger Belge mâle de 62 cm au garrot : • Longueur du corps (de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse) : 62 cm. • Longueur de la tête : 25 cm. • Longueur du museau : 12,5 à 13 cm.
Sources : https://www.centrale-canine.fr/club-francais-du-chien-de-berger-belge

Présentation du caractère de se digne compagnon

 - S'il n'a l'air de rien, il est capable de tout, le malinois est le maître incontesté de toutes les disciplines sportives et utilitaires et sera toujours le fidèle compagnon de l'amateur sportif, de l'amateur de dressage, du militaire, du policier ou du pompier, toujours prêt à défendre ou à sauver des vies humaines.
 - Sa réputation de chien de sport et de chien de police incorruptible ne doit pas faire oublier que le malinois est surtout un vrai compagnon de l'homme. Il vit pour son maître. De simples clins d'oeil, la plus petite sollicitation vocale, le moindre geste du maître sont immédiatement interprétés comme des occasions de communication d'une grande intensité.
 - Très attentif et très vigilant, son sens de la propriété et son courage sont très prononcés, cela en fait un excellent chien de garde. S'il doit être réactif face aux intrus, il ne doit pas pour autant se montrer agressif avec les visiteurs. Il doit être sociable et équilibré. Avec les enfants, c'est un compagnon patient et affectueux, ne se lassant jamais de jouer.
Chien à fort tempérament, le Malinois demande un maître qui saura l'éduquer fermement tout en respectant sa sensibilité, il va de soit qu'il lui faut un propriétaire énergique.
 - Actif, vif, le Malinois est un chien qui a envie et besoin de s'occuper. Véritable chien de travail il ne peut se satisfaire d'une vie de patachon. Il vit à 100 à l'heure et il faut suivre !
 - Race qui n'était pas destinée à devenir à la mode, le malinois est devenu le chien préféré des Français en 2017 avec plus de 12000 inscriptions au LOF selon les chiffres de la Société Centrale Canine, détronant ainsi le berger allemand après 50 ans de règne.
 - Le Malinois est le chien de travail par excellence. Polyvalent, il peut tout faire, volontaire, il veut tout faire.
 - Son standard précise qu'à " l'aptitude innée de gardien de troupeaux, il joint les préciseuses qualités du meilleur chien de garde pour la propriété. Il est, sans nulle hésitation, l'opiniâtre et ardent défenseur de son maître. Il réunit toutes les qualités requises pour être un chien de berger, de garde, de défense et de service." .Le Malinois est incontestablement le roi du ring, il grimpe sur les podiums de toutes les disciplines au mordant.
Avec son très bon flair, il a d'excellents résultats en épreuve de pistage mais aussi de recherche humanitaire. Au sein de l'armée, on le choisit souvent pour la recherche de disparus ou pour trouver d'éventuels explosifs ou drogues.
Complice et énergique, il peut donner beaucoup en agility, il a de quoi rivaliser avec tous les chiens de son gabarit. En obérythmée, il est suffisamment agile et malin pour faire toutes les chorégraphies qui vous passeront par la tête. Enfin, en flyball comme en frisbee, il montre son potentiel d'athlète en son envie de jouer et de cavaler.
 - Le Malinois apprend très vite et a envie de bien faire. Très réactif aux ordres, il est le partenaire parfait pour celui qui rêve de s'investir en Obéissance. Attention toutefois à ne pas s'imaginer que le Malinois apprend presque seul, trop de nouveaux propriétaires se montrent très exigeants avec le chien, peu patients. Certains ne parviennent pas à canaliser son énergie. Le Malinois peut faire de grandes choses mais pas sans l'aide de son maître!
 - La brutalité et les cris peuvent faire de gros dégâts sur son caractère et le rendre agressif ou peureux, tout doit passer par le respect et la confiance mutuel. Il est important de soigner sa socialisation en l'emmenant régulièrement en ville et en école des chiots. Il doit pouvoir rencontrer toutes sortes de gens et faire face à diverses situations. Son éducation doit être entreprise dès son arrivée au foyer. Les ordres de base sont généralement rapidement acquis car il s'agit d'un chien intelligent et qui a envie de bien faire.
S'il n'apprend pas, c'est que vous lui avez mal expliqué.
Concentré et mémorisant vite les différents ordres, il peut en revanche vite se lasser d'un exercice trop répété. A vous de rendre intéressantes les séances d'éducation et de ne pas blaser votre chien avec 20 enchaînements de positions à la suite.
Même si sa précision et sa rapidité d'execution impressionne en concours, il faut prendre conscience que tout ceci nécessite des heures de travail et une grande constance.
 - Nul doute qu'avec la motivation et les bonnes méthodes vous obtiendrez d'excellents résultats avec votre Malinois, que vous vouliez en faire un chien de ring, d'agility, de pistage ou un chien de compagnie qui vous accompagnera dans vos entraînements de jogging ou de roller.
Sources : https://www.lemalinois.fr/portrait-du-malinois.html

Publié par : centrale-canine.fr

 

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



Bookmark and Share

 


 
 
 
 
 
 

 

 

 

 


LeClosduPoste.com traduit - LeClosduPoste.com translates - LeClosduPoste.com traduce - LeClosduPoste.com übersetzt
Contact - Conditions Générales d'Utilisation de Wifeo.com