* Michel BLANC :- 04 94 77 76 01 - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter

 
LES ACCIDENTS ET INCIDENTS
SAISON CHASSE 2020-2021
 
Lundi 21 Septembre 2020
 
   Landes - 40
Deux personnes blessées à la chevrotine
lors d'un accident de chasse à Aurice
 
Deux jeunes de 25 ans - un chasseur et sa compagne - ont été blessés lors d'une battue aux sangliers ce dimanche matin à Aurice (Landes). Ils ont reçu un tir de chevrotine aux jambes.

Il était un peu avant 10h lors que les faits se sont produits, dans le secteur du moulin d'Aurice. En pleine battue aux sangliers, l'un des chasseurs n'a semble-t-il pas respecté les consignes de sécurité : lorsqu'il a vu un sanglier, il a tiré sans s’apercevoir qu'un autre chasseur et la compagne de celui-ci se trouvaient dans sa ligne de mire, à une vingtaine de mètres de distance. Les deux victimes ont été blessées aux jambes : 17 impacts de chevrotine pour le chasseur touché et 2 pour sa compagne. Ils ont été transportés à l'hôpital de Mont-de-Marsan ; leurs jours ne sont pas en danger.

Le tireur, originaire de Camargue, était en vacances en ce moment dans les Landes et était justement hébergé chez les deux victimes. L'homme doit être entendu par les enquêteurs. L'enquête a été confiée à la brigade de gendarmerie de Saint-Sever.


Publié par : francebleu.fr


Mercredi 16 Septembre 2020

   Corrèze - 19

Accident de chasse en Corrèze :
une balle de fusil finit sa course dans une maison


Un accident de chasse s'est produit ce dimanche à Saint-Angel, en Corrèze. Une balle de fusil a fini sa course dans une maison, ne faisant fort heureusement pas de blessé. Une enquête est ouverte pour comprendre ce qui s'est précisément passé.)

 - Une plainte vient d'être déposée par les habitants d'une maison de Saint-Angel, pas très loin d'Ussel, en Corrèze. Dimanche matin, jour d'ouverture de la saison de chasse 2020-2021, une balle de fusil a fini sa course dans leur maison, retrouvée dans la cage d'escalier. Fort heureusement, personne n'est blessé.

La balle a-t-elle ricoché ?
 - Un homme, participant à une sortie sur un terrain de chasse privée, pourrait en être à l'origine. L'enquête ouverte vise notamment à savoir si la balle a ricoché avant d'atterrir dans la maison, ou s'il s'agit d'un tir direct. L'enquête devra aussi déterminer si une imprudence aux règles de sécurité a été commise.

Une formation obligatoire à la sécurité
Informée de l'accident, la fédération de chasse insiste sur les nécessaires règles de sécurité à adopter par ses pratiquants. Elle fait savoir qu'une formation obligatoire sera dispensée à chacun d'entre eux à partir de janvier prochain, elle devra être suivie tous les dix ans.

Nicolas BlanzatF
Publié par : francebleu.fr


Jeudi 3 Septembre 2020

   Oise - 60
Une enquête ouverte pour homicide involontaire
après l’accident de chasse mortel

 
L’homme de 76 ans est décédé après avoir été atteint accidentellement à la jambe par le tir d’un autre chasseur, ce lundi soir, entre Angy et Hondainville. Selon le patron des chasseurs de l’Oise, deux erreurs seraient à l’origine de ce dramatique accident.

 - Serge R., un habitant d'Angy de 76 ans, a perdu la vie ce lundi soir, à 22h30, à l'occasion d'une chasse nocturne, à la limite des communes d'Angy et d'Hondainville, en lisière de forêt. En compagnie de deux autres chasseurs, l'homme était à l'affût dans le cadre d'une chasse destinée à réguler le nombre de sangliers qui causent d'importants dégâts dans les cultures du secteur.
 - La victime a été touchée à la jambe par le tir d'un de ses compagnons de chasse, également septuagénaire, et a succombé peu de temps après, malgré l'intervention des pompiers arrivés sur place.
 - « C'est un drame pour la famille de la victime et pour le chasseur auteur du tir, déplore Guy Harlé d'Ophove, président de la fédération des chasseurs de l'Oise. C'est un accident stupide qui n'aurait jamais dû arriver si les règles de sécurité élémentaires avaient été respectées. »
 - Selon le patron des chasseurs de l'Oise, deux erreurs seraient à l'origine d'un tragique enchaînement. La victime aurait quitté son mirador sans avertir les autres chasseurs et l'auteur du tir aurait ouvert le feu sans avoir identifié avec certitude sa cible.

Une autopsie doit être pratiquée jeudi
 - Le président de la fédération des chasseurs de l'Oise affirme également que le septuagénaire serait décédé d'une crise cardiaque, peu de temps après avoir été touché par le tir. « Les raisons médicales du décès ne sont pas encore connues », précise toutefois le parquet de Beauvais.
 - Une autopsie doit avoir lieu ce jeudi, dans le cadre d'une enquête ouverte « pour homicide involontaire » précise le parquet. Le tireur, lui, a été placé en garde à vue, avant que cette dernière ne soit levée en attendant le résultat d'investigations complémentaires. Le troisième chasseur, présent sur les lieux au moment des faits, a également été auditionné part les enquêteurs.
-
 - Ce mardi à Angy, d'où sont originaires la victime et l'auteur du tir, l'accident de la veille au soir n'avait pas encore fait le tour du village. « J'en ai entendu parler mais je ne connais ni l'un ni l'autre », concède la gérante du bar des sports. Une ignorance dont ne peut se prévaloir Thierry Fruitier, président de l'amicale locale des chasseurs, marqué par le drame.

« Rien ne se serait produit si les règles de base avaient été respectées »
 -« Je préfère ne rien dire, c'est déjà assez compliqué comme ça », soupire celui qui connaît très bien les deux chasseurs en cause. « On presse les chasseurs de faire ces chasses à l'affût car les sangliers causent de gros dégâts dans les cultures, souligne Guy Harlé-d'Ophove. C'est notre rôle et encore une fois, rien ne se serait produit si les règles de base avaient été respectées. »

 - L'Oise n'avait plus connu d'accident de chasse mortel depuis 2016 et la mort d'un chasseur à Quincampoix-Fleuzy. Trois ans auparavant, c'est un automobiliste circulant entre Chamant et Senlis qui avait perdu la vie en recevant une balle ayant fait ricochet lors d'une chasse.

Depuis plusieurs années, la fédération des chasseurs s'efforce de réduire ces accidents en multipliant les actions de sensibilisation à la sécurité et les formations pour tous les participants de la chasse. Sans parvenir au risque zéro, comme le rappelle l'accident de ce lundi soir.

Par Hervé Sénamaud avec Benjamin Derveaux
Publié par :
leparisien.fr

Mardi 7 Juillet 2020

   Loire-Atlantique - 44
Il chassait le sanglier en Loire-Atlantique :
un chasseur blessé par arme à feu

 
Ils chassaient le sanglier, à Sainte-Pazanne. Un chasseur a tiré sur un autre chasseur, mardi 30 juin. Blessé à la cuisse, l'homme a été évacué au CHU de Nantes.

Un homme de 65 ans a été blessé par une arme à feu, mardi 30 juin, vers 14 h, à Sainte-Pazanne (Loire-Atlantique).
L’accident a eu lieu à La Chalopinière, sur un terrain privé.
Selon les premiers éléments de l’enquête de gendarmerie, deux hommes chassaient le sanglier à l’affût. L’un des deux a malencontreusement tiré avec son fusil dans la cuisse du deuxième, qui a été secouru par les sapeurs-pompiers et transporté au CHU de Nantes.


Par : Hervé Pinson
Publié par : actu.fr

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



Bookmark and Share

 


 
 
 
 
 
 

 

 

 

 


LeClosduPoste.com traduit - LeClosduPoste.com translates - LeClosduPoste.com traduce - LeClosduPoste.com übersetzt
Contact - Conditions Générales d'Utilisation de Wifeo.com