* Michel BLANC :- 04 94 77 76 01 - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter


BATTUES CONNECTEES
BATTUES SECURISEES
 
 
Vendredi 4 octobre 2019

   Alpes de Haute-Provence - 04

“Pareballes”, une appli pour faire cohabiter
chasseurs et non-chasseurs en toute sécurité


© Pareballes
© Pareballes - Illustration source : france3-regions.francetvinfo.fr

C'est la première appli du genre, elle s'adresse aux chasseurs et non-chasseurs. Pareballes veut faire cohabiter en toute sécurité tous les usagers de la nature. C'est un Marseillais, restaurateur dans les Alpes de Haute-Provence, qui l'a imaginée.

Heureusement les promeneurs, ramasseurs de champignons, VTTistes et trailers n'en sont pas encore à devoir porter un gilet pareballes quand ils sortent en forêt en période de chasse.

Pour un partage de la nature
Mais avec son appli "Pareballes", André Michel veut renforcer la sécurité de tous les usagers de la nature.
 "Je ne suis ni-chasseur, ni-promeneur, précise le concepteur, mais j'ai rencontré des gens qui ne vont plus aux champignons parce qu'ils ont peur".  
 

 
"Pareballes" permet aux chasseurs et non-chasseurs de se géolocaliser en temps réel et de façon anonyme, pour partager l'espace en toute sécurité.
  •     "Sur l'appli, ils se visualisent dans une zone allant de 300 mètres à 1000 mètres. Si un chasseur pénètre dans le périmètre "Pareballes" du promeneur, il déclenche une alerte sonore."
Et vice et versa. "Je réside à Pékin et c'est ce qui m'a donné l'idée. Ici il y a des appli pour tous les domaines de la vie quotidienne", explique l'ancien restaurateur de Manosque qui a suivi son épouse en contrat en Chine pour 3 ans.

Une communauté à construire
 - Le succès d'une telle application dite "communautaire" repose sur la taille de sa communauté. La France compte plus de 10 millions d'usagers de la nature, dont 1,2 millions de chasseurs. Reste à les convaincre de l'utilité de "Pareballes".
  •  "Dans les Alpes de Haute-Provence, il y a environ 8000 chasseurs, il faudrait 3 à 4000 membres non-chasseurs et autant de chasseurs, estime André Michel qui a commencé à démarcher les sociétés de chasseurs et les fédérations de randonneurs.  
 - Lancée à l'ouverture de la chasse en septembre, l'appli payante (10 euros) a séduit pour l'instant 200 utilisateurs selon André Michel. Le prix pourrait constituer un frein à lire l'avis de LudoLC. qui a téléchargé l'appli et rédigé cet avis :"une très bonne idée, mais trop cher pour développer une communauté."
 
https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/sites/regions_france3/files/styles/asset_list_medium/public/assets/images/2019/09/30/appli3-4447689.jpg?itok=r2fGykdn
La société marseillaise Quai 13 a développé l'application. / © Quai 13

Pour André Michel, la sécurité des usagers de la nature est un enjeu majeur. "J'ai été choqué par la mort d'un Vttiste l'an dernier, atteint par accident par un tir de chasseur, note-il. Chaque année, il y a une dizaine de morts à cause de la chasse".
"L'appli peut sauver des vies, elle permet aussi d'alerter les secours en cas d'accident et d'être localisé", ajoute l'inventeur qui travaille au développement d'autres fonctionnalités comme la géolocalisation de zones de déchets en vue de faciliter les collectes.
 
https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/sites/regions_france3/files/styles/asset_list_medium/public/assets/images/2019/09/30/appli2-4447693.jpg?itok=8-5B4xA4
L'appli permet de voir si un chasseur est dans la zone de sécurité, d'alerter les secours et d'être localisé. / © Pareballes

En 2018, la chasse a causé 113 accidents et 115 victimes en France. 13 personnes sont décédées.
Par Annie Vergnenegre
Publié par : france3-regions.francetvinfo.fr

 
Lundi 19 Novembre 2018

Melckone, une application pour faire cohabiter
chasseurs et promeneurs en forêt


https://cdn-media.rtl.fr/cache/-8C9W-HxD5HNedvVrxkL8g/880v587-0/online/image/2018/1107/7795472972_l-application-melckone-et-la-balise-melckone-hunt.jpg
L'application Melckone et la balise Melckone Hunt Crédit : Melckone
Illstration source :
rtl.fr
 
Melckone est une nouvelle application qui permet aux chasseurs et aux randonneurs d'être au courant de la présence de chacun lors de leur sortie en forêt.

Alors qu'on parle beaucoup d'accidents de chasse, l'application Melckone, dont le concepteur est lui-même chasseur, permet à tous de vivre en harmonie en forêt.
Les gestionnaires de chasse peuvent indiquer très précisément sur l'application leur zone de chasse. Ils la délimitent sur une carte, avec la date et les horaires. Le promeneur sait alors qu'il sera préférable d'éviter cette zone.
Le randonneur peut aussi activer le mode balade sur son application. Il sera ainsi averti s'il pénètre malencontreusement dans une zone où se déroule une chasse. Il peut aussi sur l'application signaler la présence d'un chasseur ou de tout autre danger.

Une application communautaire
Melckone est ce qu'on appelle une application communautaire, donc chaque utilisateur peut intervenir dessus. Si un promeneur croise un chasseur, il clique sur le pictogramme correspondant sur l'application et instantanément, tous les autres promeneurs sont prévenus. L'application permet aussi de signaler un arbre tombé qui bloque un chemin ou une route barrée.
En complément de l'application, les chausseurs peuvent s'équiper d'une balise. Elle ressemble à une cartouche et Melckone Hunt permet automatiquement de prévenir le chasseur qu'un promeneur se trouve à 100 - 150 mètres de lui et qu'il faut alors peut-être faire attention.

Déjà utilisée à Fontainebleau et dans la forêt de Sénart
L'application est gratuite tout comme son utilisation, que ce soit par les promeneurs ou par les chasseurs. La balise coûte 30 euros plus un abonnement de 3 euros par mois. Elles sont gérées par les sociétés de chasse, qui les collectent, les rechargent, les vérifient et les distribuent aux différents chasseurs les jours de chasse. Ce sont ces sociétés de chasse qui payent les balises et les abonnements.
L'application peut être utilisée partout bien sûr. Elle est récente, donc toutes les chasses ne sont pas renseignées, mais celles qui se déroulent à Fontainebleau le sont quelques heures avant le début ainsi que celles de la forêt de Sénart. L'office National des Forêts gère une cinquantaine de balises qu'elle distribue aux chasseurs en forêt de Fontainebleau.

Par : Sophie Joussellin
Publié par : rtl.fr

Jeudi 8 novembre 2018
 
   Var - 83

 
Ce boitier inventé par un Toulonnais va peut-être
sauver la vie de nombreux chasseurs
 
Le boitier Protect Hunt vibre si l'on sort de sa zone de tir. / © Emma Arnau / France 3 Côte d'Azur
Le boitier Protect Hunt vibre si l'on sort de sa zone de tir.
/ © Emma Arnau / France 3 Côte d'Azur : illustration source :
francetvinfo.fr

Installé sur le fusil des chasseurs, le boitier Protect Hunt sécurise les zones de tir pour éviter les accidents de chasse.

C’est jour de chasse à Solliès-Pont, dans le Var. Les chasseurs sont rassemblés et comme dans toutes les fédérations, les consignes sont rappelées avant la battue, c'est une obligation.
Mais à la société de chasse de Solliès-Pont, qui l'écoute est attentive : un accident a coûté la vie à l'un des chasseurs.
    « Il y a 3 ans, un ami a tiré à un mètre de moi, ça a été l’élément déclencheur. Je me suis dit qu’il fallait apporter de la technologie en battue, la chasse collective la plus dangereuse », explqiue Pierre Alleysson, Toulonnais créateur du boitier d'avertissement.
Pour protéger ses membres, elle est devenue la première de France à s’équiper d’un nouvel instrument, le boitier Protect Hunt. C’est un système à fixer sur la crosse, un outil supplémentaire pour la sécurité des tireurs.
Le chef de ligne délimite des angles de tir, au chasseur de scanner avec son boitier sa zone. S'il vise en dehors, le boitier vibre comme l’explique Jean Clément, chasseur : « si je sors de ma zone, le boitier vibre et cette vibration me dit danger ».

13 morts
13 morts en France la saison dernière, dont 11 chasseurs. Et le Var est durement touché, en 2017, il y a eu 6 accidents dont 1 mortel pour le département comme l’explique ce reportage :
 

L'avertisseur n'empêche pas de tirer mais il a reçu un accueil très favorable dans le Var.
La 4e fédération de France avec 17 500 chasseurs se dit fière de faire confiance au concentré d'ingénierie mis au point par Pierre Alleysson, un Toulonnais.
Le Fondateur de Protect Hunt explique que l’idée lui est venue accidentellement :
« Il y a 3 ans, un ami a tiré à un mètre de moi, ça a été l’élément déclencheur. Je me suis dit qu’il fallait apporter de la technologie en battue, la chasse collective la plus dangereuse. »

La prochaine étape pour le système est l'intégration du système dans la crosse. Un fabricant français a été séduit par cette idée varoise.

Par Laurent Verdi avec Mariella
Publié par : francetvinfo.fr

PROTECT HUNT P10

https://www.protect-hunt.com/Files/127701/Img/16/Photo-PAL-2-fiche-produit-small.png
Illustration source : protect-hunt.com
 
Protect Hunt P10 est spécifiquement dédié à la chasse postée, au grand comme au petit gibier.
Équipez votre arme, scannez votre zone de tir autorisée et soyez instantanément alerté en cas d'orientation de l'arme en dehors de votre zone de tir.

Points forts
Fonctionne même en l'absence de réseau GSM
Étanchéité IP64
Autonomie de 8 heures en utilisation constante
Coque renforcée antichoc
Sangle adaptée à tous types de crosse
Ambidextre : gaucher / droitier

Source : protect-hunt.com

 

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



Bookmark and Share

 


 
 
 
 
 
 

 

 

 

 


LeClosduPoste.com traduit - LeClosduPoste.com translates - LeClosduPoste.com traduce - LeClosduPoste.com übersetzt
Contact - Conditions Générales d'Utilisation de Wifeo.com