* Michel BLANC : - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *

Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
Retour%20AccueilN'hésitez pas à me contacter




LA MALADIE D'AUJESZKY
EN 2022

Samedi 22 janvier 2022

   Haute-Marne - 52

Aujeszky :

il perd 3 de ses 4 chiens en quelques jours

 

Source : chassons.com

Une année qui ne commence pas très bien pour Pierre Monsus, chasseur et propriétaire de 4 chiens, dont 3 sont morts en deux jours à cause de la maladie d’Aujeszky.

 - Pierre Monsus vit à Poinson-les-Nogent en Haute-Marne. Il raconte comment cette situation tragique est arrivée : « Je suis allé à la chasse entre Noël et le jour de l’An. J’y suis allé deux fois, mais apparemment, c'est le lundi 27 décembre que c’est arrivé, en forêt de Châteauvillain.» Il était en ce jour de chasse accompagné de ses 4 chiens. Après avoir prélevé le sanglier, il discutait avec d’autres chasseurs. Les 4 chiens dont un cinquième s’afféraient pendant ce temps autour de l’animal mort : « Nous discutions avec les chasseurs pour savoir comment le ramener. Nous n’avons pas fait attention aux chiens ». C’est finalement une journée de chasse qui s’achève comme toutes les autres.
 - Mais c’est 4 jours plus tard, le matin du 31 décembre, que le comportement d’une de ses chiennes devient inquiétant : « Ma petite chienne, l’une des deux qui dorment à la maison, a commencé à se gratter. J’observe et je vois une blessure à la lèvre. Je la conduis chez le vétérinaire qui me donne un médicament. Cela ne semblait pas alarmant. L’après-midi, elle se grattait fortement. Là, j’ai compris ce qui se passait… Je suis retourné chez le vétérinaire qui l’a anesthésiée puis euthanasiée. » L’encéphale de la chienne a été expédié à l’Institut Pasteur par le vétérinaire pour faire des analyses. Avant même d’avoir les résultats du laboratoire, il n’y avait déjà que peu de doutes sur les conclusions de ceux-ci.
 - Cette dramatique situation ne s’arrête pas là. Le jour de l’An, Pierre Monsus se rend au chenil de deux autres de ses chiens. « J’ouvre la porte et un seul chien sort. L’autre chienne était allongée, elle s’était mutilée. J’ai prévenu mon vétérinaire qui l’a anesthésiée puis euthanasiée aussi. J’ai ramené le deuxième chien à la maison pour le surveiller et je ne voulais pas le laisser tout seul. » À 20 h, il a commencé à se gratter à la lèvre. À 22 h, il prévenait son vétérinaire pour mettre fin aux souffrances du pauvre animal.
 - La transmission de la maladie a lieu lorsque le sanglier est tué et que le chien croque les plaies ou lèche le sang.
 - Des chiens pourtant vaccinés contre la maladie d’Aujewsky. Ce qui affirme que le vaccin n’est pas au point du tout.
- Pierre Monsus gardait un œil sur son quatrième chien. « Quand j’ai tué le sanglier, il a fait une crise d’épilepsie. Ça lui arrive quelquefois, ça dure quelques minutes et après ça va. Je pense que c’est ça qui l’a sauvé : il n’a pas croqué dans le sanglier ni lécher le sang comme les autres. Je n’aurais jamais cru qu’une telle chose puisse m’arriver », livre tristement le chasseur. Il continue cependant avec prudence et surveillance d’emmener le chien qui lui reste à la chasse.
 - « Dans certaines chasses, ils n’emmènent plus les chiens », poursuit Pierre Monsus en admettant parfaitement comprendre cette réaction. « Beaucoup savent ce qui m’est arrivé, j’en ai pas mal parlé avec les chasseurs. On sait que cinq autres cas d’Aujeszky ont été constatés vers l’Aube et un vers Wassy. Cela complique les relations entre chasseurs. Certains ne comprennent pas qu’il n’y ait pas de chiens. Moi, je pense qu’il faut continuer… Et attention, mes chiens j’y tenais ! »
 - Pierre Monsus aimerait comme d’autres chasseurs, qu’une étude permette de déterminer le pourcentage de sangliers touchés par Aujeszky à travers des prélèvements sanguins plus réguliers juste après le prélèvement par les chasseurs. « Cela nous donnerait une idée du risque… »

Publié par : chassons.com



Lundi 17 janvier 2022

Maladie d’Aujesky :

de nouveaux cas dans plusieurs départements

 

Ces dernières semaines plusieurs cas de maladie d’Aujeszky ont été détectés dans différents départements. L’occasion de rappeler la plus grande prudence aux propriétaires de chiens de chasse. Retrouvez toutes nos infos sur cette maladie.

 - En un mois, plusieurs départements ont signalé des cas de maladie d’Aujeszky. Mi-décembre c’était dans le Gers et la FDC lançait une alerte : «  Des chiens de chasse atteint par la maladie d’Aujeszky après avoir été contaminés de façon quasiment certaine par des sangliers lors d’une même action de chasse. Les analyses le confirment ».
 - Le 4 janvier, c'est dans les Hautes-Alpes qu’un chien est mort de cette maladie ( voir notre article). Il y a quelques jours, c'est la Fédération des Chasseurs de l’Oise qui appelait les propriétaires de chiens à la plus grande prudence : «  Fin décembre, un chien a été contaminé par la maladie d’Aujeszky sur le massif de la Forêt domaniale de Compiègne. Une suspicion a été relevée sur la commune de Bury… Si la maladie est heureusement assez rare, les risques sont plus importants dans les départements où les sangliers sont nombreux, notamment dans l’Oise, avec circulation du virus ».
 - En début de semaine le Journal de Haute-Marne  parlait de suspicion de cas de maladie d’Aujeszky en Haute-Marne. Charlette Chandosné, directrice de la FDC de la Haute-Marne, confirmait au journal avoir entendu parler de plusieurs cas potentiels. « Dont l’un du côté de Colombey concernant deux chiens, mais aussi à la lisière de l’Aube et de la Haute-Marne… Des analyses sont en cours pour confirmer que les chiens sont effectivement morts de cette maladie. Nous attendons les retours. Nous invitons aussi tous les chasseurs qui auraient été concernés ou qui auraient des suspicions à nous contacter pour faire circuler les informations ».
- Cette semaine, c'est en Seine-et-Marne que l’association des chasseurs de gibier d’eau et des sauvaginiers a lancé un appel après plusieurs cas :

 - Enfin mercredi, c'est dans l’Eure que plusieurs cas sont suspectés

Pour rappel : La maladie d’Aujeszky dite pseudo rage provoque chez les carnivores une encéphalite mortelle à 100 % (comme la rage) avec souvent des chiens apathiques qui se grattent la face jusqu’à s’infliger d’importantes lésions avant de tomber dans le coma et de mourir. Ils se contaminent en mangeant où mordant des porc ou sangliers contaminés et ne peuvent pas transmettre eux-mêmes la maladie. À l’heure actuelle AUCUN TRAITEMENT N’EXISTE pour les chiens. Chez les porcs et sangliers aucun signe nerveux n’apparaît on ne constate pas d’encéphalite, mais éventuellement quelques avortements. L’homme n’est pas sensible à la maladie :  aucune contamination par contact, par ingestion d’une viande issue d’un suivi des malades, ou par un chien contaminé.
  - Retrouvez notre dossier complet par Pascal Durantel de la maladie d’Aujeszky à ce lien 
  - Un vaccin testé dans l’Aube :
Jusqu’à présent il n’était pas possible en France de vacciner son chien contre la maladie d’Aujesky, le seul vaccin disponible étant réservé « administrativement et réglementairement » aux porcs. Dans l’Aube, il est désormais possible de vacciner son chien avec ce vaccin porcin, retrouvez notre article à ce lien.

 - En Belgique la vaccination est autorisée, ainsi en septembre dernier Patrick Schoukens, vétérinaire de Bertrix, a vacciné 350 chiens de chasse.
Par : lechasseurfrancais.com



Maladie d’Aujeszky :

les chiens bientôt vaccinés dans l’Eure

 

Source : chassons.com

Le Président de la fédération des Chasseurs de l’Eure  Dominique Monfilliatre vient d’annoncer  que la Direction Départementale de la Protection des Populations (anciennement direction des services vétérinaires) vient d’envoyer une instruction à l’ensemble des praticiens vétérinaires pour les autoriser dans le cadre d’une démarche spécifique au département de l’Eure à vacciner les chiens de chasse avec le vaccin réservé jusque-là aux porcs.

 -
Cette décision  fait suite à la présence de cas de maladies d’Aujeszky avérés dans le département sur le massif de Conches-Breteuil. « Nos si précieux compagnons de chasse pourront ainsi être protégés contre cette terrible maladie qui a les mêmes symptômes que la rage et conduit inéluctablement à la mort de l’animal. »
 - En outre, le président confirme qu’il a également fait la demande auprès de la Fédération Nationale pour que ce département soit retenu, comme deux autres départements pilotes pour travailler sur la maladie d’Aujeszky pour permettre la vaccination des chiens de chasse dans la durée.

Publié par : chassons.com




Vendredi 14 janvier 2022

   Seine-et-Marne - 77

 

5 chiens de chasse morts en forêt de Fontainebleau

Selon l’ADCGE de Seine & Marne, 5 chiens de chasse seraient mort récemment de la maladie d’Aujeszky en forêt de Fontainebleau

 - Les 5 chiens sont morts suite à un contact avec des sangliers infectés par la maladie. De nombreux départements semblent actuellement touchés par cette maladie qui, comme on le rappelle à chaque fois, est mortelle pour le chien.
- L’Oise et les Alpes-de-Haute-Provence ont eu des cas de chiens morts à cause de la maladie d’Aujeszky.
 - Rappelons que pour éviter le risque de contamination de vos compagnons à 4 pattes, il faut absolument éviter que ces derniers entrent en contact avec les animaux. Plus facile à dire qu’à faire, mais la maladie étant à coup sûr fatale pour les chiens, il faut être extrêmement vigilant.

Publié par : chassepassion.net

Jeudi 6 janvier 2022

 
      Alpes-de-Haute-Provence - 04

La maladie d’Aujeszky détectée

dans les Alpes-de-Haute-Provence


C’est la Fédération des chasseurs des Alpes-de-Haute-Provence qui a prévenu via son site web qu’un cas de maladie d’Aujeszky avait été détecté sur un chien mort dans le sud du département.

 - Bien que cette maladie n’est pas transmissible à l’homme, elle est malheureusement très grave et mortelle pour nos compagnons. Il n’existe pour le moment pas de traitement pour cette maladie, il convient donc d’être très attentif et d’éviter au maximum les contacts entre les sangliers et les chiens.

 - La maladie d’Aujeszky, aussi appelée « pseudo-rage » possède des symptômes reconnaissables chez le chien :

  • le chien bave,
  • il montre des signes d’abattement,
  • le chien devient agressif,
  • il se gratte beaucoup et jusqu’au sang.  

Vous trouverez la communication de la Fédération des chasseurs des Alpes-de-Haute-Provence en cliquant sur ce lien.

Par : Nico Amberian
Publié par : chassepassion.net

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail


https://static.pecheur.com/responsive/chasseur/dist-img/logo/Logo-Chasseur.png

   




https://www.traqueur-chasse.fr/wp-content/uploads/2020/04/Logo-traqueur-small.jpg
Vêtement de chasse