* Michel BLANC :- 04 94 77 76 01 - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter
 


Les coccidioses en élevage canin


 
 
Que sont les coccidioses ?
 
Ce sont des maladies parasitaires liées à la présence dans l'intestin du chien de parasites microscopiques unicellulaires, appelés coccidies. Il existe plusieurs sortes de coccidies chez le chien : les coccidioses les plus fréquentes en élevage sont dues au genre Isospora.

 
Symptômes
 
L'alimentation lactée inhibe le développement des coccidies, mais le stress du sevrage constitue au contraire un facteur qui favorise l'éclosion d'une coccidiose. Une coccidiose s'extériorise donc surtout chez les chiots au sevrage chez qui elle prend une allure contagieuse.
Les chiots ont alors des selles diarrhéiques et jaunâtres, avec éventuellement présence de sang en nature (rouge) ou digéré (noir). Ces symptômes disparaissent en général spontanément en une quinzaine de jours : les chiots éliminent leurs parasites et s'immunisent.
Parfois cependant, les diarrhées s'accompagnent d'une atteinte sévère de l'état général (déshydratation, arrêt de l'alimentation, troubles nerveux) pouvant conduire à la mort chez les animaux dont les capacités immunitaires sont insuffisantes. Les coccidioses peuvent aussi être associées à une autre maladie virale : Carré ou parvovirus.


 
Sources de parasites
 
Les chiots se contaminent par ingestion d'œufs (oocystes) qui deviennent infestant en quelques jours (sporulation). En milieu humide et peu ensoleillé, les œufs peuvent résister plus d'une année dans le milieu extérieur.
En revanche, ils sont détruits rapidement par la chaleur, la dessiccation et les rayons ultra-violets. Les œufs peuvent être transportés par de nombreux vecteurs : bottes, litières souillées, insectes coprophages, animaux non réceptifs qui absorbent des oocystes et les évacuent intacts...


 
Diagnostic
Une semaine à 15 jours après l'apparition de premiers symptômes, on peut mettre en évidence des oocystes dans les selles des chiots. Avant cette date, les examens sont souvent négatifs.
En cas de mortalité, on peut détecter les parasites dans l'intestin des chiots, à condition que le vétérinaire fasse les prélèvements et les fixe moins de 6 heures après la mort du chiot.


 
Prévention
Elle est assurée par une hygiène stricte des maternités en élevage :
- Enlèvement des selles et les litières souillées deux fois par jour (pour empêcher que les œufs ne deviennent sporulés, donc infestant).
- Nettoyage à la vapeur d'eau surchauffée (Supervap ND ).
- Lutte contre les vecteurs humains : nettoyage de l'élevage en commençant par la maternité avec des outils qui ne servent qu'à elle.
- Lutte contre les animaux vecteurs : insectes et rongeurs.

 
Traitements
Le traitement fait appel aux sulfamides ( trisulmix ; septotryl ext ....) et à certains pansements intestinaux ("anti-adhésines") qui empêchent les parasites d'adhérer puis de pénétrer dans les cellules intestinales.
Le traitement doit être précoce et suivi au moins une semaine, pour que des résultats durables soient obtenus. Cependant, l'effort de l'éleveur doit surtout se porter sur l'environnement des chiots.
 
Conclusion
Les coccidioses à Isospora peuvent atteindre tous les élevages, même les mieux entretenus.
Une analyse coprologique au bon moment permet souvent de dépister et d'identifier la coccidie en cause.

Si la recherche est négative, il est conseillé de renouveler plusieurs fois l'examen, en recherchant des types de coccidies moins fréquentes qu'Isospora telles que :
- Les cryptosporidies transmises par des mammifères intermédiaires (rongeurs, chats, ruminants...) - Ou les sarcosporidies transmises par la chair d'un animal contaminé (carcasses de volailles, viandes crues...).

Publié par : cfbam.com

 

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



https://static.pecheur.com/responsive/chasseur/dist-img/logo/Logo-Chasseur.png