* Michel BLANC :- 04 94 77 76 01 - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter

LA SPA  ALERTE ET INFORME
 

Mercredi 25 novembre 2020

   Yvelines - 78
Maltraitance animale :
33 chiens entassés dans des cages remplies d'urine,
un élevage des Yvelines épinglé



Les prévenus élevaient notamment des Chihuahuas (illustration). - Pixabay / skeeze/Source : leprogres.fr
Un homme âgé de 53 ans et une femme de 65 ans étaient convoqués ce lundi 23 novembre devant le tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines) pour des faits de maltraitance sur des animaux. Ils sont soupçonnés d'avoir monté un élevage clandestin dans lequel des chiens vivaient dans des conditions déplorables.
 - Un couple soupçonné d'avoir monté un élevage clandestin de chiens à leur domicile d'Andrésy a comparu devant le tribunal correctionnel de Versailles, ce lundi 23 novembre. Cette femme de 65 ans et son mari de 53 ans étaient jugés pour avoir élevé ces animaux dans des conditions déplorables, rapporte Le Parisien.

33 chiens dans de petites cages remplies d'urine
 - Dans cette affaire, une première plainte a été déposée en juin 2017. Un couple, qui avait acheté un Chihuahua et un Jack Russell dans l'animalerie tenue par la fille des mis en cause, a alerté les autorités après que l'un des deux est tombé malade.
 - D'autres plaintes ont suivi poussant la Direction départementale de protection des populations (DDPP) à organiser une opération de contrôle dans cette animalerie mais également au domicile du couple. Dans la maison, les agents ont découvert 33 chiens vivant dans de petites cages, sans eau et remplies d'urine. Au sein de l'animalerie, sept chiens ont également été confisqués en raison des conditions insalubres dans lesquelles ils vivaient.

Ils auraient revendu 525 chiens à 800 ou 1 000 euros
 - Ces chiens achetés auprès d'une femme âgée de 82 ans dans le Nord étaient ensuite revendus, soit sur Leboncoin soit à l'animalerie. Selon la SPA, ils auraient revendu 525 chiens à 800 ou 1 000 euros depuis 2014 sans aucune déclaration. « Je me suis laissée envahir. Beaucoup de ces chiots étaient si mignons qu'on les a gardés », a tenté de se défendre la sexagénaire lors de l'audience, tout en reconnaissant les faits.
 - Le parquet a requis six mois de prison avec sursis, 3 000 euros d'amende et une interdiction de gérer et d'exercer une profession en lien avec les animaux contre les deux prévenus. Il a également requis un an de prison avec sursis à l'encontre de l'octogénaire qui leur aurait vendu les animaux, mais qui n'était pas présente au tribunal. Le délibéré doit être rendu le 11 janvier 2021.


NG
Publié par : leprogres.fr



Samedi 13 juin 2020
VIDÉO.
Un chien raconte son abandon
dans le dernier spot poignant et plein d'espoir de la SPA

Dans son dernier clip de sensibilisation, la SPA donne la parole à un chien, un "survivant" de l'abandon qui s'est reconstruit grâce à son nouveau foyer.
 


- À la veille des vacances d’été, la SPA lance une grande campagne de sensibilisation contre l’abandon. À travers un spot choc, l’association de protection animale revient sur le parcours traumatisant d’un chien abandonné qui a retrouvé goût à la vie grâce à son nouveau foyer d’adoption.

 - « J’aurais jamais cru pouvoir être encore heureux comme ça. Pas à nouveau. Pas après ce qui m’est arrivé l’année dernière. Pas après ce qu’il m’a fait… » En se glissant dans la peau d’un chien abandonné, d’un « survivant », la SPA attire l’attention sur l’épineuse question de l’abandon des animaux de compagnie.

 - Chaque année en effet, près de 60 000 chiens et chats sont rejetés par leurs maîtres pendant la période estivale. Un acte cruel puni par la loi de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende.

 - « Le survivant » aborde avec justesse le parcours glaçant des animaux abandonnés : du traumatisme psychologique à l’errance souvent violente physiquement.

 - « Cette campagne doit susciter une réelle prise de conscience : abandonner son chien n’est pas un geste sans conséquence, son maître le condamne à une série d’épreuves traumatisantes », précise Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA à nos confrères du Républicain Lorrain.

Avec cette campagne, la SPA en appelle donc au soutien des Français afin de permettre de sauver un maximum d’animaux pendant l’été.



Par : Mathilde Sallé de Chou
Publié par : positivr.fr


 

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



https://static.pecheur.com/responsive/chasseur/dist-img/logo/Logo-Chasseur.png