* Michel BLANC :06 62 61 65 91 / 04 94 77 76 01 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter

 
LES ACCIDENTS ET INCIDENTS
SAISON CHASSE 2018-2019
 
Mardi 2 Octobre 2018

 
   Dordogne - Beaupouyet - 24

 
Dordogne : un accident de chasse fait un blessé à Beaupouyet

Un octogénaire a reçu deux plombs dans la poitrine alors qu'il chassait avec son beau-fils à Beaupouyet, ce dimanche 30 septembre.

La partie de chasse aurait pu tourner au drame. Ce dimanche 30 septembre, alors qu'il chassait avec le fils de sa compagne, un habitant de Beaupouyet a reçu deux plombs en pleine poitrine. C'est sûrement en voulant tirer sur un perdreau que son beau-fils a loupé sa trajectoire. Tirée à hauteur d'homme, la cartouche aurait ricoché contre un arbre avant d'atteindre l'octogénaire.

L'homme était toujours conscient à l'arrivée des secours, d'après ses proches. Les secours de Périgueux ont repéré deux plombs, logés près du cœur, mais ne parvenant pas à les localiser précisément. Ils ont préféré l'envoyer à l'hôpital Haut-Lévêque à Bordeaux.

Il a été transporté en hélicoptère en fin de matinée. Ses proches ne sont pas inquiets : son pronostic vital n'est pas engagé.


Par Emeline Ferry
Publié par : francebleu.fr

Lundi 24 Septembre 2018
 
   Yonne - Moutiers-en-Puisaye - 89
Accident de chasse mortel
à Moutiers-en-Puisaye dans l'Yonne

Un accident de chasse est survenu ce dimanche matin en Puisaye dans l'Yonne. Un homme d'une cinquantaine d'années a été touché par une balle au thorax. Il est décédé

Il est huit heures ce dimanche matin, premier jour d'automne, lorsque les secours sont prévenus : un homme a été découvert mort , une balle dans le thorax,  sur la commune de Moutiers-en-Puisaye.
Selon les premiers éléments , il semblerait que plusieurs chasseurs étaient en poste pour la chasse aux canard à proximité de plans d'eau.
La victime a été retrouvée, sans vie , une balle dans le thorax.
Aucune hypothèse n'est écartée pour le moment.  Une enquête est ouverte.

Par Isabelle Rose
Publié par :
francebleu.fr
Jeudi 20 Septembre 2018
 
   Haute-Vienne - Limoges

Une fillette de 10 ans grièvement blessée
par un chasseur à Limoges

Dimanche 16 septembre 2018 une fillette de 10 ans a été grièvement blessée par un ancien chasseur à Limoges alors qu'elle se promenait avec ses parents en bords de Vienne. L'homme aurait visé un faisan. Son permis de chasse n'était plus valide.

Une fillette de 10 ans a été grièvement blessée par arme à feu, dimanche 16 septembre 2018 en fin d'après-midi à Limoges, par un homme ayant tiré sur un faisan de chez lui avenue Baudin, sur la route d'Aixe-sur-Vienne, a-t-on appris auprès de la police lundi.   
La jeune victime pique-niquait avec sa famille sur les bords de la Vienne quand elle a été touchée au thorax, a précisé la police à l'AFP.
La fillette, touchée à l'abdomen, a dû être opérée en urgence mais ses jours ne sont pas en danger.
L'auteur présumé du coup de feu, âgé de 69 ans, a été interpellé et sa carabine saisie. Il s'est d'abord montré "récalcitrant pour avouer sa participation avant de finalement reconnaître les faits", a indiqué la police. L'enquête a été confiée au service régional de la police judiciaire de Limoges qui a  effectué des analyses balistiques pour déterminer si la balle, qui a tué le gibier, avait bien ricoché avant de toucher la fillette.
Le SRPJ a établi qu'un seul coup de feu avait été tiré. L'homme, ancien chasseur, sans antécédents judiciaires n'avait plus de permis de chasse. Il a été mis en examen pour blessures involontaires et manquement délibéré aux obligations de sécurité et de prudence
Par CG avec AFP
Publié par : francetvinfo.fr
============

   Haute-Vienne - Limoges
 
Accidents de chasse : la réglementation...
 
Dimanche 16 septembre 2018 à Limoges une fillette de 10 ans a été grièvement blessée par un homme de 69 ans qui visait un faisan dans son jardin. L'homme ne détenait plus de permis de chasse. Le point sur la réglementation avec la police de l'environnement.

A Limoges le dimanche 16 septembre 2018 un homme a grièvement blessé une fillette de 10 ans alors qu'il visait un faisan dans son jardin.
Nous avons posé nos questions à Philippe Goursaud, adjoint au chef de service de l'ONCFS (police de l’environnement de la Haute-Vienne).

Posséder une arme, possible pas possible ?
C’est possible. Le code de la sécurité intérieure encadre les conditions de détention. On peut posséder une arme à feu si l’on est chasseur détenteur d’un permis de chasse valide, d’une assurance chasse valide ou tireur sportif licencié dans un club.
Pour les chasseurs : depuis juillet 2018 une nouvelle réglementation impose un permis en cours de validité pour pouvoir transporter, acquérir et détenir à son domicile une arme de chasse. Si le permis de chasse n’est plus valide, l’ancien chasseur peut conserver son arme à son domicile sous réserve de l’avoir déclarée à la préfecture. Sous ces conditions la détention est possible mais l’arme doit être démontée, rangée loin des munitions et non fonctionnelle au premier usage.

Je suis en règle, qu’ai-je le droit de faire avec mon arme ?
- je suis chasseur : je peux l’utiliser dans le cadre de l’action de chasse.
- je suis tireur sportif : je peux l’utiliser au sein de mon club.

Peut-on chasser dans son jardin ?
Je suis chasseur en règle (permis et assurance valide) oui je peux chasser dans mon jardin à condition de m’assurer que le tir ne mets en aucun cas en danger la vie des personnes et ne peux en aucun cas porter atteinte aux biens. Je ne peux pas viser en direction d’une maison, d’un bâtiment, de la route. Je ne peux chasser qu’une espèce chassable et en période de chasse et en respectant le schéma de gestion cynégétique en cours.
 
ONCFS 1
Philippe Goursaud (adjoint au chef de service ONCFS – police de l’environnement- Haute-Vienne)

Puis-je chasser en zone urbaine ou péri-urbaine ?
En zone péri-urbaine c’est possible si toutes les règles précédemment citées sont respectées.
Le maire peut prendre un arrêté interdisant la chasse sur une partie de sa commune au titre de la sécurité publique.
Un faisan se pose dans mon jardin, un sanglier traverse mon potager en ville, puis-je les tuer ?
Non. Lorsqu’il y a une problématique de faune sauvage en zone urbaine ou péri-urbaine c’est du ressort de l’autorité préfectorale et des lieutenants de louveterie qui sont des agents administratif. Je dois donc appeler la police.

 
 
ONCFS 2
Philippe Goursaud (adjoint au chef de service ONCFS – police de l’environnement - Haute-Vienne)
 
Par Cécile Gauthier
Publié par : francetvinfo.fr

Mardi 18 Septembre 2018

   Lot-et-Garonne - Puymiclan - 47
 
Chasse : une balle traverse le salon
d'une habitante du Lot-et-Garonne

Une balle de fusil de chasse a traversé le salon d'une habitante de Puymiclan, dans le Lot-et-Garonne, rapporte lundi Sud-Ouest.

Elle a été surprise par le fracas de ses fenêtres brisées. Dimanche, une balle de fusil de chasse a traversé le salon d'une habitante de Puymiclan, dans le Lot-et-Garonne, en passant par ses fenêtres, rapporte lundi Sud-Ouest. Selon les informations du quotidien régional, la balle a parcouru la pièce de part en part avant de venir se nicher dans un volet de la maison. L'habitante n'a pas été blessée.
L'enquête toujours en cours. Le chasseur, qui a tiré cette balle, n'était toujours pas identifié dimanche soir, précise Sud-Ouest. La piste accidentelle est néanmoins privilégiée par les enquêteurs.
Publié par : europe1.fr

Vendredi 14 Septembre 2018
 
   Var - Artignosc-sur-Verdon - 83
 
Un chasseur se tue avec son fusil,
la thèse de l'accident privilégiée
 
Une enquête de gendarmerie est ouverte pour déterminer les circonstances exactes de ce drame survenu à Artignosc-sur-Verdon (haut-Var), mercredi 12 septembre.

Un homme âgé de 69 ans est décédé ce mercredi matin des suites d'une hémorragie. Selon les premiers éléments, ce chasseur s'est mortellement blessé en manipulant son arme à Artignosc-sur-Verdon.
Selon un témoignage recueilli dans le milieu de la chasse par Var-Matin, le drame s'est produit à l'issue d'une battue alors que la victime, seule, regagnait son véhicule. Le coup est vraisemblablement parti au moment où le sexagénaire déchargeait son arme, précise une source proche de l'enquête.
Les techniciens en identification criminelle (TIC) du groupement départemental de gendarmerie, à La Valette-du-Var, se sont rendus sur place pour procéder aux constatations. La compagnie de gendarmerie de Draguignan, sous l'autorité du parquet de la même ville, est chargée des investigations.
Rappelons que la saison de chasse a ouvert dimanche 9 septembre dans le Var. La saison passée avait été catastrophique niveau statistique dans le département. Six accidents ont été recensés, entraînant le décès de trois chasseurs, des blessures graves à un autre et des dommages plus légers pour deux autres pratiquants.

PAR E.M. et V.T.
Publié par : nicematin.com

Mardi 04 Septembre 2018
 
   Hérault - 34

 Hérault : un chasseur blessé par un sanglier
 
Ce week-end dans l'Hérault, la partie de chasse a viré à la cagade. Un chasseur a été blessé par un animal. C'est un sanglier qui l'a mordu au sang, selon Midi Libre.

 - Ce chasseur de 60 ans se souviendra longtemps du 1er septembre. Samedi vers 10 heures du matin, en pleine partie de chasse à Gigean (Hérault), il s'est retrouvé face à face avec un sanglier, rapporte Midi Libre, et c'est l'animal qui a gagné.
 - La bête a mordu le sexagénaire au mollet, ses grès, les canines supérieures des mâles qui servent à affuter les défenses, occasionnant des plaies importantes et profondes et un choc psychologique. Il a fallu l'intervention de douze sapeurs-pompiers de Gigean et Bouzigues et d'un hélicoptère pour transporter la victime vers le centre hospitalier universitaire (CHU) Lapeyronie de Montpellier.

Publié par :
actu.orange.fr

Jeudi 16 Août 2018

   Savoie - Coise-Saint-Jean-Pied-Gauthier - 73

Accident de chasse en Savoie :
un homme blessé par balle à la jambe

 
L’accident s’est produit vers 10 h 30, mercredi 15 Août.
Un groupe de chasseurs se trouvait non loin du pont de Coise. L’un d’entre eux a reçu une balle accidentellement dans la jambe. Les sapeurs-pompiers sont intervenus pour secourir cet homme, âgé d’une cinquantaine d’années. Il a été transporté par le Smur à l’hôpital de Chambéry.
Un autre homme, choqué par l’accident, a également été pris en charge par les secours.

Publié par : ledauphine.com
 

Jeudi 16 Août 2018

   Gironde - 33
Gironde : un homme décède
dans un accident de chasse au sanglier


 
  Un homme âgé de 57 ans est décédé ce jeudi soir à Blanquefort lors d'une chasse au sanglier. Le tireur présumé qui participait lui aussi à la partie de chasse a été placé en garde à vue.

Les pompiers ont été appelés peu après 22h ce jeudi soir au lieu-dit Fleurimont, un terrain de chasse privé en lisière de forêt, à Blanquefort. Un homme âgé de 57 ans est mort alors qu'il participait à une partie de chasse aux sangliers. Il se serait fait tirer dessus par un collègue chasseur, depuis un mirador.

Règles de sécurité non respectées ?
Le tireur présumé, en état de choc, a été placé en garde à vue ce jeudi soir par les gendarmes. Il parle pour l'instant d'un acte involontaire et affirme qu'il aurait pris la victime pour du gibier, selon l'officier de communication des pompiers. Les gendarmes cherchent désormais à savoir si les règles de sécurité très précises qui encadrent cette chasse dite à l'affût ont bien été respectées. L'heure de la partie de chasse en premier lieu, à la tombée de la nuit, ne semble pas poser de problème. "Cette chasse qui consiste à attendre que le gibier sorte du bois se pratique justement à la tombée du jour et les chasseurs ont jusqu'à une heure après le coucher du soleil pour tirer" confirme Guillaume Désenfant, le directeur de communication de la Fédération de Chasse de la Gironde.

Par contre, les participants doivent convenir avant le début de la chasse de leurs postions respectives et ne plus en bouger jusqu'à la fin. Jeudi soir, la victime a-t-elle changer de place sans prévenir ses collègues ? Ou au contraire le tireur a-t-il ouvert le feu sans regarder l'heure ? L'enquête devra le déterminer.

Le tireur présumé devra aussi s'expliquer sur les munitions utilisées, des chevrotine, et non des balles, ce qui est interdit chez nous en Gironde.

Accidents rarissimes
Si la piste de l'accident de chasse se confirme dans les prochaines heures, il faut néanmoins rappeler que ces derniers restent rarissimes : 13 l'année dernière en France, et aucun chez nous en Gironde depuis 3 ans. La fédération des chasseurs de Gironde, qui avec 40 000 licenciés reste la plus importante de France, rappelle qu'elle met depuis plusieurs années un accent particulier sur la formation aux règles de sécurité.

Par Mélanie Juvé
Publié par : francebleu.fr
Afficher la suite de cette page

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



Bookmark and Share

 



 
 
 
 

 

 

 

 


LeClosduPoste.com traduit - LeClosduPoste.com translates - LeClosduPoste.com traduce - LeClosduPoste.com übersetzt

Contact - Plan du Site - Conditions Générales d'Utilisation de Wifeo.com