* Michel BLANC : - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *

Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
Retour%20AccueilN'hésitez pas à me contacter


LA LEPTOSPIROSE CHEZ LE CHIEN

 




 


Prévention
 
La Leptospirose est une maladie contagieuse qui atteint l'homme et de très nombreuses espèces animales, c'est donc ce que l'on appelle une zoonose. C'est une bactérie, appartenant à la famille des Lesptospires, qui est responsable de cette affection. Il existe de nombreuses variétés de Lesptospires, cest pourquoi on parle souvent de Lespospiroses.
 

 

 
  • La destruction des rongeurs aux abords et dans les chenils est conseillée.
  • Attention tout de même à veiller à ce que les chiens n'aient pas accès aux raticides.
  • La désinfection des locaux paraît indispensable.
  • Une désinfection à l'aide d'une solution d'eau de Javel (1 berlingot de Javel concentré dans 10 litres d'eau) est tout à fait adaptée.
  • Evitez autant que possible que les chiens ne boivent dans les étangs et les flaques contaminées.
  • Pensez à emmener de l'eau destinée aux chiens dans la voiture lors des jours de chasse.


La vaccination contre la Leptospirose fait partie de la vaccination annuelle classique chez le chien.

  • La primo vaccination nécessite deux injections à un mois d'intervalle.
  • Les rappels sont faits annuellement.
  • Il serait préférable d'effectuer deux rappels par an chez les chiens soumis à un fort risque d'infection.
  • Il existe une autre alternative dans ce cas précis : pratiquer l'injection de rappel juste avant la période d'exposition.
  • Il serait donc judicieux d'administrer l'injection vaccinale de rappel chaque année pendant les quelques semaines qui précèdent l'ouverture de la chasse (entre fin août ou début septembre).

Le chien se contamine en buvant de l'eau souillée (cours d'eau contaminés, eau stagnante) ou plus exceptionnellement par contact direct avec des urines infectées.
La durée d'incubation de la Leptospirose varie suivant les formes, mais la durée moyenne est de cinq à six jours. 

 

La lutte  contre la présence de rongeurs dans les chenils ou aux abords
des chenils permet de limiter les risques de contamination.
Source iconographique : http://cunse.fr

Les symptômes de la maladie

 
La maladie peut se présenter sous plusieurs formes :
  • une gastro-entérite hémorragique : on observe des vomissements avec du sang ainsi que des selles noires (car elles contiennent du sang digéré).
  • une insuffisance rénale aiguë (avec crise d'urée) peut aussi survenir : l'animal urine très peu ou plus du tout. La mort survient en 48 heures après une phase d'hypothermie (c'est-à-dire un température très basse) et de coma.
  • une forme ictéro-hémorragique : l'animal présente un ictère (muqueuses jaunes), avec des troubles de la coagulation et une insuffisance rénale aiguë. La mort peut survenir en 3 à 6 jours.
  • une néphrite : c'est une insuffisance rénale aiguë qui survient plus ou moins rapidement. On observe d'abord une phase de compensation pendant laquelle l'animal boit beaucoup, puis une phase de décompensation caractérisée par le fait que l'animal urine très peu. La mort survient dans les 15 jours.
L'atteinte peut survenir de manière aiguë : l'animal présente alors une fièvre importante (39,5-40° C), un fort abattement, de l'anorexie et des vomissements. Il est de plus très déshydraté.

 
Publié par : wanimo.com
 
Le diagnostic de la leptospirose



Source iconographique : dass.gouv.nc


Il peut être réalisé à l'aide d'examens sanguins complémentaires. Une numération formule révèlera un manque de plaquettes sanguines expliquant les problèmes de coagulation, ainsi qu'une augmentation du taux de globules blancs (révélatrice d'une infection).On observe également une atteinte du foie et une augmentation du taux d'urée et de créatinine.
Des recherches sérologiques peuvent être effectuées : les anticorps que l'organisme a fabriqué pour lutter contre les leptospires sont mis en évidence grâce à un test (mais seulement lorsque la maladie évolue depuis plus de dix jours).
On peut aussi effectuer des recherches bactériologiques, en essayant de mettre en évidence la présence de bactéries dans le sang en début d'évolution puis dans les urines.


Publié par : wanimo.com
Le traitement
 


Il repose essentiellement sur une antibiothérapie.
Il est en premier lieu indispensable d'administrer au chien un traitement symptomatique «dans l'urgence», dans le but de réanimer le chien, qui est souvent amené en consultation dans un état critique.

L'antibiothérapie est longue. Il est essentiel d'aller au bout du traitement antibiotique si l'on veut éviter les rechutes.


Chez l'homme


La Leptospirose est une maladie grave chez l'homme, qui peut même être mortelle.
Chaque année, on observe plusieurs centaines de nouveaux cas sur le territoire français.
L'homme se contamine par contact direct avec des animaux contaminés, ou par morsure (notamment par morsure de rat).
Mais le plus souvent, la contamination se fait indirectement, par contact avec de l'eau (baignade, pêche...) contaminée par les urines d'animaux infectés.
Les leptospires pénètrent dans l'organisme par des plaies, des égratignures, ou simplement par contact avec les muqueuses (œil, bouche, nez...).
Certaines activités professionnelles en rapport avec l'eau sont "à risques" (égoutiers, employés des abattoirs, des stations d'épurations...), tout comme les piégeurs, gardes-chasse et gardes-pêche.



Source iconographique : www.linternaute.com


Les signes de la maladie se manifestent en moyenne une à deux semaines après la contamination :
il s'agit d'une forte fièvre (température supérieure à 39°C) d'apparition brutale.
Cette hyperthermie s'accompagne de douleurs musculaires, articulaires, abdominales ainsi que de forts maux de tête.
D'autres symptômes, moins constants, sont parfois observés : frissons, malaises, signes méningés, conjonctivite, hépatite, myocardite...

En cas d'apparition de l'un de ces signes, suite à une activité à risque, il faut consulter rapidement un médecin.
Plus le traitement sera mis en place rapidement, plus il sera efficace.
La contamination de l'homme se fait par contact avec des urines d'animaux contaminés, ou avec de l'eau souillée par ces urines.
Attention :  un chien malade (même s'il est en cours de traitement) est fortement excréteur.
Il représente un réel danger pour l'homme.

La bactérie peut survivre plusieurs mois dans un milieu humide.
Il apparaît nécessaire de limiter la pullulation des rongeurs, en ville comme à la campagne.
Les mesures de protection individuelles sont limitées au port de bottes, de gants afin de se protéger de l'eau souillée.
Attention, une eau limpide peut être contaminée.
Face à une plaie, il faut rapidement :
rincer abondamment avec de l'eau potable, désinfecter la plaie. Ne pas oublier que mieux vaut ne pas rincer la plaie plutôt que de rincer avec une eau non
potable ou souillée.

 


Source iconographique : http://www.piegeurs62.fr


Il existe une vaccination, recommandée pour les personnes exposées à un risque important, notamment en milieu professionnel.
Mais comme il existe de nombreuses variétés de leptospires, et que le vaccin n'est efficace que contre une seule de ces variétés, un individu vacciné n'est pas dispensé d'adopter ces mesures de protection.


 

 

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail


https://static.pecheur.com/responsive/chasseur/dist-img/logo/Logo-Chasseur.png

   




https://www.traqueur-chasse.fr/wp-content/uploads/2020/04/Logo-traqueur-small.jpg
Vêtement de chasse