* Michel BLANC : - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *

Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
Retour%20AccueilN'hésitez pas à me contacter


 

LES COURANTS ALLEMANDS & AUTRICHIENS

LES CHIENS COURANTS



Le chien de rouge du Hanovre
(Nationalité Allemande)


 Redoutablement efficace, puissant et d'un gabarit raisonnable,
il possède tous les atouts pour un développement qui tarde à venir.



 
Ce magnifique courant tire son nom originel tout à la fois de sa fonction de chien de recherche au sang, dite aussi « chien de rouge », et de la région d'Allemagne dont il est originaire, le Hanovre. Il faut donc éviter de I’ appeler « chien rouge », dénomination  inspirée il est vrai par la couleur de sa robe. Historiquement, en résumant à l'extrême, on peut estimer que le chien de rouge du Hanovre est un descendant des courants de type saint-hubert, employés comme limiers dans une majorité d'équipages de vénerie jusqu'au XVIII Siècle. Outre-Rhin, les chiens de recherche du grand gibier blessé décrits en tout temps par les auteurs germaniques étaient de taille moyenne, assez massifs, avec beaucoup d'os, un museau et un crâne larges, des oreilles tombantes en forme de rognon, et travaillaient le nez collé au sol. À peu de chose près ce qu'est toujours le chien du Hanovre.
Concrètement, le développement des chiens de sang s'est surtout accentué outre-Rhin vers la fin du XIX siècle, plus précisément après la révolution de 1848, à la suite du démantèlement des grands territoires de chasse et I’ abandon des méthodes traditionnelles de chasse au chien courant, au profit des chasses silencieuses à I’ affût et à I’ approche. En France, c'est seulement en 1984, avec l ‘importation des premiers sujets, qu'apparut un Club français des chiens de rouge du Hanovre et de Bavière (le « bavière, plus svelte, est employé en montagne).
Mais malgré cela, I’utilisation de cette race est longtemps restée confidentielle, pour ne pas dire réservée à une certaine élite, du fait d'une politique très sévère souhaitée et menée par le club en harmonie avec la sélection pratiquée en Allemagne. Un nouveau club fut créé en 2008, guère plus adapté à I’ esprit français. Il semble toutefois qu'à présent les choses soient en train d'évoluer, comme le confirme le nombre de naissances enregistrées au Lof (Livre des origines français).
De seulement dix-huit en 2010, le nombre de chiots inscrits est monté à trente-cinq en 2011, soit quasiment le double. Il ne reste plus qu'à espérer que cet essor continuera, car d'une part l'apparence de courant de taille moyenne du chien du Hanovre séduit nombre de chasseurs de grand gibier, et d'autre part, contrairement à une idée reçue, son sens inné du pistage des bêtes blessées facilite son apprentissage et même les premiers pas d'un conducteur débutant.
Aptitudes et comportement :
Sur les terrains de chasse, le chien de rouge du Hanovre présente bien tous les mérites du bon chien de sang et un caractère réfléchi, constant et très équilibré. Car pour la recherche d'un gibier blessé, plus que pour tout autre mode de chasse, il est fondamental que le chien ne cède pas à sa passion et ne s'emballe pas sur la voie d'un animal frais, même si celui-ci croise la piste qu'il suit ou, pis, bondit sous son nez. Il ne s'agit pas non plus qu'il démarre comme un damné à l'emplacement du tir, pour ensuite perdre la voie au premier défaut sérieux. Une recherche peut être très longue, surtout sur sanglier.
En bon expert, le chien de rouge du Hanovre empaume la voie dans le calme, avec sang-froid, et conserve son énergie pour donner, si nécessaire, un coup de collier à la fin de l'action. Il a donc cette force tranquille, ce calme olympien, qu'il associe à une extrême ténacité.
Ses talents :
Pisteur par  excellence, ce chien de rouge s'adapte à tous les types de milieux et possède les moyens physiques de ne pas faillir face à un grand sanglier ou un cerf.
 
 

CLUB FRANÇAIS du CHIEN de ROUGE de HANOVRE & de BAVIERE

Président : M. Robert BRAND – 10, rue de Walheim – 68130 ASPACH Tél  06 70 49 33 29 mail : cfcrhbrb@free.fr
Secrétaire : M. Serge DUBOIS – 3 chemin de Puiselet – 91880 BOUVILLE Tél 01 64 95 83 71 -
mail : cfcrhbsd@gmail.com
Responsable de l’information : M. Francis PRIGNITZ – 26 Grande Rue – 10200 MONTIER EN L’ISLE
Tél 03 25 27 34 00 – mail : cfcrhbfp@orange.fr

(mis à jour le 24/04/2019)

Par Claude Rossignol
Source : Le chasseur Français page 40/41-mars 2013)

Le Dachsbracke

(Nationalité Allemande)

 


- Personnalité : Obstiné et combatif à la chasse, chaleureux et affectueux au chenil.
- Aptitudes : Il a toutes les qualités du chasseur de sangliers, de chevreuils, de renards et de lièvres. Souple et agile, les terrains escarpés ne l'effraient pas. Son odorat développé lui permet de sentir le gibier de très loin.
- Origines : Connu depuis la fin du XVIII e siècle, le Dachsbracke s'est vu élevé au niveau de chien de race en 1896.
- Standard : On distingue deux variétés de Dachsbracke : le Westphalien (30 à 35 cm pour un poids de 15 à 18 kg) et le Montano-Alpin (34 à 42 cm mais de construction moins lourde). Il a un crâne légèrement bombé, une denture en tenaille avec des canines bien développées et des lèvres minces. Yeux : châtain clair ou foncé selon la couleur du pelage. Oreilles : larges, plates, pendantes. Dos : long et solide. Poitrine : ronde, avec un sternum plutôt proéminent. Membres : forts et musclés. Queue : tombante mais légèrement recourbée à son extrémité. Poil : court, épais, adhérant bien au corps. Couleurs : noir délavé, noisette mal teint, rouge plus ou moins foncé. Le Westphalien a souvent une robe blanche marquée de rouge.


Club des Chiens Courants de l'Europe de l'Est<= Cliquez ici pour trouver les éleveurs de la race



 

Le Steinbracke
(Nationalité Allemande)


- Personnalité : Très ardent et infatigable à la chasse ; tranquille et affectueux au chenil.
- Aptitudes : Il a toutes les qualités du bon chasseur de lièvres et de lapins, mais n'hésite pas à s'affronter à du plus gos gibier.
- Origines : Ce chien courant est peu connu hors d'Allemagne son pays d'origine.
- Standard : C'est un chien de taille moyenne, robuste sans être lourd. Hauteur : de 40 à 45 cm. Poids : entre 20 et 22 kg. Tête : légère et allongée. Yeux : noisette foncé, limpides, au regard amicale. Oreilles : larges, très près de la tête. Dents : fortes et solides. Queue : placée haut, touffue à son extrémité. Membres : à l'ossature forte. Pieds : ovales, garnis de poils épais st durs. Robe : noire avec des taches feu vif, ou blanche avec un dos sombre.


 
Le Hannoverischer Schweisshund
(Nationalité Allemande)

 

 

- Personnalité : Obéissant, persévérant, affectueux au chenil.
- Aptitudes : Très fin de nez et intelligent, jadis utilisé en meutes couvrant de vastes territoires, le Hannoverischer Schweisshund a appris à travailler seuls ou à deux.
- Origines : Créée par des gardes-chasses, à Hanovre au XIXe siècle, la race tire son origine d'un croisement de chiens de meute allemands, connus depuis le Ve siècle avec le Harzhund, aujourd'hui disparu.
- Standard : C'est un chien de taille moyenne, au corps robuste et vigoureux. Le mâle mesure 57 cm soit 5 cm de plus que la femelle, pour un poids variant entre 38 et 45 kg. Son front plissé lui donne un air à la fois attentif et mélancolique. Il a une tête modérément développée, un crâne large, une truffe noir, marron ou rose, des narines très ouvertes, des babines tombantes. Yeux ; brun, profondément enfoncées dans leur orbite, très vifs. Oreilles : longues, larges, rondes, plaquées contre la tête. Queue : longue plantée bas, légèrement recourbée. Poil : court, épais, brillant. Couleurs : gris-brun avec un masque foncé, brun-rouge, orange, ocre, jaune foncé, brun charbonné.
 


 
Le Bayerischer Gebirgsschweisshund
(Nationalité Allemande)

- Personnalité : Fougueux, courageux, obéissant à la chasse ; très affectueux avec son maître.
- Aptitudes :
Créé spécialement pour le relief accidenté de la Bavière, c'est un chien agile, résistant, d'une grande finesse d'instincts. On l'utilise surtout pour chasser le lièvre et le chevreuil.
- Origines : La race résulte du croisement entre l'ancien chien de chasse de Bavière et le chien courant du Tyrol.
- Standard : C'est un chien à la musculature légère mais apparente. Sa taille ne peut dépasser 50 cm. Son poids se situe entre 25 et 35 kg. Il a un crâne large et légèrement bombé, un nez noir ou marron et des lèvres qui s'adaptent bien entre elles. Yeux : limpides, noisette. Oreilles : collées à la tête, pendantes. Cou et dos : très robustes. Abdomen : légèrement relevé. Poil : court et épais, plutôt rêche au toucher, plus fin sur la tête et les oreilles. Couleurs : rouge plus ou moins foncé, ocre, toutes les nuances allant du jaune clair au blond pâle.

 
 
Le Tyrollerbracke
(Nationalité Allemande)


- Personnalité : Vif, courageux, plaisant, obéissant et calme au chenil.
- Aptitudes : musclé, extrêmement rapide, doué d'un odorat particulièrement développé, le Tyrollerbracke s'adapte parfaitement à son milieu naturel. Il rend de précieux services aux chasseurs qui l'utilisent pour poursuivre et dépister le gibier.
- Origines : Descendant des anciens chiens courants autrichiens, il a été spécialement conçu pour la chasse dans les neiges et sous le soleil des montagnes du Tyrol.
- Standard : Hauteur de 40 à 48 cm. Poids : entre 15 et 22 kg. Il existe une variété plus petite (30 à 39 cm). Il a une tête allongée légère et finement sculptée. Le front est assez rond, le stop accentué, la denture forte et solide. Yeux : grands, sombres, vifs. Oreilles : larges, minces et plates. Queue : longue et portée droit. Poil : épais, raide. Robe : noire, rouge, rouge-jaune, ou tricolore. Démarche : régulière, rapide, longues foulées.

 


Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail


https://static.pecheur.com/responsive/chasseur/dist-img/logo/Logo-Chasseur.png

   




https://www.traqueur-chasse.fr/wp-content/uploads/2020/04/Logo-traqueur-small.jpg
Vêtement de chasse