* Michel BLANC : - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *

Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
Retour%20AccueilN'hésitez pas à me contacter


Les infos de Richard sur Terre
 
https://yt3.ggpht.com/a/AATXAJyvgsNMCg5XQ0qDi7KhAbdewstXoOdpph2jvqB1=s100-c-k-c0xffffffff-no-rj-mo
 

Dimanche 4 avril 2021

Un jour un chasseur : le hashtag de la honte
Un jour un chasseur : le hashtag de la honte Ce collectif créé à suite de la mort tragique de Morgan Keane, se perd dans les travers les plus abjectes, dans l'indifférence générale. Et pire ! Bérengère Abba, la secrétaire d'État à la transition écologique, lui ouvre son bureau.
 

Source : youtube.com



Lundi 29 mars 2021

Sur un format non écrit, je vous parle des sujets du moment, de l'avenir de la chasse et aussi un peu de moi.

Source : youtube.com

Mardi 23 mars 2021
 

Les chiens de chasse à courre, malheureux ?

 

L’opinion publique est secouée de toute part par une question : « pour ou contre la chasse à courre ? ». Souffrant déjà d’une mauvaise réputation, c’est le plus souvent le contre qui l’emporte, appuyé par des discours d’anti-chasse largement relayés par des médias pas si neutres qu’il n’y paraît. Richard sur Terre revient avec justesse sur un article paru dans le journal satirique Charlie Hebdo.

 - C’est une tribune publiée par Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO). « Cet homme est un ennemi de la chasse depuis toujours, mais bien entendu on lui demande son avis sur le bien-être des chiens de meute », ironise le youtubeur. Logique. D’après lui, les chiens de chasse à courre seraient « non pucés, enfermés dans des cages, euthanasiés lorsqu’ils ne sont pas assez performants, dressés pour tuer… » Un tissu de mensonges relayé par un journal qui ne s’est pas donné la peine de creuser plus loin.
 - Puisque les autres acteurs cités par la tribune sont aussi des experts : la fondation Brigitte Bardot, Stan Broniszewski le leader d’Abolissons la vénerie aujourd’hui (AVA), et Thierry Bedossa vétérinaire comportementaliste. Que des anti-chasse, « des gens absolument impartiaux », renchérit Richard sur Terre. Afin de mettre à l’épreuve cet article mordant de vérité, le vidéaste est allé à la rencontre d’un piqueux, à la tête d’une meute de chiens de chasse à courre.
 - Comme souvent, la réalité ratatine les mots brandis par les anti-chasse. Les images ne mentent pas : les chiens présentés dans la vidéo sont en bonne santé, heureux et sociables. Tout le contraire des propos relayés par Charlie Hebdo. « Je n’ai jamais vu quelque-chose qui ressemble à ce qui est décrit dans l’article. Jamais. Je n’ai vu que des chasseurs amoureux de leurs chiens », témoigne Richard sur Terre. - Les chasseurs à courre sont fatigués de ces stigmates qui leur collent à la peau.
 - « Vous avez tous le droit de ne pas être d’accord. Mais par contre, venez nous voir, qu’on en discute ! Ne restez pas sur vos aprioris. Passez le portail. On va vous expliquer, ce n’est pas autour d’une table que vous allez comprendre ! Venez voir nos chiens, venez voir comment ils sont, vous allez voir qu’ils sont bien, bien élevés. »

 

Publié par : chassons.com


Mardi 16 mars 2021


Richard sur Terre épingle Rémi Gaillard
et sa fake news sur les chasseurs


Source : chassons.comIl y a quelques semaines, Rémi Gaillard publiait une vidéo sur sa chaîne YouTube. Sans doute en manque de buzz, il est allé lancer des fumigènes dans un mirador de chasseurs, déguisé en renard. Si la vidéo ne fait déjà pas beaucoup rire, Richard sur Terre n’a pas mis longtemps avant de comprendre le pot aux roses.


 - En effet, le sketch a été tourné au cœur de la réserve Aspas Vercors Vie sauvage, où la chasse est tout à fait interdite. Et voilà, Rémi Gaillard et Madeline Rubin, présidente de l’Aspas, se connaissent, comme en attestent plusieurs photos. Les chasseurs postés dans le mirador sont donc certainement des acolytes de l’humoriste, qui n’a apparemment pas eu le cran de se mesurer à de vrais chasseurs. La deuxième option serait que le chasseur piégé aurait été un braconnier, qui aurait escaladé la clôture, se serait baladé avec son arme et aurait pris le soin d’enfiler son gilet fluo…
 - Richard sur Terre révèle donc que non seulement toute cette histoire est un gros fake, mais Rémi Gaillard et ses complices se rendraient coupables d’un délit punissable de 75 000 euros d’amende et 5 ans de prison. Sans parler des fumigènes, qui auraient pu brûler tout le parc, et de la « tranquillité » des animaux.
« Alors moi je ne sais pas si c’est en faisant n’importe quoi que l’on devient n’importe qui, mais c’est en prenant les gens pour des cons qu’on en devient un magnifique spécimen ! »

Publié par : chassons.com
Samedi 6 mars 2021
 

Richard sur Terre remet la vérité sur la table de l’affaire Hercule

En 2019, un chasseur a tiré sur Hercule. Ce sanglier domestique, venu se frotter aux jambes d’un groupe de chasseurs, auprès desquels il cherchait des câlins, a connu une fin tragique. La vidéo, prise à ce moment là par l’un des hommes du groupe, amusé d’abord par le comportement cocasse de l’animal, est ressortie sur les réseaux sociaux tout récemment. Toute la chasse s’accorde à condamner l’action du chasseur qui a tiré à bout portant dans la tête d’Hercule. Pourtant, certains journalistes ne se sont pas fait prier pour faire des raccourcis.

 - Dans une vidéo publiée sur YouTube ce mercredi, Richard sur Terre revient sur cette affaire et rétablit quelques vérités. « Un abruti », « un taré », ce sont les mots du vidéaste envers l’auteur du tir. Certes, il reconnaît que celui-ci ne devrait pas avoir son permis de chasser et devrait surtout être très sévèrement sanctionné. Pourtant, si une plainte a été déposée par le propriétaire d’Hercule en 2019, le résultat de la procédure a débouché sur un non-lieu. La raison en est simple : le sanglier ne peut être considéré comme un animal domestique. Les animaux sauvages n’appartiennent à personne, « Res nulius ».
 - Le youtubeur tient également à revenir sur certaines images diffusées dans l’émission d’Hugo Clément, consacrée à cette affaire. Avec le renfort de René, sociétaire de l’association de chasse où a eu lieu l’incident, il montre des vérités qui ont été omises (volontairement) par le journaliste. Par exemple, alors que le polémiste montre une clôture solide qui sous-entend que les chasseurs ont attiré le sanglier en dehors de son enclos, il ne suffit que de tourner légèrement la caméra pour constater que le reste de l’enceinte est fermée par de vieilles tôles, tout à fait franchissable par un animal de la trempe d’un sanglier.
 - Le journaliste fait également le pont entre les chasseurs et des braconniers, qui sévissent sur le terrain du propriétaire d’Hercule. Là encore, l’amalgame est rapide et facile, et pourtant totalement faux. Face à la caméra, René aussi bien que Richard sur Terre s’accordent à dire que les braconniers n’ont rien à voir avec les chasseurs. « Nous dénonçons ce genre d’attitude qui est complètement aberrante ! », dénonce le chasseur de Seine-et-Marne.

Nous vous laissons visionner cette vidéo, comme toujours intéressante et très bien faite, qui reprend l’affaire avec toutes ses vérités.

Publié par : chassons.com
Lundi 1er mars 2021
 
 
Source : youtube.com

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail


https://static.pecheur.com/responsive/chasseur/dist-img/logo/Logo-Chasseur.png

   




https://www.traqueur-chasse.fr/wp-content/uploads/2020/04/Logo-traqueur-small.jpg
Vêtement de chasse

 


https://www.chasseur-et-compagnie.com/medias/site/logos/logo-chasseur-et-compagnie-bandeau.png