* Michel BLANC : - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter

 
BIEN PREPARER SON CHIEN POUR L'OUVERTURE


 
   

La Maladie d’Aujeszky
 
Cette maladie virale, qui touche les suidés, peut-être transmise aux chiens par les sangliers dans certains départements. C’est une maladie qui touche le système nerveux central.

Chez ces animaux, la maladie évolue rapidement vers une encéphalite mortelle (en 48 heures), avec des démangeaisons très importantes au point d’inoculation du virus.

Chez le chien c’est souvent la gueule, car il est essentiellement contaminé en mangeant des abats contaminés ou en mordant un sanglier excréteur.

Les démangeaisons provoquent un prurit automutilant caractéristique.

On appelle aussi la maladie d’Aujeszky la « pseudo-rage » à cause de ces symptômes nerveux.
La maladie est inapparente chez le sanglier. C’est donc souvent parce qu’un chien meurt d’Aujeszky que l’on s’aperçoit de la présence de la maladie dans un département.
Nos chiens servent en quelque sorte de sentinelles … A noter que la maladie n’est pas contagieuse entre chiens. Par ailleurs, ce n’est pas une zoonose (pas de transmission à l’homme).

Dans les régions où la maladie d’Aujeszky est avérée chez le sanglier, les mesures de précaution sont donc importantes, car elles demeurent les seuls moyens de « protection » pour nos chiens de chasse.

Ne pas donner de produits crus de sanglier aux chiens (pas même les abats car les poumons, notamment, sont contaminés).

Le virus n’est pas détruit à la congélation. Ainsi, la seule façon de réduire le risque de contamination par la viande de sanglier est de la faire bien cuire.
Désinfecter dès que possible les plaies de chasse.
Ne pas dresser des chiens trop « mordants », … autant que possible.


 
La Leptospirose
 
Cette maladie est due à une bactérie Leptospira qui est excrétée dans les urines de rongeurs (ragondins, rats musqués, rats d’égouts, campagnols, etc …).

Ces bactéries pénètrent chez les animaux et l’homme au travers des muqueuses (nez, bouche, yeux) et de la peau, au niveau d’écorchures ou de blessures cutanées, soit par contacts directs avec les urines de rongeurs, soit dans les eaux stagnantes où les leptospires survivent.
Le chien est très sensible à la leptospirose et peut développer rapidement la maladie (atteinte sévère du foie et des reins), souvent mortelle.

Les signes cliniques sont :
  • vomissements, diarrhée, fièvre, ictère (jaunisse).
  • Mais il existe aussi des formes plus chroniques avec des manifestations variées comme des anomalies de la reproduction, des troubles respiratoires ou des troubles de la coagulation.
Prise à temps, la maladie peut être traitée par antibiotiques.
Par ailleurs, il existe un vaccin contre la leptospirose
 
Attention : un chien atteint de leptospirose peut lui aussi excréter des leptospires dans les urines, qui peuvent devenir une source de contamination pour l’homme.


 
La Piroplasmose

 
Une maladie transmise par les tiques
La piroplasmose (ou babésiose) est une maladie très fréquente chez les animaux et en particulier chez le chien.
Cette maladie est due à un parasite : Babesia Canis, inoculé par la tique lors de son repas sanguin
Ce parasite détruit les globules rouges de l'animal lorsqu’il se propage dans le sang.
Il en résulte une anémie (manque de globules rouges), et une intoxication du foie et des reins par les déchets issus des globules rouges détruits.
  • Le chien est abattu, il refuse de se nourrir, vomit et présente une forte fièvre (souvent 40°C).
  • Ses urines prennent une coloration anormale : orange, rouge, ou marron foncé.
  • Mais même s'il manque seulement d'appétit dans les 4 à 8 jours qui suivent une sortie à la chasse et paraît mou, n'hésitez pas à consulter votre vétérinaire car les symptômes ne sont pas toujours faciles à déceler. En effet, c'est une maladie qui doit être traitée en urgence.
 
Seul un vétérinaire peut faire un diagnostic de certitude :
il prélève une goutte de sang et détecte la présence des parasites dans les globules rouges en examinant le sang au microscope.
Il existe un traitement qui, s’il est mis en œuvre à temps, permet de soigner le chien. Mais cela peut entraîner des séquelles au niveau rénal et hépatique.
L'évolution est mortelle si le chien n'est pas soigné rapidement.
Il existe un vaccin qui protège contre la piroplasmose, mais il n'est pas efficace à 100%.
Un chien atteint de piroplasmose n'est contagieux, ni pour les autres chiens, ni pour d'autres animaux, ni pour l'homme.

 
La Leishmaniose : une maladie du Sud
 
La Leishmaniose est une maladie parasitaire transmise par un moustique vecteur : le phlébotome.
Le parasite en France est essentiellement Leishmania Infantum, dont le réservoir est le chien mais qui est également transmissible à l’homme (via les phlébotomes).
Cette maladie est actuellement circonscrite à la région méditerranéenne, mais elle progresse vers le Nord du fait du réchauffement climatique qui permet l’extension de la distribution spatiale des vecteurs.
Le risque de contamination dépend de la période d’activité des phlébotomes : essentiellement de mars à septembre (température supérieure à 19°/20°C)
Le parasite est responsable chez le chien d’une maladie chronique, qui évolue sur plusieurs mois, voire des années, mais dont l’issue est le plus souvent fatale.
Même sans symptômes, le chien reste réservoir du parasite, qui peut être contracté par un phlébotome pour contamination d’autres chiens.
 
Les signes cliniques de la maladie sont très variables :
  •  Fièvre et abattement
  •  Signes cutanés : ils perdent leurs poils (en particulier autour des yeux puis des zones de frottement), des érosions cutanées apparaissent ensuite.
  •  Phanères : leurs griffes deviennent très longues et cassantes
  •  Amaigrissement jusqu’à la cachexie
  •  Atteinte des organes (articulations, yeux, reins)
 

Il existe un traitement, qui permet la régression des symptômes mais ne guérit pas totalement. Ce traitement doit être poursuivi à vie.
Un vaccin est en cours de mise au point, mais sa date d’autorisation n’est pas connue

 

Publié par : chasseurdefrance.com


 

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



https://static.pecheur.com/responsive/chasseur/dist-img/logo/Logo-Chasseur.png