* Michel BLANC : - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *

Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
Retour%20AccueilN'hésitez pas à me contacter


LES ACTUALITES DU JOUR

Pays Bas :

un enfant « brièvement » mordu par un loup

 

Mordu, ou mordu brièvement par un loup … tout est dans l’interprétation des mots. Toujours est il qu’un loup a attaqué un enfant.

 - Un loup a mordu l’enfant dans la réserve de Leusden. La même réserve dans laquelle un chien a été emporté par un loup sous les yeux de son maître. Une dizaine de jour plus tôt c’est une cavalière qui après avoir croisé un loup témoignait : « Je pense que ce n'est qu'une question de temps avant qu'un enfant ne se fasse prendre ».

Mordu par un loup : l’enfant ne souffre que de blessures légères

 - Un enfant blessé mercredi matin dans un centre de vacances. Le centre confirme cette attaque. L’enfant se trouvait en compagnie d’une éducatrice lorsqu’un loup a soudainement surgi. Il a rapidement attaqué, il « s'est précipité vers l'enfant en un éclair ». L’éducatrice explique que le loup a mordu l’enfant « sur le côté ». Mais l’a immédiatement relâché, la bousculant et la faisant tomber. Puis il a pris la fuite.
 - Le centre explique dans un communiqué : « Toutes les personnes impliquées ont été choquées par les événements. Les blessures de la jeune fille étaient limitées. Elle n'a subi que des blessures mineures et se porte bien compte tenu des circonstances ».
 -
Après l'incident, une enquête approfondie a été menée par des experts en loups et la police.
 - La province d'Utrecht appelle la population à éviter pour le moment cette réserve naturelle. Elle précise : «  Le couple de loups a des petits. Il se comporte donc de manière très défensive envers les chiens et les personnes qui s'approchent trop près ».
 -
C’est dans cette même réserve que s’est déroulée une attaque de loup sur un chien la semaine dernière. 
 - Selon le média Hart van Nederland une cavalière a aussi croisé la route d’un loup il y a une semaine. « J'étais sur le point de reprendre le trot quand il est parti comme un fou. Je n'avais pas peur que le loup attrape le cheval. Mais un cheval qui s'enfuit, c'est incontrôlable ». Elle n’ose imaginer ce qui aurait pu se passer si son cheval avait percuté un cycliste ou une personne. Mais sa plus grande peur c’est qu’un loup s’en prenne à un enfant.



Vidéo : match entre un loup et un écureuil

 

Sur le papier, le match entre le loup et l’écureuil semble écrit. Mais c’était sans compter les incisives du petit rongeur.

 - Cette scène entre un loup et un écureuil a été filmée par un piège photo dans le Minnesota.

Ça aurait pu être le titre d’une fable : le loup et l’écureuil

 - Ce jeune loup va apprendre à ses dépends qu’un écureuil n’est pas une proie facile. Dans cette vidéo un jeune loup inexpérimenté essaye de chasser lécureuil. Mais le petit rongeur est bien décidé à vendre chèrement sa peau.
 - La vidéo a été posté par l’association Voyageurs Wolf Project. Elle étudie les loups dans et autour du parc national des voyageurs dans le Minnesota. C’est devant une de ses caméras qu’elle a relevé cette scène insolite. Certains ont pensé que le loup jouait avec sa proie.
 - Il n’en n’est rien. Le jeune loup projette le petit rongeur a plusieurs reprises. Comme un fétus de paille, mais pas pour jouer. En fait l’écureuil lui a mordu le nez à plusieurs reprises. D’ailleurs la scène diffusée au ralenti permet bien de voir l’expression de douleur du loup qui se fait mordre. Sa truffe saigne, mais il continue sa chasse.
 - L’histoire ne dit pas si l’écureuil s’en est sorti !!!!
 - Sur les réseaux sociaux de nombreuses personnes ont témoigné d’une scène similaire. Mais avec leur chien. Et il semblerait qu’outre atlantique nombreux sont les chiens qui se souviennent s’être fait mordre le bout du nez.




 

100 000 signataires pour sauver le sanglier Toto :

Marchons-nous sur la tête ?

 
Source : chassons.com

Il y a quelques jours nous relations dans nos colonnes l’affaire du sanglier Toto recueilli par une famille du Pas-de-Calais et dont le tribunal d’Arras a annoncé sa future euthanasie.

  - L’affaire aurait pu s’arrêter là mais les médias et les collectivités locales se sont grandement mobilisés pour dénoncer cet acte. Cela peut paraître étonnant car comme vous le savez la détention d’animaux sauvages est interdite par la législation française.
 - Imaginez en France si toutes les personnes qui trouvaient un marcassin, un chevrillard ou un faon décidaient de l’élever à la maison. Car si détenir un marcassin peut être amusant quelques semaines, il peut-être dangereux de le conserver chez soi lorsqu’un ou deux ans plus tard, cet animal bien rassasié pèse plus de 80 fois son poids de naissance. Sans parler de la taille des grès et des défenses qui n’oublient pas non plus de pousser. 
 - Nous pouvons parfaitement comprendre que l’affaire puisse susciter de l’émoi. De là à se pourvoir en cassation. De là à monter une cagnotte en ligne. Nous marchons sur la tête !
 - En effet, face à cette décision, la mobilisation est désormais nationale. En témoignent les deux pétitions lancées pour la survie de l’animal, celle du site Mesopinions.com recueille désormais 35 500 signatures, et c’est même 69 500 pour celle lancée sur change.org. C’est donc un total de 105 000 personnes qui se sont mobilisées à 11h15 ce mardi 18 juillet pour la survie de Toto.
- Nous rappelons par ailleurs qu’un premier prélèvement sanguin a montré que Toto était « susceptible d’être positif » à la maladie d’Aujeszky qui foudroie un chien en 48 heures.

 - Conclusion, dans notre société, il vaut mieux être un animal qu’un enfant abandonné…

Par Baudouin de Saint Léger
Pour chassons.com



Le décret sur l’utilisation des appelants dénoncé par un député des Alpes-Maritimes

Lionel Tivoli

A la fin de la semaine dernière, nous apprenions que le gouvernement avait officialisé une modification de l’arrêté sur l’utilisation des appelants à la chasse. Cet arrêté passé en toute discrétion a vivement fait réagir les premiers concernés et le monde de la chasse prend peu à peu toute la mesure des conséquences qu’une telle modification peut avoir sur l’avenir de la chasse. Un député des Alpes-Maritimes a publié un communiqué sur le sujet et dénonce « des décrets passés en catimini dans le dos des chasseurs ».
 

Un coup de couteau dans le dos des chasseurs par les restes du gouvernement d’Emmanuel Macron.

 - Alors que les modifications sur l’arrêté qui conditionne l’utilisation des appelants à la chasse a été officialisé la semaine dernière. Les chasseurs découvrent les incidences de ces modifications sans jamais avoir été réellement consultés.
 - A la suite des interdictions des chasses traditionnelles, voilà que pour une partie des chasses au migrateurs, il sera interdit d’utiliser des appelants qui ne sont pas nés en captivité.
 - Si aujourd’hui, c’est le cas pour la grive et le merle noir, demain ce pourrait être pour les pies, corneilles ou d’autres espèces qui sont utilisées pour la régulation.
 - La première raison de cette modification était de tuer définitivement la chasse à la tenderie, au gluau, aux pantes et aux matoles, qui permettaient de capturer vivant des appelants pour la saison de chasse avant que ces derniers ne soient relâchés.
 - Mais cette décision ouvre désormais la porte à bien d’autres interdictions qui petit à petit, amèneront à l’interdiction totale d’utiliser des appelants vivants pour la chasse des oiseaux migrateurs.

Lionel Tivoli, Député des Alpes-Maritimes, demande le retrait de ce décret.

 - Le sujet a retenu l’attention de quelques élus dont Lionel Tivoli, député des Alpes-Maritime et Conseiller régional de la région PACA.
 -
Dans un communiqué de presse, il ne mâche pas ses mots à l’égard des intentions portées par les écologistes et mises en œuvre par le gouvernement d’Emmanuel Macron, dans une période troublée et marquée par des élections sous haute tension.
 - « Cette modification fait suite à l’interdiction de certaines chasses traditionnelles et s’inscrit dans un contexte d’augmentation des stigmatisations et des agressions à l’encontre des représentants du monde rural. »
 -
L
’élu revient ensuite sur les derniers évènements politiques et expliquent qu’au lieu de pactiser avec la gauche radicale, il y avait mieux à faire que de s’en prendre aux ruraux.
 - A la fin de son communiqué, le député interpelle le Président de la République pour faire annuler ce décret qui n’a pour but que d’enlever encore quelques libertés aux chasseurs dont les pratiques n’ont aucune incidence sur les espèces concernées.


 



 

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail


https://static.pecheur.com/responsive/chasseur/dist-img/logo/Logo-Chasseur.png

   




https://www.traqueur-chasse.fr/wp-content/uploads/2020/04/Logo-traqueur-small.jpg
Vêtement de chasse

 


Chasseur.com
Traqueur-chasse.fr
chasseur-et-compagnie.com