* Michel BLANC :06 62 61 65 91 / 04 94 77 76 01 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter

 

LES DIFFERENTS MODES DE CHASSE

 



 





 

Vénerie


Dans la chasse à courre, ce sont les chiens qui chassent, l'homme n'étant qu'un auxiliaire de la meute. Ce mode de chasse se définit par la poursuite de l'animal chassé (Cerf élaphe, Chevreuil, Daim, Sanglier, Renard roux, Lièvre d'Europe ou Lapin de garenne) par les chiens jusqu'à ce qu'il soit rejoint pour la mise à mort : l'hallali.

 

On distingue la grande vénerie qui se pratique à cheval, la petite vénerie qui se pratique à pied et la vénerie sous terre.
La grande et la petite vénerie (chasse à courre) consistent à prendre les animaux avec la seule aide d'une meute de chiens.

 

Pour chasser à courre, il faut disposer d'une licence de meute délivrée par le Préfet (DDAF). Le certificat est délivré si l'on peut découpler (mettre en action de chasse) 30 chiens au moins, de race homogène, servis par au moins 2 hommes à chCerf élaphe et Sanglier), au moins 20 chiens et un cavalier (Chevreuil et Daim), au moins 10 chiens (Renard, grande ou petit vénerie selon la présence ou non de cavaliers), au moins 6 chiens (Lièvre d'Europe et Lapin de garenne, petite vénerie). La poursuite se fait donc à cheval mais aussi à pied.

 

La vénerie sous terre ou chasse sous terre est assimilée à la chasse à courre. Elle consiste à capturer par déterrage l'animal chassé (Renard, Blaireau, Ragondin) acculé dans son terrier par des chiens de races spécialisées (fox-terriers, teckels). L'animal est déterré uniquement à l'aide d'outils manuels.

 

La grande vénerie est très peu pratiquée en Champagne-Ardenne essentiellement dans l'Aube où l'ONF a décidé d'affecter une zone de grande vénerie en forêt domaniale, contrairement à la vénerie sous terre qui connaît un fort développement.


Source : http://www.chassechampagneardenne.com
 

 

 

La chasse à tir se pratique à l'aide d'un fusil ou d'une carabine. Celle-ci est interdite à partir d'un véhicule. Elle concerne toutes les espèces de gibier et se pratique seule, en battue, au chien d'arrêt ou au chien courant.

Depuis 1995, la chasse à l'arc est considérée comme une forme de chasse à tir.

En région Champagne-Ardenne la chasse à tir au moyen d'une arme à feu est le mode de chasse le plus rependu comme partout en France.

Source : http://www.chassechampagneardenne.com

 




 


La chasse au petit gibier est très pratiquée dans la plaine de Champagne-crayeuse qui s'étend sur près d'un tiers du territoire régional, avec 3 départements champardennais concernés (Ardennes, Marne, Aube).

 
  • Au chien d'arrêt

La chasse avec chien d'arrêt est concerne essentiellement le gibier à plumes (perdrix, bécasses, faisans, etc.). Le chien d'arrêt (Braques, épagneuls, Pointers, Setters, Griffons, etc.....) prend l'émanation du gibier, l'approche, le marque et l'arrête jusqu'à l'arrivée du chasseur. Un grand chien d'arrêt est particulièrement appréciable en plaine.

 

La chasse avec chiens " leveurs de gibier " se pratique avec des chiens très vifs et très ardents comme le Springer ou le Cocker. Ils trouvent le gibier (le lapin, le faisan, la bécasse) mais ne l'arrêtent pas et le font partir sans le poursuivre. Ils peuvent travailler dans tous les types de milieux mais excellent dans les broussailles, fourrés, ronciers, etc.

 
 
  • En battue

Des rabatteurs, armés ou non, poussent le gibier vers une ligne de tireurs postés. Pratiquée dans certaines régions françaises pour les perdrix, les faisans, les lièvres etc.


Source : http://www.chassechampagneardenne.com

 

Le lapin de la guarigue

Chris Ponti
 

Source : youtube.com



Chasse du grand gibier


  • En battue

Ce mode de chasse est très répandu en Champagne-Ardenne. Traqueurs et chiens rabattent bruyamment le gibier vers une ligne de tireurs postés. C'est le mode de chasse au grand gibier le plus répandu en France. Les espèces chassées sont principalement le sanglier, le chevreuil, et le cerf. Ces chiens peuvent être des chiens courants (Bruno du Jura, Grand Griffon vendéen, etc.) ou des chiens de " petit pied " (Fox, Teckel, etc.).

 
  • A l'approche

 

La chasse à l'approche est essentiellement réalisée pour les tirs d'été sur chevreuil, sanglier et renard. Ces chasses nécessitent une parfaite connaissance des espèces et du milieu. Les principes à respecter sont : la discrétion, l'approche « sous le vent » et un parfait camouflage pour se fondre dans le milieu où le chasseur évolue.
 

Source : http://www.chassechampagneardenne.com
 

 


Chasse du gibier d'eau



 
 
  • A la passée

La chasse à la passée consiste à se dissimuler à proximité du passage présumé des canards, entre leurs zones de repos et de gagnage*, tôt le matin ou le soir au crépuscule. Le chasseur doit être immobile et bien camouflé. Un chien de rapport (labrador) est souvent indispensable.

 
  • A la hutte
 
hutte







La chasse à la hutte consiste à faire poser les canards sur un plan d'eau, depuis un affût spécialement aménagé, afin de les tirer à portée.
La "hutte" (Nord - Picardie) " (équivalent du "gabion" en Normandie ou de la "tonne" dans le Sud Ouest) est une installation fixe ou "flottante" bien camouflée au bord d'un plan d'eau. Le chasseur place des appelants* (vivants et artificiels), qui incitent les canards à survoler le plan d'eau et à s'y poser. La chasse à la hutte se pratique surtout la nuit ; elle compte des dizaines de milliers de passionnés, en particulier dans les régions littorales et arrière-littorales.

Cette chasse est moins répandue en Champagne-Ardenne, on compte néanmoins près de 600 huttes.


Source : http://www.chassechampagneardenne.com

 

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



Bookmark and Share

 



 
 
 
 

 

 

 

 


LeClosduPoste.com traduit - LeClosduPoste.com translates - LeClosduPoste.com traduce - LeClosduPoste.com übersetzt

Contact - Plan du Site - Conditions Générales d'Utilisation de Wifeo.com