* Michel BLANC :- 04 94 77 76 01 - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter


ACTUALITES  DU MERCREDI


 
Mercredi 18 Septembre 2019

 
   Jura - 39

La sécurité à la chasse renforcée cette saison

Le port d’un effet de couleur vive est désormais obligatoire pour tous les chasseurs, sauf pour les chasses dites silencieuses, à l’affût ou à l’approche.  Photo Progrès /Patrick BONJOUR
Le port d’un effet de couleur vive est désormais obligatoire pour tous les chasseurs, sauf pour les chasses dites silencieuses, à l’affût ou à l’approche.  Photo leprogres.fr/Patrick Bonjour

Le code de l’environnement a été modifié dernièrement. Il est désormais plus précis en matière de sécurité. Une évolution qui n’a pas gêné les chasseurs jurassiens, précurseurs en a matière. Tour d’horizon des principales nouveautés. Qui n’en sont pas forcément dans le département…

Le code a évolué
 - « Auparavant, le code de l’environnement disait seulement que le schéma départemental de gestion cynégétique (SDGC, N.D.L.R.) devait prévoir des mesures de sécurité. Aujourd’hui, il les précise », explique Bertrand Brohon, le responsable du service des eaux, des risques, de l’environnement et de la forêt de la direction départementale des territoires. Pour traduire cette réglementation nationale dans le SDGC 2019-2025, l’office national de la chasse et de la faune sauvage a fait un certain nombre de propositions à la fédération départementale des chasseurs.
« Elles ont quasiment toutes été reprises dans le schéma », se réjouit Laurent Ballestra, le patron de l’ONCFS du Jura alors que l’ouverture s’est faite sous d’excellents auspices


Des chasseurs en couleurs
 - Le port d’une veste ou d’un gilet de couleur vive, rouge ou orange, est désormais obligatoire en battue. « C’était déjà obligatoire dans le Jura depuis 15 ans », souligne Christian Lagalice, le président de la fédération départementale des chasseurs.
 - En 2004, l’activité avait connu une année noire avec plusieurs décès. « Nous avons pris le taureau par les cornes et fait notre révolution culturelle. Beaucoup d’efforts ont été mis en œuvre qui semblent porter leurs fruits », constate le président. De fait, il n’y a pas eu d’accident mortel à la chasse dans le Jura depuis plus de dix ans. Mais la nouveauté, c’est désormais l’obligation de porter un effet de couleur vive y compris pour les chasses individuelles. Sauf pour les chasses de mammifères dites silencieuses, à l’approche ou à l’affût.

Attention, chasse en cours
 - Là encore, le Jura était en avance. L’obligation de signaler l’organisation des battues avec des panneaux sur les voies de circulation est désormais inscrite noir sur blanc dans le code de l’environnement. Elle est étendue aux voies identifiées pour les activités de nature et les manifestations déclarées, notamment aux chemins de randonnée.
Des formations en veux-tu, en voilà
 - Le code prévoit un recyclage décennal des chasseurs. Le schéma départemental est dans le ton avec l’obligation faite aux responsables de battue d’être formés à l’organisation de chasses collectives. Là encore, le Jura avait anticipé. « Deux mille chasseurs ont été formés en cinq ans et cela va continuer », détaille Christian Lagalice. Le Jura va au-delà. « Chaque année, nous recevons près de mille chasseurs à la fédération qui suivent des formations diverses ».

Attention aux non-chasseurs
 - Tout contact avec un tiers impose, aux chasseurs, l’ouverture et le déchargement de son arme, affirme le SDGC. « Nombre de mesures relève du bon sens », souligne le président de la fédération. Mais cela va mieux en le disant.

La chasse doit évoluer avec la société
 - « La chasse doit évoluer avec la société », conclut Christian Lagalice. « En un demi-siècle, nous sommes passés d’une chasse individuelle au petit gibier à une chasse majoritairement collective au grand gibier. L’urbanisation a progressé, les voies de communication se sont développées, le facteur risque a augmenté et le besoin de sécurité est plus important. Depuis longtemps, nous travaillons sur trois axes : la sécurité individuelle du chasseur, à l’intérieur du groupe pour les chasses collectives, et en direction des non-chasseurs ».

En clair, tout à fait dans l’esprit de l’évolution de la réglementation.

Jean-François Butet
Publié par :
leprogres.fr
================
 

   Ain - 01
 
Les joggers craignent les chaseurs...

https://www.radioscoop.com/dyn/img.php?id=378777.jpg&w=1300&h=649&cx=23&cy=-76
Un chasseur - © Pixabay / jackmac34 CC0 - Source : radioscoop.com

Dans l'Ain, deux accidents de chasse ont eu lieu en seulement un mois. Le dernier en date, c'était dimanche. Un chasseur de 62 ans a été blessé par balle, à Montréal-la-Cluse. Attention donc si vous êtes en promenade, en sortie vélo ou en plein footing.

 - En France, 20 personnes sont décédées (dont quatre "non chasseurs") lors des deux dernières années, selon l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, qui constate d'ailleurs que le nombre d'accidents est en hausse. Et dans la très grande majorité des cas, c'est à cause d'un manquement aux règles élémentaires de sécurité.

Méfiance et attention
 - Alors que l'on soit en promenade à pied, en train de faire une sortie à vélo ou son footing, il faut être très vigilant. "On est assez craintif quand il y a une battue ou quand on entend au loin des détonations", confie Adrien, un Burgien adepte du jogging en pleine nature. Et il fait clairement très attention : "quand on voit des panneaux "attention chasse", on est méfiant. A chaque sortie, on s'habille avec des couleurs flashy". Mais je ne m'interdis pas d'aller courir".
 - Dans l'Ain, six accidents de chasse (non mortels) ont été recensés entre 2012 à 2017. "Deux accidents sont dus à une mauvaise manipulation de l'arme, deux autres par un ricochet, et en fin deux causés par un tir direct dans l'angle de 30°. Parmi ces accidents, quatre sont survenus en battue, un lors d'une chasse au petit gibier et un dernier pour lequel le mode de chasse n'a pas été renseigné", selon l'ONCFS.
 - Dans le département, le dernier accident mortel remonte à novembre 2011. Lors d'une battue aux sangliers, un chasseur avait tiré sur un cueilleur de champignon à Contrevoz. Le chasseur avait été condamné pour homicide involontaire à 18 mois de prison avec sursis et 1000 euros d'amende.

Publié par : radioscoop.com
 
================
 
Des chiens de recherche d’explosifs
meurent de maltraitance en Jordanie



Athena, chien renifleur mal nourri - Illustration source : wamiz.com
 

Les Etats-Unis ont envoyé des chiens renifleurs en Jordanie pour aider leur allié à repérer et désamorcer des bombes. Malheureusement, une évaluation vient de révéler que de nombreux chiens du projet sont sévèrement maltraités.

 - Une investigation fédérale vient de dévoiler la terrible vérité. Les chiens envoyés par les Etats-Unis en Jordanie, un pays du Moyen-Orient avoisinant Jérusalem, ont été victimes de négligence et de maltraitance. Et ce, alors qu’ils travaillaient dur à repérer les explosifs et à sauver des humains.

Une étude qui arrive tard
 - La conclusion de l’étude d’un an a été sans appel : au moins 10 chiens renifleurs sont morts de maltraitance entre 2008 et 2016. Les survivants connaissent des conditions de vie déplorables : des enclos inadaptés et insalubres ainsi qu’une surcharge de travail dangereuse.
 - Les photos du rapport montrent des chiens aux os saillants, avec des oreilles infestées de tiques énormes. Leurs griffes étaient beaucoup trop longues, et beaucoup d’entre eux n’avaient même pas de gamelle, puisqu’on jetait leur nourriture à terre lors des repas.

 
   Des chiens de recherche d’explosifs meurent de maltraitance en Jordanie
- Illustration source : wamiz.com
 
 - Cela fait 20 ans que les Etats-Unis envoient des chiens de recherche d’explosifs dans plusieurs pays en Asie et au Moyen-Orient dans le cadre d’un programme anti-terrorisme. Ce programme extrêmement coûteux avait déjà été remis en cause lorsqu’une Berger belge nommée Zoe et âgée de seulement 2 ans est décédée d’un coup de chaleur en 2017. Une mort qui aurait pu être évitée si on s’était mieux occupé d’elle.
 - A cette occasion, on a pris conscience du taux de mortalité élevé des chiens renifleurs du programme, et deux personnes ont été envoyées des Etats-Unis pour surveiller la situation.

Des chiens de recherche d’explosifs meurent de maltraitance en Jordanie
- Illustration source : wamiz.com

Des mesures insuffisantes
 - Pourtant, leur présence n’a pas amélioré les conditions de vie d’Athena, une chienne sévèrement sous-alimentée qui a finalement été renvoyée aux Etats-Unis in extremis pour retrouver la forme. En réalité, les inquiétudes au sujet des conditions de vie des chiens auraient commencé dès le mois d’avril 2016. De nouveaux chiens ont tout de même été envoyés en Jordanie et ont subi le même sort.
 - Le rapport final qui a été publié à la suite de l’investigation propose 5 mesures pour veiller au bien-être de ces chiens courageux, dont des vérifications plus régulières de leurs conditions de vie, ainsi qu’un accord écrit entre les pays qui participent au programme anti-terrorisme. Les Etats-Unis demandent désormais plus d’informations sur le sujet afin d’agir en conséquence de cause.
 - Il aurait fallu que les choses changent plus tôt, mais cette étude a permis de tirer la sonnette d’alarme : si tout se passe bien, les chiens renifleurs en Jordanie verront un avenir plus heureux sous peu.

Publié par : wamiz.com

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



Bookmark and Share

 


 
 
 
 
 
 

 

 

 

 


LeClosduPoste.com traduit - LeClosduPoste.com translates - LeClosduPoste.com traduce - LeClosduPoste.com übersetzt
Contact - Conditions Générales d'Utilisation de Wifeo.com