* Michel BLANC :- 04 94 77 76 01 - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter


ALERTE PESTE PORCINE
 
Jeudi 31 Janvier 2019
   Bretagne

Fièvre porcine africaine :
l’inquiétude monte en Bretagne, la vigilance est de mise



https://static.actu.fr/uploads/2019/01/pigs-792737_960_720-854x520.jpg

La fièvre porcine africaine (FPA) gagne du terrain en Europe. Cette maladie reste toutefois sans danger pour l’homme.(©cc search)-Illustration source : actu.fr

À la suite de la découverte de nouveaux cas de fièvre porcine en Belgique, la préfecture de Bretagne a réuni le Conseil régional de la politique sanitaire animale et végétale.

En Bretagne, les signaux sont désormais au rouge. Depuis la confirmation de deux nouveaux cas de fièvre porcine africaine (FPA) sur des sangliers sauvages en Belgique, à proximité de la frontière, le 10 janvier dernier, le niveau de risque est à son maximum.
Mardi 29 janvier 2019, le Conseil régional de la politique sanitaire animale et végétale (CROPSAV) s’est réuni, sous la présidence de Michèle Kirry, préfète de la région Bretagne, pour faire un point de situation et anticiper l’arrivée de cette menace sanitaire en terres bretonnes.

Assurer un « niveau de biosécurité maximal »
Dans un communiqué, la préfecture souligne :
  •     "Au niveau régional, les services de l’État et les professionnels du monde agricole ont pris la pleine mesure du risque et la nécessité d’assurer un niveau de biosécurité maximal. La préfète de la région Bretagne a donc souhaité réunir le CROPSAV – composé des représentants des collectivités territoriales, des organisations professionnelles agricoles, des fédérations de chasse, des vétérinaires, des laboratoires d’analyses et des services de l’État. "
Ni vaccin, ni traitement
Cette réunion visait à répondre à deux objectifs :
  •     Maintenir la mobilisation de tous les acteurs sur le territoire ;
  •     Faire un point d’étape des actions menées ou à déployer en région, en matière de prévention, de surveillance et de lutte.
Elle a également permis d’examiner « la situation sanitaire actuelle et les mesures prises par le ministère de l’Agriculture et de l’alimentation à la frontière franco-belge » et recenser les mesures engagée visant à « renforcer la prévention, la surveillance et la lutte vis-à-vis de cette maladie. »
En Bretagne, la première région française d’élevage pour la viande, un état des lieux des travaux réalisés a été dressé. Des « actions prioritaires sur lesquelles chaque acteur doit s’impliquer » ont également été désignées.
 
La fièvre porcine africaine, qu’est-ce que c’est ?
La fièvre porcine africaine, également appelée peste porcine africaine (PPA), est une maladie strictement animale, sans danger pour l’homme, qui ne touche que les suidés (porcs domestiques et sangliers), chez lesquels elle entraîne de fortes mortalités. Il n’existe ni vaccin, ni traitement contre cette maladie hémorragique hautement contagieuse. Quant aux facteurs de risque d’introduction de la FPA sur le territoire, ils résident dans l’introduction d’animaux vivants infectés, de produits alimentaires contaminés, l’ingestion de produits alimentaires contaminés, le contact direct de sangliers ou porcs infectés ou encore les vecteurs passifs.
 
Afin de protéger son industrie porcine, le Danemark a lancé, mardi 29 janvier 2019, la construction d’une palissade le long de la frontière allemande afin d’éviter l’intrusion dans le pays de sangliers potentiellement contaminés.

Publié par :
actu.fr
En savoir plus

 Mobilisation pour endiguer la peste porcine
 
Face à la peste porcine africaine détectée sur des sangliers en Belgique, des patrouilles nocturnes arpentent la frontière meusienne pour créer un vide sanitaire . <= Cliquez ici pour regarder la Vidéo

Publié par :
lematin.ch

Mercredi 30 Janvier 2019
 
   Wallonie
 
Peste porcine africaine :
les agents DNF bientôt équipés avec des armes de chasse
de gros calibre à vision nocturne

https://www.sudinfo.be/sites/default/files/dpistyles_v2/ena_sp_16_9_illustration_principale/2019/01/27/node_98532/32455952/public/2019/01/27/B9718380394Z.1_20190127190735_000+GB9CS0TED.1-0.jpg?itok=5pC0iLON
Illustration soure : sudinfo.be
 
Dans le cadre de la lutte contre la peste porcine, le Gouvernement wallon vient de dégager un budget afin d’armer le Département de la Nature et des Forêts (DNF). Tout prochainement, les agents du DNF recevront ainsi de nouvelles armes à feu de gros calibre qui leur permettront d’abattre les sangliers dans la zone noyau et tampon. Et ce, surtout la nuit grâce à un système de vision nocturne, accessoire pourtant prohibé par une loi fédérale.

C’est une première pour le Département de la Nature et des Forêts. Le Gouvernement wallon vient de leur attribuer un budget pour l’achat d’armes à feu dans le cadre de la lutte contre la peste porcine africaine.
Habituellement armés de pistolet mais aussi de fusil calibre 20, les agents DNF disposeront tout prochainement de véritables armes de chasse pour gros gibier.

Publié par :
sudinfo.be

Mardi 29 Janvier 2019
 
   Frontière Germano-Danoise
 
Peste porcine :
une palissade de 70 km contre les sangliers
à la frontière germano-danoise

 
 

Une palissade érigée à Padborg, à la frontière entre le Danemark et l’Allemagne, le 28 janvier 2019.
AFP / Frank Cilius / Ritzau Scanpix-
Illustration publiée par :
leparisien.fr

En France, l’armée a été appelée en renfort des chasseurs pour réaliser des battues dans une zone blanche à la frontière avec la Belgique.

Pour protéger son industrie porcine, le Danemark a commencé lundi la construction d’une palissade le long de la frontière allemande afin d’empêcher les sangliers potentiellement porteurs de la peste porcine africaine de pénétrer dans le pays. Cette palissade va s’étendre sur 70 km. Sa construction doit être achevée à l’automne.
« La palissade et l’accentuation de nos efforts pour chasser les sangliers vont rompre la chaîne infectieuse pour minimiser les risques de propagation de la peste porcine africaine au Danemark », a dit le ministre de l’Environnement et de l’Alimentation Jakob Ellemann-Jensen, cité dans un communiqué, affirmant qu’il y avait « 11 milliards de bonnes raisons de tout faire pour empêcher » la maladie de gagner le Danemark.

Une clôture à la frontière franco-belge
Maladie hémorragique virale strictement animale, la peste porcine africaine, originaire d’Afrique, est apparue en Europe de l’Est il y a cinq ans et a peu à peu avancé vers l’ouest du continent. En Belgique, le premier cas a été détecté en septembre. Les Belges ont alors mis en place une zone tampon pour isoler les animaux malades. Aucun cas n’a été enregistré en Allemagne.
L’enjeu est de taille pour les éleveurs du pays nordique. Le Danemark, l’un des principaux exportateurs de produits porcins, produit 28 millions de cochons par an dans quelque 5000 fermes. Les exportations de ces produits représentent 5 % des exportations totales du pays. En 2016, elles se sont élevées à 30 milliards de couronnes (4 milliards d'euros).
En France, l’armée a été appelée en renfort des chasseurs pour abattre des sangliers dans une zone blanche à la frontière avec la Belgique. Une clôture est en cours d’installation. La découverte de cas de peste porcine africaine ferait perdre au pays le statut indemne de la maladie, et lui interdirait l’exportation vers les pays tiers.

Publié par : leparisien.fr

Dimanche 27 Janvier 2019
  
   Pologne
Les écologistes traquent les chasseurs de sanglier

https://files.newsnetz.ch/story/1/0/8/10827088/8/topelement.jpg
«Passez de l'autre côté de la barricade, avec des gens comme nous, qui protègent les animaux au lieu de les tuer», lancent les écologistes aux chasseurs. Image : AFP- source : tdg.ch
 
Des militants écolos rendent la vie dure aux chasseurs qui font des battues pour combattre la peste porcine africaine en Pologne. 

Dénonçant le «massacre des sangliers» en Pologne, les écologistes traquent les chasseurs et bloquent leurs battues ordonnées par le gouvernement pour combattre la peste porcine africaine.
«Arrêtez la chasse, descendez, vous avez l'air d'être un type bien». Anna Ruszkiewicz, 44 ans, vêtue d'un gilet jaune, invite un chasseur à abandonner son mirador au coeur d'une forêt.
«Passez de l'autre côté de la barricade, avec des gens comme nous, qui protègent les animaux au lieu de les tuer», plaide cette fonctionnaire de Varsovie. Avec une quarantaine d'autres écologistes elle est venue bloquer une chasse en battue, à 40 km au sud-ouest de la capitale.
«On se promène. On ramasse des champignons. On a bien le droit ? La forêt appartient bien à tout le monde», dit-elle, alors qu'il fait -8C°. Pour la douzaine de chasseurs c'est encore une chasse ratée.
Un par un, ils descendent des miradors, rangent leurs fusils et font monter les chiens dans leur 4x4. Furieux, ils démarrent sur les chapeaux de roue. Mais ils auront les écolos à leurs trousses toute la journée.
L'objectif, dit Anna Michajlow, coordinatrice de la traque, «est de ne pas permettre qu'ils aillent chasser dans une forêt à côté». Ce jour-là les écologistes l'emportent. À 15h30, la chasse est close sans aucun sanglier tué. La veille, un seul avait été abattu.
«Les écologistes nous empêchent de chasser. La chasse hier a été bloquée, le week-end dernier aussi. Aujourd'hui encore, ils sont venus à plusieurs voitures. On ne peut pas tirer», se plaint à l'AFP Ryszard Lewandowski, secrétaire de l'association de chasse Cyranka, basée à Jeziorka.

- 200.000 bêtes abattues -
«C'est un cercle vicieux. Le ministre nous demande d'abattre des sangliers, et nous, on ne peut pas le faire», dit-il. «Or le virus avance vers l'ouest, et touche les élevages de porcs. Si ça continue, il finira par atteindre l'Allemagne.»
En fait, les Allemands ont déjà abattu, par précaution, 820.000 sangliers, souligne-t-il. Les Tchèques n'ont pas demandé ce service aux chasseurs : ils ont engagé les tireurs d'élite de la police.
Nous sommes dans la zone rouge. La région de Varsovie est atteinte par le virus PPA, arrivé en Pologne en 2014 du Belarus voisin et des pays baltes. Selon les données de la fédération de chasse PZL, les chasseurs ont abattu près de 200.000 sangliers depuis le 1er avril, soit 90% du total prévu. C'est insuffisant pour le gouvernement.
En Pologne, le lobby agricole est puissant. Le pays est l'un des premiers producteurs de viande de porc en Union européenne, avec un cheptel de 11,8 millions en juin 2018. Depuis l'apparition du virus, 43.000 animaux ont dû être abattus, selon le vétérinaire en chef du pays.

- «L'extermination» -
La police appelée sur les lieux prélève les noms des écolos. L'atmosphère est tendue mais pacifique. Les uns accusent les autres, les écolos reprochent aux chasseurs «l'extermination» d'une espèce. Les chasseurs accusent les écolos d'être financés par des lobbys hostiles à la Pologne. «Qui vous finance? Qui vous paie pour que la PPA se propage, et que les éleveurs payent les frais?», lance un chasseur furieux.
Transporté dans un entrepôt frigorifique où des échantillons sont prélevés, le sanglier attendra une semaine les résultats des analyses. Le virus n'est pas dangereux pour les humains, mais extrêmement nocif pour les porcs et les sangliers.
«La situation est inquiétante», explique à l'AFP Grzegorz Wozniakowski, chef du laboratoire national à Pulawy. «Les prélèvements sur 24 sangliers abattus à Garwolin, à 40 km de Varsovie ont tous été positifs. 100% de ces sangliers étaient atteints, contre 10% en général».
«Bien sûr, on ne tire pas sur les laies et leurs petits», assure le chasseur Marcin Jakubczak, 42 ans. «C'est contraire à l'éthique du chasseur, bien plus ancienne que le mandat d'un ministre».
Cette recommandation du ministre de tirer également sur les laies sans respecter la période de protection liée à la procréation a été la goutte ayant fait déborder le vase. Le ministre l'a finalement retirée, mais les tensions ont conduit le président de la fédération de chasse à démissionner.
Pour chaque sanglier abattu dans le cadre de l'opération «sanitaire» un chasseur touche l'équivalent de 120 euros.

Publié par : tdg.ch


 
 


 

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



Bookmark and Share

 


 
 
 
 
 
 

 

 

 

 


LeClosduPoste.com traduit - LeClosduPoste.com translates - LeClosduPoste.com traduce - LeClosduPoste.com übersetzt
Contact - Conditions Générales d'Utilisation de Wifeo.com