* Michel BLANC :- 04 94 77 76 01 - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter

ALERTE PESTE PORCINE

 
Jeudi 28 Février 2019
 
   Moselle - Metz - 57
 Peste porcine africaine :
la Gendarmerie nationale et l'ONCFS à pied d’œuvre

http://www.ici-c-nancy.fr/media/k2/items/cache/ef984940147bf45d11967db09865e5f0_L.jpg
Cooperation ONCF et Gendarmerie - photo ONCF - Publié par : ici-c-nancy.fr

La Section Aérienne de la Gendarmerie Nationale de Metz (SAG) et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont expérimenté la détection thermique aérienne
Alors que les cas de sangliers infectés par le virus de la peste porcine africaine (PPA) progressent en Belgique, la traque des sangliers se poursuit en France pour éviter la propagation. Dans le cadre du programme de dépeuplement des sangliers dans la zone frontalière la plus exposée au risque d’introduction du virus (zone blanche), la Section Aérienne de la Gendarmerie Nationale de Metz (SAG) et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont réalisé, entre le 19 et le 22 février, plusieurs tests de détection des sangliers à l’aide d’une caméra thermique embarquée sur un hélicoptère. Ce mode de détection est une première et n’avait encore jamais été utilisé spécifiquement dans cet objectif en France. Elle permet aux agents de l’ONCFS de cibler avec précision les secteurs géographiques d’intervention dans la zone blanche étendue sur 16 000 ha.
 
http://www.ici-c-nancy.fr/images/stories/lorraine/SAGIR-PPA-14022019.jpg
 
SAGIR PPA 14022019 - source / ONCFS - Publié par : ici-c-nancy.fr

 
L’hélicoptère de la gendarmerie a décollé de la base de Metz-Frescaty pour des survols de jour. La zone blanche « Meuse » a été traitée prioritairement et d'autres tests ont ensuite été réalisés au-dessus de la zone blanche « Ardennes ». Selon l’Office national de la chasse et de la faune sauvage le survol s’opère à une altitude de l’ordre de 150 m au-dessus du sol, par temps clair et froid. A cette altitude, les animaux ne sont pas perturbés par le bruit de l’appareil. La caméra capte la chaleur emmagasinée dans l’organisme et permet de voir distinctement les formes des animaux présents au sol (chevreuils, cerfs, renards, sangliers, …) à travers la végétation.
« Ces tests ont permis de visualiser de faibles nombres de sangliers, ce qui tend à prouver l’efficacité des opérations de destruction menées par les chasseurs avec le concours des agents de l’ONCFS, de l’ONF et les renforts militaires », souligne l'ONCFS.
Selon un bilan comptable, depuis le début de la crise porcine, 582 animaux ont été tués en action de chasse depuis octobre 2018. Aucun cas de peste porcine n'a été détecté en France.

Publié par : ici-c-nancy.fr

Mardi 26 Février 2019

   Luxembourg
 
Peste porcine africaine: 573 sangliers positifs
 
 
 
https://www.sudinfo.be/sites/default/files/dpistyles_v2/ena_sp_16_9_illustration_principale/2018/10/25/node_104066/33013808/public/2018/10/25/B9717392238Z.1_20181025182547_000+G5RCA1VVD.1-0.jpg?itok=_U0eLVig
1.696 sangliers ont déjà été prélevés depuis le début de la crise de la peste porcine africaine.
Illustration source :
sudinfo.be  
 
Depuis le début de la crise de la peste porcine africaine, dont 1.588 dans le périmètre infecté. Sur ce prélèvement, le dernier bilan donné par le ministre wallon de la Nature, René Collin fait état de 573 carcasses viropositives.

Le ministre wallon de la Nature, René Collin a reçu de nouvelles informations du Réseau de Surveillance Sanitaire de la Faune Sauvage en Wallonie sur l’état des lieux des analyses effectuées dans le cadre de la gestion de la peste porcine africaine.
À ce jour, 1.696 sangliers ont été prélevés dont 1.588 dans le périmètre infecté. 573 carcasses se sont révélées viropositives.

 
  • 559 sangliers ont été tirés dans le périmètre infecté.
  • 104 sangliers ont été piégés et
  • 30 abattus lors d’opération de tirs de nuit.

Notre sélection vidéo : La Meuse-Luxembourg - Installation de la clôture anti-sangliers
 
  
 
Publié par : sudinfo.be

Jeudi 21 Février 2019
 
   Meuse - Breux - 55
 
Une battue avec l’appui d’un hélicoptère pour chasser le sanglier


Source : estrepublicain.fr
 
La lutte contre le virus de la peste porcine continue, en Meuse, à la frontière belge. Ce mardi, un hélicoptère de la gendarmerie a été mobilisé en soutien aux chasseurs présents, dont aucun local.

Une battue administrative a été organisée, ce mardi, dans la région couvrant Breux à Ecouviez. En soutient logistique, un hélicoptère de la gendarmerie était également présent. L’appareil était muni d’une caméra thermique afin de débusquer les suidés.
Un appui efficace mais le matin, le plafond était trop bas (+ 60 m) et il faut entre 300 à 400 m pour que la caméra thermique ratisse efficacement le terrain, selon les informations dévoilées.

Deux sangliers abattus
C’est l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, qui, avec une vingtaine de personnes sur place, a organisé cette journée de chasse.
Deux sangliers ont été abattus dans les bois de Breux. Selon des villageois, riverains des forêts, de nombreux coups de feux ont été entendus. Tous les traqueurs et tireurs émaneraient des services de l’ONCFS, certains venant même de Normandie.

Un dossier 100 % Etat
Aucun chasseur local n’était invité à ces battues car le dossier est désormais à 100 % entre les mains de l’État comme le soulignent certains chasseurs du cru, attristés devant un tel déploiement.

En Belgique, la chasse continue
D’autre part, on apprend que du côté de la Belgique où des forêts sont communes aux deux États, une chasse a été organisée dans les bois d’Orval, le week-end dernier. Au total, 34 sangliers auraient été tués sur les 100 aperçus : il faut savoir qu’un seul grillage sépare cette chasse à la France.
La problématique de la Peste Porcine Africaine prend de l’ampleur en région wallonne avec une poussée remarquée en direction du nord où deux carcasses de sangliers infectés ont été retrouvées près de l’Ardenne belge.

Publié par : estrepublicain.fr

Mercredi 20 Février 2019

Des traces de peste porcine africaine
retrouvées dans les raviolis en Chine
 
http://scd.rfi.fr/sites/filesrfi/aefimagesnew/imagecache/rfi_16x9_1024_578/sites/images.rfi.fr/files/aefimagesnew/aef_image/gettyimages-957760120_0.jpg
Des traces du virus de peste porcine africaine ont été détectées dans des raviolis congelés en Chine.
Photo by: Eddy Buttarelli/REDA&CO/UIG via Getty Images)-Source :
rfi.fr

Des traces du virus de la peste porcine africaine ont été retrouvées dans les raviolis en Chine. L’un des principaux fabricants de raviolis surgelés a formulé des excuses lundi. D’autres entreprises alimentaires et d’autres produits à base de viande dont les saucisses sont désormais concernés. Si la maladie est mortelle pour les cochons, elle ne se transmet pas à l’homme. Ce qui n’empêche pas les consommateurs d’être inquiets.

Le cours de l’action Sanquan a de nouveau plongé ce mardi 19 février dans les bourses chinoises. C’est dans deux produits surgelés de la marque qu’ont été décelées vendredi 15 février des traces du virus de la fièvre porcine. Les prélèvements ont été effectués dans les provinces du Hunan (sud) et du Gansu (nord-ouest) sur des barquettes de raviolis au porc et aux champignons parfumés, ou encore au porc et au céleri, mets très appréciés par les Chinois. Le groupe Sanquan s’en est excusé lundi. Les produits incriminés ont été aussitôt placés sous scellés. Des enquêtes sont effectuées pour retrouver la provenance de la viande, sachant que l’épidémie a gagné presque tout le pays.

Raviolis aux champignons parfumés
Les raviolis aux champignons et au cèleri ont été retirés de la vente sur la plupart des boutiques en ligne, telles que Jindong ou Tianmao. Même chose dans les centres commerciaux, comme ce supermarché de la chaine Jinkelong au centre de Pékin. Devant les congélateurs, les clients plongent dans les bacs pour récupérer les barquettes de boules de riz gluant au sésame et aux cacahuètes, célèbre dessert de la fête des Lanternes célébrée ce mardi. Mais pour les raviolis au porc, les clients ne cachent pas leur inquiétude. « Je n’achète plus de raviolis congelés explique ainsi ce jeune homme les bras chargés de victuailles. J’ai peur d’attraper le virus, je ne mange plus de viande de porc en ce moment poursuit ce dernier dans un sourire gêné ». Difficile de faire confiance quand on sait la Chine lutte contre une épidémie devenue nationale : « Je fais les raviolis à la maison, j’achète rarement des surgelés, mais ça m’inquiète, affirme encore Madame Lei. Avec la peste porcine, je ne sais plus quelle viande choisir poursuit cette grand-mère. Comment savoir si le cochon qu’on achète n’a pas été malade ? Oui je suis inquiète, et pourtant je fais la farce, je fais la pâte, je fais tout moi-même. »

Saucisses de l’Anhui
Des consommateurs d’autant plus inquiets que d’autres produits sont concernés. Selon les médias chinois, des traces de la peste porcine ont été décelées dans les raviolis surgelés de plus de huit fabricants, dont Jinluo, Kedi, Kanglesi, mais aussi dans des saucisses vendues à Hefei, la capitale de la province de l’Anhui dans le centre du pays. Même si les autorités locales tentent parfois de dissuader les journalistes de pousser leurs investigations dans les élevages, l’information n’est pour l’instant pas censurée. La marque Sanquan a tout de suite reconnu les faits et pris ses responsabilités. Le groupe alimentaire affirme coopérer avec les enquêteurs et assure de la traçabilité des produits. De leurs côtés, les autorités multiplient les messages destinés à rassurer l’opinion. « Comme l’a rappelé le ministère de la Santé, la peste porcine contamine les cochons, mais elle ne se transmet pas à l’homme, confie ainsi au téléphone de manière anonyme un chercheur de l’institut public de recherches sur l’alimentaire de Shanghai. C’est possible d’éliminer ce virus, mais ça prend du temps. À titre personnel, je ne crois pas que ce soit une grande affaire. Malheureusement les cochons affectés par le virus vont mourir, mais il n’y a pas de risque pour la santé humaine. »

Des élevages dévastés
Des propos rassurants, même si pour l’instant les autorités ne sont pas parvenues à endiguer l’épidémie. Apparue au mois d’août dernier dans un élevage de Shenyang dans la province du Liaoning au nord du pays, l’infection dévaste le cheptel du premier pays consommateur de porc au monde. Plus d’un million de cochons ont déjà été abattus. Sur la carte montrant la propagation de l’infection, le rouge est partout. Seules les régions autonomes du Xinjiang et du Tibet, ainsi que les provinces du Guangxi, Shandong semblent épargnées par ce virus  découvert la première fois au Kenya en 1921, d’où le nom de peste porcine africaine. Mais cette fois la contamination semble être arrivée du  nord du pays, et pour les spécialistes chinois probablement de la Russie voisine.  

Par Stéphane Lagarde
Publié par : rfi.fr

Samedi 16 Février 2019
 
Peste porcine africaine : 494 sangliers viropositifs


Illustration source : dhnet.be

 Luxembourg Le réseau de surveillance sanitaire de la faune sauvage en Wallonie a transmis au ministre wallon René Collin un nouvel état des lieux des analyses effectuées dans le cadre de la gestion de la peste porcine africaine. A ce jour, 1.473 sangliers ont été prélevés dont 1.244 dans le périmètre infecté. 494 carcasses se sont révélées viropositives.

Sur les 467 sangliers tirés dans la Zone d’Observation Renforcée, deux ont été contrôlés positifs ce qui a conduit à l’élargissement du périmètre des Zones Tampon et de Vigilance le 11 janvier dernier. 126 carcasses de la Zone de vigilance ont été envoyées pour analyses. 96 sangliers ont été piégés, 28 ont été tués lors d’opération de tirs de nuit.

N.L.
Publié par : dhnet.be

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



Bookmark and Share

 


 
 
 
 
 
 

 

 

 

 


LeClosduPoste.com traduit - LeClosduPoste.com translates - LeClosduPoste.com traduce - LeClosduPoste.com übersetzt
Contact - Conditions Générales d'Utilisation de Wifeo.com