* Michel BLANC :- 04 94 77 76 01 - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *
Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
N'hésitez pas à me contacter

 
Willy Schraen, patron des chasseurs
 
 
Jeudi 11 juin 2020

La lettre de Willy Schraen
au Ministre de la transition écologique et solid
aire

Source : chassepassion.net
 
Le président de la Fédération Nationale des Chasseurs a écrit un courrier à Élisabeth Borne, Ministre de la transition Écologique et solidaire ce jour.

 - Dans ce courrier, on ne peut être plus clair, on sent toute la colère de Willy Schraen face notamment au récent Tweet de Madame la Ministre pour soutenir l’un de nos plus farouches opposants – Pierre Rigaux – alors que pas un coup de fil de son ministère n’a été émis pour soutenir dans le même temps Willy Schraen menacé de mort et sous protection policière depuis l’affaire des chats.
 - Conscient que la ministre ne semble pas porter la chasse dans son cœur, notre président lui demande un rendez-vous le plus rapidement possible, avant « de prendre position »….


Madame la Ministre,

Je profite de ce courrier pour solliciter une audience afin que nous ayons une explication franche suite à votre tweet de soutien à un anti chasse primaire.
Je ne vous cache pas que cette initiative a d’abord provoqué mon incompréhension et ensuite une franche colère car pour moi un tel soutien cache autre chose.
Après notre premier tête à tête, j’avais l’intime conviction que vous seriez une ministre de la transition écologique et solidaire pragmatique eu égard à votre parcours notamment comme Préfète.
D’autant plus que votre nomination mettait fin à une trop longue séquence avec des écologistes politiques comme pilote de ce ministère stratégique qui nécessite tout à la fois de l’autorité, un véritable sens du dialogue et une capacité à négocier des compromis de bon sens .
Madame la Ministre, votre tweet souligne que vous avez oublié que, comme vos prédécesseurs Nicolas Hulot et François de Rugy, vous êtes, entre autres compétences, la ministre de tutelle de la chasse française.

Bien sûr, nous avons beaucoup apprécié votre choix de déléguer la gestion des dossiers sensibles de la chasse française à votre secrétaire d’Etat, Emmanuelle Wargon.
J’ai à plusieurs reprises et publiquement salué ses qualités d’écoute mais aussi sa fermeté et sa détermination à inscrire les réformes de la chasse française dans la stratégie biodiversité de notre pays, conformément aux exigences du Président de la République.

Madame la Ministre, c’est donc avec stupéfaction que j’ai pris connaissance de votre tweet, sur votre compte officiel, où vous apportez tout votre soutien à un pseudo naturaliste qui, sur twitter, dit être victime d’intimidation en ayant retrouvé un renard ensanglanté sur sa voiture. Un acte qu’il attribue à des chasseurs, photo à l’appui. Votre secrétaire d’Etat, Brune Poirson, qui n’a jamais parlé de chasse, ni rencontré la FNC, a cru bon, à votre suite et sans doute pour vous faire plaisir, de lui assurer également son entier soutien.
Je suis totalement d’accord avec vous, il faut condamner toutes formes de violence et d’intimidation.

Sauf qu’il était facile pour vous ministre de vous renseigner sur ce personnage dont le seul fonds de commerce est l’anti chasse. Les initiés savent que sa spécialité est de provoquer l’émotion puis l’adhésion des internautes pour vivre de cette posture. Le titre de son dernier livre « pas de fusils dans la nature » résume parfaitement sa vision sectaire. Néanmoins je note que personne dans votre entourage ne vous a recommandé une certaine retenue.
Jusqu’à preuve du contraire, il me paraît pour le moins hasardeux qu’une Ministre et sa secrétaire d’Etat, puissent fonder leur jugement sur une simple photo. Et si c’est le cas, rien ne permet de dire que le coupable est un chasseur. Bien sûr si la preuve est établie, sachez madame la Ministre que je condamnerai cet acte avec la plus grande fermeté comme je l’ai toujours fait.

A défaut cela s’appelle de la calomnie !

Madame la Ministre, sans vouloir vous donner de leçon, je pense que vous devez donner l’exemple, en ces temps troublés, où la vindicte populaire sur les réseaux sociaux met à mal les fondements même de notre démocratie. Ce n’est pas à l’émotion de dicter ce qui est bien ou mal. Dans un état de droit, les enquêtes de police et de gendarmerie sont menées à leur terme et la justice est rendue.

Vous n’aimez peut-être pas la chasse et encore moins les chasseurs, ce qui est votre droit le plus strict. Mais cela ne peut excuser ce genre de prise de position qui ne fait que mettre de l’huile sur le feu là où le terrain est déjà prêt à s’embraser.
Néanmoins je ne vous cache pas que ce tweet est sans doute l’arbre qui cache la forêt. Depuis quelques semaines, je note que vous cherchez par tous les moyens à donner des gages aux ONG notamment sur la biodiversité. Il me semble donc évident que pour vous, la chasse est une bonne variable d’ajustement pour leur plaire. Pourtant il ne devrait pas vous échapper que ces mêmes ONG pratiquent toujours la surenchère et dénoncent l’action du gouvernement qui n’est jamais suffisante à leurs yeux.

N’ayant pas l’intention de vous laisser démanteler par étapes nos pratiques de chasse traditionnelles, je préfére que nous parlions franchement avant que je ne prenne une position publique et que nous nous mobilisions.

Comme vous le savez parfaitement le « chasse bashing » est pratiqué activement par des groupuscules extrémistes que ne s’arrêtent plus à la violence verbale sur les réseaux sociaux mais pratiquent l’intimidation physique et l’atteinte aux biens ainsi qu’aux personnes.
J’en ai moi-même été victime ainsi que ma famille, avec une intensité que je n’avais jamais connue, même si je suis un personnage public. Ces centaines de menaces de mort parfaitement identifiées et transmises à la justice me valent encore aujourd’hui d’être pour ma famille sous protection policière.
Durant cette période, j’ai reçu de nombreux soutiens mais pas un message, pas un appel et encore moins une condamnation publique de votre part ni de celle de Madame Poirson.
Pourtant votre devoir de ministre est d’assurer la cohésion entre tous ceux -et ils sont nombreux- qui sont acteurs de notre monde rural. Nous sommes des pragmatiques et nous cherchons à rendre compatible les activités économiques et de loisirs et le maintien de la biodiversité.

En tant que Président de la Fédération nationale des Chasseurs, je ne cesse de demander au million de chasseurs de garder leur sang-froid et de ne répondre d’aucune façon à toutes ces provocations dans les réseaux sociaux.

Je sais que la chasse durable, telle que je la défends, y a toute sa place, forte de sa diversité et fière de ses valeurs et c’est de cela dont nous devons aussi parler.

Dans l’attente de l’audience que vous voudrez bien nous accorder, je vous prie de croire, Madame la Ministre, à mes salutations distinguées.
Le Président
Willy SCHRAEN


Par : Jacques Cheval

Publié par : chassepassion.net

Jeudi 21 mai 2020
 

Willy Schraen porte plaine contre 2 élus

Illustration soure : chassepassion.net
 
Le président de la Fédération Nationale des Chasseurs, Willy Schraen, passe à l’offensive ! En effet, alors que la loi AVIA contre la haine sur les réseaux sociaux a été définitivement adoptée, le patron des chasseurs français a décidé de poursuivre deux élus de la République pour « injures publiques avec circonstances aggravantes et harcèlement ».

Côté défense, c’est un poids lourd du barreau qui défendra Mr Schraen avec la star des prétoires en la personne d’Eric Dupont-Moretti. Ce dernier n’aura qu’à piocher notamment sur la page Facebook du conseiller régional d’Occitanie Hussein Bourgi qui avait traité le président de la FNC de « gros c…de la semaine » lors de son interview qui avait abordé la problématique du chat, ce dernier surenchérissant « Il peut porter plainte, il n’y a pas de problème, j’assume. Et puis si on devait porter plainte à chaque fois que l’on dit « grand c.. » ou « gros c.. », franchement… ».

Mais dans cette région qui s’étend de Toulouse à Montpellier, il risque d’y avoir du rififi entre élus du même bord puisque le Conseiller régional à la chasse, Fernand Jaoul, qui appartient à la même majorité que Mr Bourgi se félicite via Tweeter que  « les responsables politiques qui incitent à la haine et à la violence en proférant des injures sur les réseaux sociaux à l’encontre du président des Chasseurs de France vont devoir répondre de leurs actes »…ce que devra donc faire Mr BourgiCela promet d’être aussi très chaud au sein de l’hémicycle régional !


Par : Jacques Cheval

Publié par :
chassepassion.net

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail



Bookmark and Share

 


 
 
 
 
 
 

 

 

 

 


LeClosduPoste.com traduit - LeClosduPoste.com translates - LeClosduPoste.com traduce - LeClosduPoste.com übersetzt
Contact - Conditions Générales d'Utilisation de Wifeo.com