* Michel BLANC : - 06 62 61 65 91 - regine.blanc-michel@orange.fr *

Je reste à votre disposition pour toutes questions, conseils ou informations.
Retour%20AccueilN'hésitez pas à me contacter


Willy Schraen, patron des chasseurs

SON ADORABLE DÉDICACE


Samedi 4 septembre 2021
 

Communiqué de Willy Schraen :
« c’est l’ensemble de la chasse qui est dorénavant attaquée »

 

Le Président de la Fédération Nationale des Chasseurs est très actif depuis plusieurs semaines dans différents médias et multiplie les appels à participer aux différentes manifestations qui auront lieu partout en France le 4 septembre et le 18 septembre prochain.

Willy Schraen est un président des chasseurs au niveau national, mais également au niveau départemental et régional. Il a dernièrement publié un communiqué auprès des chasseurs des Hauts-de-France qui ne laisse aucun doute sur la suite des évènements si le monde cynégétique ne se mobilise pas rapidement :
« Ne soyons pas dupes, d’autres chasses ou espèces ne vont pas tarder à être remises en cause à leur tour, car rien ne semble arrêter ce mouvement ; vénerie sur terre et sous terre, chasse du petit gibier, chasse du gibier d’eau et des migrateurs, piégeage sont aujourd’hui clairement menacés. » - Il sera nécessaire de faire le déplacement dans les manifestations, que ce soit celle d’Amiens ou d’ailleurs, pour faire entendre la voix des chasseurs et du monde rural qui en ont assez qu’on leur dicte comment ces derniers doivent vivre.

Voici le communiqué dans son intégralité :

Par : Nico Amberian
Publié par : chassepassion.net
Mercredi 1 septembre 2021
 

Menaces de mort envers Willy Schraen :
les accusés condamnés en appel a de simples stages

 

C’est un jugement étonnant qui est ressorti du tribunal de Douai ce lundi 30 août pour les 8 prévenus qui avaient menacé de torturer et de tuer Willy Schraen, le Président de la Fédération Nationale des Chasseurs sur internet.

 - Pour rappel, un extrait d’une vidéo avait été sortie de son contexte par les animalistes sur laquelle Willy Schraen expliquait qu’à plus de 300 m des maisons, il serait bon de procéder au piégeage des chats. Par « piégeage des chats », il entendait la simple capture par cage afin de rapporter l’animal à son propriétaire ou à la SPA pour empêcher simplement la divagation de l’animal et les dégâts qu’il occasionne sur la faune sauvage par la même occasion. Rien de plus que ce que font déjà les communes lorsqu’elles capturent les chats errants.
 - Avait suivie une vague de haine à travers internet et les réseaux sociaux de la part de nombreux animalistes envers Willy Schraen qui a donc porté plainte après avoir reçu des menaces de mort.
 - Huit personnes étaient alors concernées par la plainte déposée avec des profils étonnants, car parmi eux on retrouve des parents sans histoires, des retraités, les âges allant de 20 ans à plus de 60 ans…
 - Durant la première audience à laquelle aucun des accusés n’étaient présents, ils ont fait savoir à la justice qu’ils avaient posté leurs messages sur un coup de colère et qu’aucun d’entre eux n’avait regardé la vidéo concernée.
 - Le tribunal correctionnel de Saint-Omer avait alors requis des peines de prison allant de 4 mois et jusqu’à un an de prison avec sursis pour 7 des accusés et une peine de six mois ferme pour l’un d’entre eux qui était déjà concerné par un autre dossier judiciaire.
 - Le jugement s’était arrêté a des amendes de 300 € à 800 € pour le préjudice moral subi, mais le tribunal de Douai a modifié les peines en appel et les prévenus ne seront condamnés qu’à des stages de citoyenneté.
 - C’est un jugement que l’avocat de Willy Schraen, Maître Delcourt-Poudenx, trouve décevant en comparaison à d’autres affaires similaires et compte tenu de la gravité des faits. Rappelons que suite à ces menaces, le président des chasseurs a du vivre, lui et sa famille, sous protection policière.

 
Par : Nico Amberian
Publié par : chassepassion.net

Samedi 28 août 2021
 

Willy Schraen :
« la présidence des chasseurs est devenue
un poste d’un extrême dangerosité »

 

Face aux écologistes extrémistes qui ne cessent de prendre de l’ampleur, le président de la Fédération Nationale des chasseurs doit se positionner fermement. Rôle que prend Willy Schraen très à cœur. De plus en plus présent dans les médias, il n’a pas peur de faire porter sa voix pour la ruralité, qu’il défend bec et ongles. Pourtant, il rencontre de fermes opposants. « Je concentre une violence extrême… Ce ne sont plus des opposants, mais des ennemis », reconnaît-il dans une interview donnée au Courrier d’Hirson.

 - « Je vis avec cette épée de Damoclès sur la tête : la présidence de la fédération des chasseurs est devenue un poste d’une extrême dangerosité ». Nous le voyons tous les jours : des miradors de chasseurs sont détruits, des pneus crevés, des affiches taguées… La haine anti-chasse, jusqu’ici plus ou moins contenue sur les réseaux sociaux, s’est extirpée des écrans pour prendre place dans la vraie vie et semer le trouble dans les rangs des chasseurs. Willy Schraen, figure emblématique et surtout médiatique de ce groupe, risque un jour d’en faire les frais.
 - Pourtant, cela ne le décourage pas à continuer de défendre la ruralité, dans sa totalité. « Président des chasseurs, c’est une pression terrible, ce ne sont que des emmerdes, mais je veux que mes enfants, mes petits-enfants connaissent une chasse que j’ai connue gamin », tonne-t-il. À tel point qu’il n’exclut pas de porter ses valeurs jusqu’aux élections présidentielles. « Si c’est le prix à payer pour défendre la ruralité et faire entendre sa voix, je ne ferme pas la porte ».

Publié par : chassons.com
Mercredi 25 août 2021
 

Willy Schraen rejoint l’équipe des Grandes Gueules
sur RMC !

 

L’émission des Grandes Gueules de RMC présentée par Alain Marshall et Olivier Truchot a fait sa rentrée. Pour rappel, cette émission invite tous les jours des « grandes gueules » pour débattre de l’actualité. L’avocat Gilles William Goldnadel vient d’annoncer son départ de la dream team. " Chers amis, mes obligations professionnelles me conduisent à quitter mes chères Grandes Gueules. Je reviendrai de temps à autre quand mon actualité me le dictera. Je n’arrive toujours pas à savoir si je préfère Alain Marchot ou Olivier Truchal ", a-t-il ainsi indiqué. Un autre chroniqueur, Maxime Lledo, le jeunot de la bande avait, lui aussi,  annoncé son départ il y a quelques jours.

 - Cette année, l’émission d’Olivier Truchot et Alain Marshall accueille cinq nouvelles recrues : Louis Boyard, étudiant en droit ; Benjamin Cauchy, auto-entrepreneur qui s’était illustré durant la crise des Gilets jaunes ; Stella Kamnga, étudiante en communication politique ; le professeur d’économie Thomas Porcher, habitué des plateaux télé, et  enfin le Président de la Fédération Nationale des Chasseurs, Willy Schraen. C’est une très belle nouvelle pour les chasseurs de savoir que leur premier responsable se retrouvera régulièrement sur le plateau et aura ainsi (peut-être) l’occasion de défendre la ruralité au sens large !
Nous lui souhaitons bonne chance !

Publié par : chassons.com

Lundi 16 août 2021
 

Suspension des chasses traditionnelles :
Willy Schraen annonce une grande mobilisation


 
Suite aux annonces du Conseil d’État s’agissant des chasses traditionnelles, le Président de la Fédération Nationale des Chasseurs a annoncé par le biais de sa page Facebook l’annonce d’une mobilisation générale. Découvrez son message :
 
« Chers amis chasseurs,
Nous avons tous ressenti une profonde injustice dans la décision du Conseil d’État concernant la suspension des quotas des chasses traditionnelles. Cette décision vient déjà s’ajouter à d’autres déconvenues dans le domaine de la chasse des migrateurs et de la glu et représente à mes yeux la goutte d’eau qui fait déborder le vase, dans un climat anti-rural primaire qui devient insupportable à vivre pour beaucoup d’entre nous. Bien d’autres problématiques semblent s’annoncer en provenance de l’Europe, de certains parlementaires « animalistes » et d’écologistes viscéralement antichasse. C’est donc dans ce contexte mêlé d’incertitude et de colère légitime que vos représentants fédéraux et associatifs ont décidé de se mobiliser pour dire stop à cette dérive idéologique que plus rien ne semble pouvoir arrêter. Un collectif « la ruralité en colère » vient de se créer.
Si la victoire est toujours collective, la défaite est souvent solitaire ! Je prends évidemment ma part de responsabilité dans ce qui nous arrive, mais seulement ma part ! Je ne rentrerai pas dans de longues explications politico-juridiques, mais sachez que je compte mener à bon port le bateau chasse française, même au cœur de la tempête que nous vivons actuellement.
En ce qui concerne les chasses traditionnelles, la négociation avec les plus hautes instances de l’État se poursuit avec une écoute attentive, dans le but d’imaginer une solution pragmatique de réécriture d’arrêtés motivés et argumentés, qui puissent enfin convaincre les juges du Conseil d’État. Vous serez évidemment tenus au courant par le biais des fédérations départementales de l’avancée de ce dossier d’une grande complexité. Soyez sûr de l’entière implication de tous les élus et salariés fédéraux, régionaux et nationaux dans ce dossier.
Mais ces négociations, même si elles devaient nous redonner l’espoir, ne doivent pas nous faire baisser la garde. C’est pourquoi j’invite l’ensemble des chasseurs à s’unir rapidement dans des actions pacifiques, mais parfaitement lisibles pour les médias et l’opinion publique.
Nous réfléchissons avec nos partenaires ruraux à une mobilisation d’ampleur en mars prochain, avec pour but de réunir l’ensemble du monde rural dans une grande communion populaire. Ce point sera à l’ordre du jour du conseil d’administration de la FNC, le 31 août prochain.
Dans l’immédiat, je serai dans le Grand Est, les 3 et 4 septembre, où j’apporterai mon soutien sans faille aux chasseurs et à leurs fédérations, avec bien sûr en ligne de mire la défense des tendeurs de turdidés et de vanneaux. Je réunirai la semaine prochaine, les présidents des fédérations des Hauts-de-France, afin de réfléchir à une action régionale, le 18 septembre, en soutien aux pratiquants des chasses traditionnelles du Sud Ouest, qui se retrouveront eux-mêmes à Mont-de-Marsan, le même jour. Bien sûr, d’autres actions seront annoncées dans les jours qui viennent.
La chasse est une grande famille, une et indivisible, c’est pourquoi je compte sur le soutien plein et entier de tous les chasseurs pour défendre les chasses traditionnelles, et l’entièreté de nos valeurs et de nos pratiques.
Vive la chasse
Vive la ruralité »
 
Publié par : chassons.com
Jeudi 22 juillet 2021
 

Willy Schraen
« J’imagine qu’on finira par porter l’étoile orange un de ces matins,
ou plutôt dans l’ère du temps, une application « tous antichasse »

 

Même en vacances notre Président n’arrive pas à décrocher et il faut dire qu’au vu de l’actualité, c’est franchement difficile…
Willy Schraen, vient de publier sur son compte Facebook un billet d’humeur assez piquant et malheureusement criant de vérité au sujet de l’assassin des Alpes-Maritimes.

 
En ce mercredi de juillet, assis à la table de la terrasse, je suis enfin en vacances. Sans rompre totalement avec mes activités, je lis la presse et les articles où le mot chasse et ruralité apparaissent. Il faut dire que le mot chasse explose littéralement sur ma tablette, et ce n’est pas moins d’une trentaine de références médiatiques qui m’attendent. L’actualité cynégétique est prolifique, puisqu’un salaud de chasseur a tué une femme, et qu’il est parti se planquer dans la nature. Ce genre de féminicide , malheureusement assez régulier depuis quelques temps, entraîne souvent un parallèle entre la violence et la chasse,mais avec peu de succès ces dernières fois.
Mais là, on en tient enfin un, chasseur assassin, comme ça rime bien ! Et en plus en cavale dans la nature, provoquant la panique depuis 48 heures dans toutes les Alpes maritimes d’après les tabloïds. La prudence est de rigueur, car l’animal est là, à vous observer depuis le fond du jardin, prêt à franchir le pas multirécidiviste de sa violence naturelle venant de son éducation cynégétique. Violent c’est sûr, survivaliste c’est évident, un chasseur sait vivre dans et avec la nature sur le long terme. Surtout qu’avec ses origines cynégétiques, le remake de Rambo 1 en live télévisuel n’est pas loin. Tous les guignols de l’anti chasse primaire s’en donnent à cœur joie, et chacun, devant un micro à la radio ou sur un débat plateau, y va de son analyse psychologique ou psychiatrique de haut vol !
« Je les connais, ils sont dangereux ces psychopathes ! Quand allons nous débarrasser la nature de ces personnes armées qui sèment la mort dans les campagnes ? Derrière chaque chasseur, il y a un assassin qui sommeille! Ne faudrait-il pas retirer les armes des chasseurs avant que d’autres femmes ne soient tuées ? Et pour les humoristes nés : ce n’est que justice qu’un chasseur soit chassé ! »
Pourtant l’affaire Pylarski devrait apprendre de ces erreurs aux médias concernés. Les chiens de cette meute de l’Aisne, accusés à tord du meurtre d’Elisa Pilarski, n’aura donc servi à rien.
L’anti chasse bouillonne à tout va, car il faut convaincre vite en foutant la trouille à tout le monde. Tout ce qui stigmatise la chasse doit être répété à l’unisson pour que le message laisse des traces dans l’inconscient collectif. Et tout cela sans que nos ministres de tutelle s’en offusquent…
J’imagine la déception de nos ennemis médiatiques de circonstance qui viennent d’apprendre comme moi que le fugitif était déjà mort, en s’appliquant personnellement la loi du talion, « œil pour œil, dent pour dent ! »
Dommage, il aurait eu de la gueule ce procès où lors de ses aveux publics ce chasseur aurait avoué la voix pleine de sanglots que cette aversion pour les femmes venait de son père et son grand-père qui l’avaient forcé dès sa plus tendre enfance à tuer des animaux, et devenir un chasseur contre son grès. On aurait peut être pu même relancer l’idée d’interdire aux mineurs d’accompagner leurs parents dans cette violence sadique contre le vivant. Qu’ils se rassurent, le racisme anti chasse a encore de beaux jours devant lui à la vitesse à laquelle vont les choses, puisqu’on laisse tout dire et tout faire contre cette activité rurale pourtant légale. J’imagine qu’on finira par porter l’étoile orange un de ces matins, ou plutôt dans l’ère du temps, une application « tous anti chasse » finira bien par voir le jour et permettre à chacun de mieux repérer les psychopathes cynégétiques dans la foule qui les entoure. Portant cette pauvre femme a été tuée par une balle de 9 mm, et par une personne qui n’est même pas sur le fichier des permis de chasser de ces dernières années ! On s’en fout, il est chasseur on vous dit, dont acte !
A cet instant, j’ai une pensée pour cette pauvre femme assassinée par un fou, et à la peine que doivent ressentir sa famille et ses proches. Qu’il soit chasseur ou pas n’a plus beaucoup d’importance pour eux, mais pour moi, le président national des « soit disant » chasseurs assassins, ça n’en n’a jamais eu autant qu’aujourd’hui…
 

Retour%20Accueil


Me%20contacter%20par%20mail


https://static.pecheur.com/responsive/chasseur/dist-img/logo/Logo-Chasseur.png

   




https://www.traqueur-chasse.fr/wp-content/uploads/2020/04/Logo-traqueur-small.jpg
Vêtement de chasse